Nous sommes le 21 Mai 2018 02:33




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: plan ours 2010
MessagePosté: 11 Fév 2010 17:36 
Hors ligne
Marcheur (euse)
Marcheur (euse)

Inscription: 14 Nov 2009 17:43
Messages: 11
http://www.ariegenews.com/ariege/agricu ... st-on.html

Ça va être chaud en 2010...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Résultat des courses ?
MessagePosté: 14 Fév 2010 16:17 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Mar 2006 17:29
Messages: 207
Résultat des courses après visionnage de ces interviews ? Mon point de vue :

1- le responsable de la Fédé de chasse de l'Ariège brille par son arrogance : "pas de place pour une espèce protégée" ose-t-il claironner sans ambages... ce qui est quand même un discours réellement intenable et insupportable ! Concernant la battue, même des chasseurs (et pas des moindres !) se posent des questions sur la pertinence de ce mode chasse...

2 - Lacube jure qu'un ours a été tué, il accepte le terme d'"Omerta" (c'est en effet un système maffieux qu'il construit) et, quitte à se montrer une fois de plus obscurantiste, il nie le caractère varié du régime alimentaire de l'ours : il arrive fréquemment qu'un ours devienne plus ou moins carnivore. En moyenne, l'ours est quand même végétarien à 60-80% de son alimentation. Les exemples pyrénéens de changement alimentaire (dans un sens davantage végétarien ou davantage carnivore) ne manquent pas !
Dire que la baisse des prédations s'explique nécessairement par la disparition d'un ours (ou deux), c'est du café du commerce, de la manipulation plein pot. Attention, comme le dit d'ailleurs Alain Reynes, cela ne signifie pas pour autant que les rumeurs d'ours abattu(s) soient fausse ou pas. Simplement, on ne peut pas considérer la baisse des prédations comme une preuve de disparition d'un ours.
Une chose est néanmoins certaine : si chaque éleveur utilise les financements prévus avec bergers en estive, animaux parqués la nuit + patous, les prédations se mettront alors à disparaître à plus de 90% et je parie même davantage au regard de ce que nous connaissons et qui se fait déjà !

3- Prétendre que l'ours c'est la fin du pastoralisme, de la randonnée et de la chasse (discours des anti-ours), c'est une vraie tartufferie que seuls les niais peuvent croire. Oui, Lacube prend les gens pour des niais ! Certains anti-ours eux mêmes doivent bien rigoler en entendant de telles idioties !

4 - Associer le mouton à une hausse de la biodiversité et l'ours à une baisse de la biodiversité (rien que ça !) relève encore une fois de la "Grande Manip'". C'est évidemment faux et il est facile de le montrer.

Conclusion : entre les régionales et 2010 année de la biodiversité, Lacube a choisi la surenchère outrancière et le mensonge pour manipuler le public, les journalistes, les candidats et les élus en essayant de faire un croix sur l'ours des Pyrénées. Qui se fera le plus duper ?

Tenons bon : pas de Pyrénées sans ours !

_________________
"On mesurera un jour le degré d'une civilisation non à ce qu'elle aura pris à la nature, mais à ce qu'elle lui aura laissé ou rendu." R.H
PHOTO (P.P 2005) : ours "Aspe-Ouest", mâle isolé depuis 2004, meurt en 2010. Honte aux coupables.


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mar 2010 02:43 
Hors ligne
Marcheur (euse)
Marcheur (euse)

Inscription: 23 Nov 2005 19:43
Messages: 24
Localisation: Tarbes
Ca va être chaud en effet d'autant que la problématique n'est pas seulement l'ours mais surtout et avant tout la directive habitats.

1/ Les chasseurs de l'Ariège ont joué le jeu... trop longtemps, avant de se rendre compte qu'on s'était joué d'eux. L'ADET à fortement contribué à cette prise de conscience par son obstination à vouloir faire condamner le chasseur qui a tiré sur Balou. Peine perdue. Acquitement.
A noter que dans les diverses conventions qui liées les fédérations de chasseurs qui participaients aux introductions, il est clairement mentionné que la chasse serait toujours autorisée. L'obstination et la haine des écologistes à conduit à la rupture puisque les engagements n'étaient plus tenus et que des procédures judiciaires étaient engagés. Merci à l'ADET d'avoir fait basculer tous les chasseurs dans le camp des "antis". Il fallait le faire !

2/ Lacube parle de 2 ours morts dans la haute-Ariège. Il est dessous de la réalité. Il suffit de compter. Début des années 1990, il reste 12 ours dans les Pyrénées tous de souche pyrénéenne. 8 ont été importés. La Diren signale un total de 22 naissances et nous savons que 2 ont été tués par des chasseurs, 2 sont morts accidentellement. Normalement iol devrait en rester 38. Or on nous en annonce 14 à la fin de l'automne dernier. Il en manque donc 26.... Où sont-ils ?
Je ne sais pas qui est obscurantiste ?

3/ "Prétendre que l'ours c'est la fin du pastoralisme, de la randonnée et de la chasse..." Le décret en préparationqui doit être pris d'un jour à l'autre prévoit l'interdiction de toutes activités humaines dans les secteurs à ours sauf celles non dérangeantes autorisées par le Préfet. Il est donc clair que la présence d'ours (et il en est prévu de 100 à 200 à terme) ce sera la fin de toutes les activités. Seuls les obscurantistes ne veulent pas voir ce qui est écrit.

4/ "Associer le mouton à une hausse de la biodiversité et l'ours à une baisse de la biodiversité..." est une évidence. Le mouton (et autres animaux essentiellement d'élevage) entretiennent l'espace en broutant évitant ainsi l'ensaugavement. Il suffit de regarder sous un Rodho ou un genévrier pour se rendre compte qu'il n'y a pas de flore et très peu d'insectes. Si les Parcs nationaux et régiononaux ont créé un concours "Préiaries fleuries", ce n'est pas un hasard. Si le PNP aide à la reconquête d'estives intermédiaires c'est aussi par nécessité pour disposer d'herbe pour les troupeaux de plus en plus nombreux ave cl'installation de jeunes. Ce ne sont pas le forêts de sapins qui créent la biodiversité mais bien les prairies de fauche et d'estive. Un récent raport de la FAO dit même que ces priries sont un puits de carbone bein plus efficace que la forêt. Mais il y a peut être ici des gens plus compétent qu'à la FAO.


Oui, au final l'ours ne présente strictement aucun intérêt pour la biodiversité. Il n'apporte rien de plus. Et il n'est pas en voiie de disparition puisque dans toute l'Europe centrale il est chassé. Cherchez l'erreur !

L'outrance, le mensonge, la manipulation, n'est pas dans le camp que l'on croit. Nous l'avons vu à plusieurs occasion notamment samedi dernier. La provocation va aussi avec le reste.

_________________
Louis Dollo
Le Monde des Pyrénées : http://www.pyrenees-pireneus.com


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message: La manip' reprend...
MessagePosté: 17 Mar 2010 00:29 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Mar 2006 17:29
Messages: 207
Attention aux chiffres de Louis DOLLO, ils sont à double tranchant. Quand un militant anti-ours se met à "travailler" les données, ça fait mal aux nombres !
Exemple :
Citation:
La DIREN signale un total de 22 naissances


Certes (à vérifier) mais 22 ours depuis quand ? C'est ignorer que chez les ours, 50% des oursons meurent de causes NATURELLES avant l'âge d'un an ! Impossible de compter 22 naissances comme 22 adultes !

Il est vrai qu'il fait aimer un minimum son sujet pour le maîtriser un minimum aussi... et que la biologie de l'ours n'est pas le point fort des anti-ours...

Et puis il faut être sacrément tordu pour soutenir en filigrane le braconnage des ours (c'est ton cas Louis quand on sait ton engagement ENORME auprès des associations anti-ours et autres Lacube et Cie)... et venir dire ici que les ours disparaissent parceque le milieu naturel ne serait plus adapté !

_________________
"On mesurera un jour le degré d'une civilisation non à ce qu'elle aura pris à la nature, mais à ce qu'elle lui aura laissé ou rendu." R.H
PHOTO (P.P 2005) : ours "Aspe-Ouest", mâle isolé depuis 2004, meurt en 2010. Honte aux coupables.


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 17 Mar 2010 19:37 
Hors ligne
Promeneur (neuse)
Promeneur (neuse)
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2010 19:00
Messages: 5
Localisation: Plaine de Nay
Bonjour à tous ! je passais par là , et je suis tombé sur la phrase scientifique de Mr Louis : " Oui, au final l'ours ne présente strictement aucun intérêt pour la biodiversité. Il n'apporte rien de plus " . Je reste ébahi par cette phrase et je repense à ce jours de Juin 2006 où j'ai eu l'immense bonheur de croiser l'ours et de retrouver soudain les Pyrénées que me racontaient mon grand-père . J'étais sur l'Estibète et ce fut ce jour là ma plus belle et ma plus haute randonnée . Je n'échangerais aucun de tous les 3000 pyrénéens que j'ai gravis contre ce petit sommet . Vous l'avez compris , je suis tombé dans le chaudron et ce ne sont pas les moutons que j'ai croisés depuis , ni les perspectives de la biodiversité à visage humain promise par Mr Lacube et me Berdou qui me feront changer d'avis ! D'ailleurs je ne supporte pas l'idée de cette biodiversité , concept fumeux , qui serait le reflet de l'homme dans je ne sais quel miroir aux alouettes !... Une biodiversité caractérisée par un monde vivant qui ne garantirait que l'épanouissement d'une économie : je n'en veux pas ! J'ai besoin que les Pyrénées m'assurent encore rêves et mystères et je prône donc pour une cohabitation intelligente ( si, si , l'homme en est capable ! ) entre l'ours et le pastoralisme !...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Avr 2010 14:04 
Hors ligne
Marcheur (euse)
Marcheur (euse)

Inscription: 23 Nov 2005 19:43
Messages: 24
Localisation: Tarbes
Je constate avec beaucoup de satisfaction qu'aucun de mes deux détracteurs ne contredisent mes propos. Leurs réponses nécessitent néanmoins quelques précisions mineures.

1/ Papours (alias Patrick Papola). Avec un peu de réflexion ou de bonne foi (c'est selon...) le lecture comprends que les 22 naissances retenues sont dans la même fourchette de temps que celle précisée. Par contre, je rpécise, que la DIREN annonce toujours des naissances mais jamais des morts (oursoins ou autres) sauf en cas d'accidents. Pourquoi ?


2/ Chritb64. Comme pour Papours je ne sais pas si tu es victime de ta mauvaise foi ou de ta méconnaissance du sujet. mais pour être complet, il faut préciser que depuis le passage de Franska sur l'Estibète, la moitié des troupeaux ont disparus du secteur rendant un certain nombre d'estives à l'ensauvagement. Ce n'est pas, à ma connaissance, un progrès pour la biodiversité.
Par ailleurs, s'il t'a fallu attendre Franska à l'Estibète pour découvrir "l'immense bonheur de croiser l'ours et de retrouver soudain les Pyrénées que me racontaient mon grand-père" c'est que tu dois être bien jeune pour venir donner des leçons de cohabitation aux éleveurs - bergers des Pyrénées qui n'ont ps attendu le géni des estives que tu es pour savoir ce que c'est dans la réalité. Pour ma part il y a longtemps que je me suis retrouvé nez à nez avec un ours dans les Pyrénées et je ne le souhaite à personne. Depuis j'en ai vu vie d'autres dans d'autres pays sns éprouver beaucoup de plaisir.

Pour complétetr ces observations, deux lectures intéressantes :
* Rôle des prairies dans la lutte contre le changement climatique - Pâturages et parcours : un vaste potentiel http://www.pyrenees-pireneus.com/Enviro ... entiel.htm
* Diagnostic partagé et orientations pour la biodiversité en Midi-Pyrénées http://www.pyrenees-pireneus.com/Enviro ... renees.pdf

Sachant qu'Europe Ecologie, dont François Arcangéli, Président de l'ADET-Pays de l'ours, est maintenant associés à la gauche tant critiquée par le passé pour la mise en application de ce diagnostique partagé, nous risquons de vivre des moments mémorables dans la région Midi-Pyrénées. A moins que des aliances avec une organisation fasciste espagnole viennent tout remettre en cause ou dévoiler les véritables objectifs.

Je suis vraiment très curieux de voir la suite :-)

_________________
Louis Dollo
Le Monde des Pyrénées : http://www.pyrenees-pireneus.com


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message: Mr Dollo ,
MessagePosté: 04 Avr 2010 16:28 
Hors ligne
Promeneur (neuse)
Promeneur (neuse)
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2010 19:00
Messages: 5
Localisation: Plaine de Nay
Mr Dollo ,

Je ne suis plus hélas tout jeune ! Et quand je parle de mon grand père , c'est un vécu qui remonte au début du 20eme siècle . Ainsi, lorsque j'ai croisé l'ours , j'ai eu la sensation de me retrouver au milieu d'une qualité environnementale qui remontait à plusieurs dizaines d'années en amont . A l'époque où les hommes et les ours étaient bien obligés de coexister et y parvenaient avec beaucoup moins de sentiment de victimisation qu'aujourd'hui et avaient certainement plus de respect pour les équilibres du milieu naturel ! ...

J'espère, quand même, être encore assez jeune pour pour avoir une autre fois la possibilité et le bonheur de croiser l'ours . Et pour ma part sans la moindre crainte ! Certains voudraient faire passer l'ours pour un fauve sanguinaire . Bien sûr il n'en est rien et même les romains n'ont pas pu utiliser cet animal pour dévorer les chrétiens condamnés aux jeux du cirque ! C'est pour dire ! ... Mr Dollo , je me permets de vous conseiller la lecture du magazine l' Ecologiste de l'hiver dernier . Vous pourrez y lire le témoignage du voyage de Mr Armand Ferrachi dans le massif de Kocejve en Slovénie où vivent une population de 4OO plantigrades , ( quelle horreur ! ) ... Mais non pas du tout , certes on y reproche à l'ours de visiter quelques poubelles et quelques poulaillers mais pour le reste , les enfants jouent en lisière de forêt, les retraités promènent leur chien , les randonneurs vont pique niquer et cueillir des myrtilles sans la moindre inquiétude et le moindre état d'âme ... Alors qu'en France , pays des braves !... Je pense pour ma part que les chiens de combat non muselés sont beaucoup plus dangereux sur les bords de la Garonne à Toulouse que l'ours sur nos versants de montagnes . Bien sûr , il peut y avoir des risques surtout quand on s'appelle Marquèze et qu'on va déranger sciemment une ourse suitée . Plus généralement , tout milieu sauvage comporte des risques . Peut-être est-ce pour cela ,Mr Dollo que vous êtes contre l'ensauvagement , ( ce gros mot qui ne veut rien dire ) , mais pour l'hyper domestication des espaces naturels ?

En ce qui concerne l'Estibète – Grandgué , à ma dernière visite les moutons étaient toujours là et n'avaient pas plus disparu après le passage de Franska , qu'après celui de Néré . Que je sache les fromagers de la Vallée de l'Ouzom sont encore à leur poste et si j'en crois le journal la République l'installation des jeunes éleveurs-bergers est en augmentation pour les Pyrénées Atlantiques . Il faut arrêter de nous faire croire que l'ours est responsable de la crise ovine . Ce n'est pas plus le cas dans les Pyrénées que dans le reste de la France .... Effectivement , Mr Dollo , j'ai l'outrecuidance non pas de donner des conseils aux éleveurs mais d'argumenter pour des solutions de cohabitation intelligente , c'est à dire à l'initiative de l'homme , s'il en est encore capable . Et , c'est bien mon droit de citoyen responsable ... Etes-vous , vous-même, Mr Dollo , berger ou éleveur pour nous prodiguer vos conseils généreux d'éradication de l'ours du patrimoine naturel Pyrénéen ? Je m'étonne qu'une personne aussi sensée que vous se soit engagée dans la voie d'un intégrisme pastoral au point d'en faire un fond de commerce idéologique . Car les intégristes , l'histoire le prouve , n'ont généralement que la confrontation pour leur donner une raison de vivre et d'agir .

J'ai entendu , il y a quelques temps , sur radio Pau-Béarn , le témoignage d'un couple de bergers éleveurs qui se prononçaient pour la présence évidente et nécessaire du plantigrade en Haut-Béarn leur seule restriction était "  qu'il n' y ait pas trop d'ours "  . Je les entends bien , et même si cela est en théorie possible , je ne suis pas pour 400 ours dans les Pyrénées . La seule question légitime qui devrait être posée est le nombre de plantigrades qu'il faut pour avoir un noyau viable à long terme et à partir de là, en assurer la bonne stabilité et gestion .

Il faut en finir avec cette peur de l'ours soigneusement entretenue par les lobbies agricoles et cynégétiques qui ne veulent voir évoluer sur leurs terres que des animaux domestiques ou du gibier . Pour ce qui est de l'ours Balou , je vous rappelle qu'il y a eu un consensus et que les poursuites à l'encontre de Mr Bergeaud , le tireur , ont été abandonnées , le tout étant garanti par le procureur de Foix . Chez nous , la seule espèce réellement protégée reste encore le chasseur ! Et je ne suis pas anti-chasse en disant cela . Je constate que dans les Pays où la chasse à l'ours est resté autorisée et sous contrôle, avec en parallèle un plan draconien de sauvegarde et de gestion , l'ours a été sauvé . Au contraire de la France où la chasse à l'ours a été interdite sans aucun plan d'accompagnement autoritaire de sauvegarde du plantigrade ... on connait le résultat . Rien n'empêche les chasseurs pyrénéens , s'ils le veulent , de jouer le rôle positif de leurs confrères slovènes à côté des associations de sauvegarde . Tout ça est , et aurait pu être négociable au lieu de pratiquer la politique de la chaise vide dans les réunions du GNO et autres .

L' identité millénaire des écosystèmes de notre montagne , auxquels appartiennent l'ours, le berger et le mouton méritent plus de respect, de tolérance et de générosité que n'en montrent certains éleveurs et chasseurs . Nous avons tous le devoir , au sein de ces écosystèmes , de respecter l'intégrité des interactions qui concourent à leur stabilité . Toutes les parties de ces bio-systèmes, dont l'homme, doivent de fait, tendre vers une collaboration et une cohabitation qui préserveront durablement l'identité du Tout .

Vous êtes pour la biodiversité d'une montagne vivante à visage humain . Moi je suis pour la biodiversité qui a toujours été celle de l'identité des Pyrénées , à la fois sauvage domestique et vivante . Je suis pour une montagne qui vit par elle-même et pour elle-même et non pour une montagne qui vit par l'homme et surtout uniquement pour l'homme ... Le temps des tergiversations stériles et des impostures intellectuelles est terminé !... L'ours est un acteur millénaire de la biodiversité pyrénéenne et de notre patrimoine naturel . Nous ne le laisserons pas sacrifier au profit de la domesticité des espaces économico-pastoraux . Nous ne le laisserons pas disparaître comme ont disparu le brocardo et le lynx . Comme l'a écrit Mr T. Goldsmith en parlant de protection de l'environnement : " La période où l'on pouvait être gentil , c'est fini ! "  . Néanmoins, Mr Dollo , je vous salue .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Avr 2010 21:14 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Aoû 2006 15:28
Messages: 775
Localisation: Pau
Louis a écrit:
Par ailleurs, s'il t'a fallu attendre Franska à l'Estibète pour découvrir "l'immense bonheur de croiser l'ours et de retrouver soudain les Pyrénées que me racontaient mon grand-père" c'est que tu dois être bien jeune pour venir donner des leçons de cohabitation aux éleveurs - bergers des Pyrénées qui n'ont ps attendu le géni des estives que tu es pour savoir ce que c'est dans la réalité.

Penser que l'ours n'a pas sa place dans les Pyrénées est une chose que l'on accepte volontiers. Nier le sentiment (cet immense bonheur éprouvé par chrisb64) d'autrui en est une que j'ai plus de mal à accepter : que le forum soit une tribune, pourquoi pas. Un formatage de l'intime, non!

_________________
Bones of full fifty men lie strewn about its lair. So, brave knights, if you do doubt your courage or your strength, come no further, for death awaits you all with nasty, big, pointy teeth.


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Avr 2010 22:01 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 21 Fév 2009 20:50
Messages: 2257
Localisation: sud landes
Salut Tim
Courageux de s'immicer dans ces querelles, mais l'angle est bien trouvé.
je me mouille un peu plus sans expertise aucune.
Je trouve les contributions de louis "dérangeantes", ça c'est ce que je ressent
A+
Eyra


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2010 00:15 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Mar 2006 17:29
Messages: 207
Louis DOLLO écrit :
Citation:
tu dois être bien jeune pour venir donner des leçons de cohabitation aux éleveurs - bergers des Pyrénées qui n'ont pas attendu le génie des estives que tu es pour savoir ce que c'est dans la réalité.


1 - attention Louis, tu n'es plus très jeune non plus et beaucoup moins que celui auprès de qui tu te permets de jouer au donneur de leçon ! Penses-y quand tu écris :
Citation:
Je suis vraiment très curieux de voir la suite :-)


2 - voilà, justement, un bon vieil éleveur pyrénéen dont les propos de l'été dernier viennent d'être publiés... il parle exactement de ce que tu appelles "LA" réalité (tu disais que les éleveurs n'ont pas attendu Christb64 pour "savoir ce que c'est dans la réalité") :
Citation:
"[Pour Francis Chevillon, berger et éleveur en Ariège] (...) les ours forcent les hommes à être de bons bergers, à faire ce qu'ils devraient toujours faire, garder un oeil plus attentif sur leurs bêtes. "Il faut avoir un coeur pur pour voir un ours", dit-il avant de secouer la tête lentement comme s'il y mettait tout son coeur. Mais il ne fait pas encore partie des élus."
Rick Bass reportant des propos de l'éleveur ariégeois Francis Chevillon, été 2009.


Tout ceci se trouve dans un très beau reportage sur les Pyrénées vivantes ET sauvages avec l'ours. Il s'agit du n° d'Avril 2010 du magazine Géo, numéro en cours, donc. Je me suis bien sûr jeté dessus et je ne le regrette pas !

My name is Tim écrit :
Citation:
que le forum soit une tribune, pourquoi pas. Un formatage de l'intime, non!

En dehors de l'intime (et tu as raison de le préciser et de t'insurger), avec le terme "formatage", tu mets le doigt sur ce qui nous différencie, Louis et ses amis anti-ours et les défenseurs de la cohabitation : eux veulent des montagnes avec des brebis partout et sans bergers (ou presque), ils veulent formater le monde pyrénéen de cette façon.
Les défenseurs de l'ours veulent garder les deux, c'est à dire des Pyrénées comme elles ont toujours été depuis de milliers d'années : avec des ours ET des brebis. Nous sommes pour les deux, ils veulent programmer et formater l'éradication. Pour moi, ce n'est plus à démontrer, je l'ai vu à l'oeuvre en estives avec précision : la cohabitation fonctionne parfaitement techniquement, financièrement, humainement.
Hormis quelques cas particuliers, les freins sont strictement idéologiques et/ou tactiques (régler ses problèmes avec l'Etat central, avec le modèle français des services publics -cas de Louis-, avec la source des subventions agricoles, avec les centres de décision urbains, avec le législateur pour tout ce qui a trait à la chasse, avec une vision du monde où l'homme n'est plus le point névralgique, c'est à dire, avec l'écologie. Et même, régler ses problèmes avec ses propres peurs : de la ronce, du sauvage, de la forêt, du loup-garou ou du loup du Petit Chaperon rouge, du spontané et de tout ce que l'homme ne cherche pas à dominer ou ne peut pas dominer ... etc...).

Enfin, Eyra écrit :

Citation:
Je trouve les contributions de louis "dérangeantes", ça c'est ce que je ressent


En effet, comment ne pas être gêné quand Louis DOLLO manipule les chiffres (voir ci-dessus, il compte des naissances d'ours comme des ours adultes...), quand il tente de formater les esprits selon une pensée unique bien commode (la cohabitaiton ça ne marcherait pas !) et même l'intimité des gens (on n'a pas le droit d'être émerveillé par l'ours...), quand il entretient l'obscurantisme avec obsession (le mouton, c'est la biodiversité, l'ours ...non ! Quitte à friser le ridicule) quand il ment allègrement (Franska morte en 2008 serait responsable de l'abandon d'estives !), et quand finalement, il essaye de faire monter la mayonnaise avec des allégations de type "tabloïd" anglo-saxon (il faut savoir que Louis DOLLO se fait passer pour un journaliste digne de ce nom et qu'il est crédité comme tel dans les milieux anti-ours ou peu regardants) en concluant son message par un très bizarre : "A moins que des alliances avec une organisation fasciste espagnole viennent tout remettre en cause ou dévoiler les véritables objectifs". Comprenne qui pourra ! C'est l'alliance du grand complot international et de la paranoïa intégrale. Pitoyable quand même de se permettre d'écrire des choses aussi graves sans rien expliquer !
Quand on ajoute le degré de haine et de violence contenus dans les propos de Louis DOLLO, on peut se demander sérieusement de quel côté se trouvent les alliances avec le fascisme.

Faut-il aussi, dans ce registre, insister sur sa manière puérile mais bien réelle d'essayer de violer mon anonymat (alors qu'il ne sait pas vraiment ce qu'il écrit) quand j'écris -comme vous tous ou presque- avec un pseudo et qu'il met :
Citation:
1/ Papours (alias Patrick Papola)


Où est le respect mutuel qui est très sincèrement REMARQUABLE sur Pyrénées Team et dû à je ne sais quoi car je ne le retrouve nulle part ailleurs dès lors qu'il s'agit d'ours et de Pyrénées ?

Voilà, donc, avec quel genre de personnage nous avons à batailler pour défendre un fait incontournable, c'est à dire les Pyrénées telles qu'elles sont, un monde tel qu'il est au lieu de le laisser sombrer sur l'autel des égoïsmes : des montagnes vivantes (avec des bergers en estive donc des moutons bien sûr !) et sauvages (terme complètement assumé, c'est aussi ce que sont les Pyrénées, c'est leur très grande et principale richesse) avec l'ours (et non pas sans lui pour n'y laisser que des moutons qui sont très loin de représenter la panacée en matière de biodiversité !).

Voilà, donc, Eyra, pour moi (je ne me permets pas de parler à ta place) ce qui est "gênant" comme tu dis, chez Dollo, et j'ajouterai, chez tous les anti-ours : ils veulent "déranger" les Pyrénées telles qu'elles ont toujours été (depuis des milliers d'années), c'est à dire des montagnes avec des brebis, certes, mais aussi, avec des ours !

Identifions ce qui fonctionne bien (en terme de cohabitation ours-élevage) et faisons le fructifier pacifiquement et sereinement, en toute transparence et carte sur table au lieu de mentir et de saboter le vivant !
Cette identification a été faite ici par exemple et les chiffres sont imparables :
http://www.paysdelours.com/fr/menu-bas- ... arger.html
(dans "Pastoralisme", choisir "PROTECTION DES TROUPEAUX : fonctionnement, efficacité, optimisation")

A l'écoute de cette émission de radio,
http://www.aligrefm.org/Vco/VCO3.mp3
je me dis que laisser des moutons divaguer dans la montagne sans bergers, c'est une forme de dérive ultra libérale où l'on s'affranchit des règles humaines collectives (qui parlait du fascisme, ami DOLLO ? C'est une forme de loi du plus fort que d'agir ainsi dans les estives !). On impose sa force à la société entière. C'est un abus de pouvoir incroyable si on sait l'observer avec recul et un minimum d'objectivité.

N.B : 100% des blogs et sites anti-ours n'ont aucun forum, aucun espace de dialogue. Tous sont vérrouillés et sont comme des temples de la pensée unique et, en effet, de la pensée formatée, j'ajouterai même, formatée dans le mensonge et un néo-obscurantisme envahissant.

_________________
"On mesurera un jour le degré d'une civilisation non à ce qu'elle aura pris à la nature, mais à ce qu'elle lui aura laissé ou rendu." R.H
PHOTO (P.P 2005) : ours "Aspe-Ouest", mâle isolé depuis 2004, meurt en 2010. Honte aux coupables.


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Avr 2010 11:46 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Jan 2009 22:01
Messages: 1142
Localisation: Toulouse
Louis a écrit:
Pour ma part il y a longtemps que je me suis retrouvé nez à nez avec un ours dans les Pyrénées et je ne le souhaite à personne. Depuis j'en ai vu vie d'autres dans d'autres pays sans éprouver beaucoup de plaisir.


C'est vrai, ça, et même frappé au coin du bon sens.
Quel plaisir (c'est moi qui souligne) à voir un ours dans son milieu au cours d'une rando dans les Pyrénées ? ça ne changera finalement pas grand chose à notre journée (et en plus y'a vraiment peu de chance d'en croiser...).
Mais M'sieur Dollo, il vous faut aller au bout de votre logique; ce qui pour vous est vrai pour les ours (slovènes ou pas) doit l'être aussi pour les autres représentants de la faune pyrénéenne. Sans doute n'éprouvez-vous donc aucun plaisir à croiser à l'occasion isards, serpents, marmottes, vol de gypaètes et autres vautours fauves, qui ne servent vraiment à rien et peuvent même nous embêter à l'occasion (j'ai connu ainsi beaucoup d'isards qui m'ont carrément craché dessus mais comme ils étaient trouillards ils restaient à distance les pleutres) voire même nous faire -volontairement- du mal comme les vipères. Et encore, je passe sur un très mauvais souvenir d'attaque par un troupeau entier de moutons qui avaient même commencé à bouffer ma tente - la peur de ma vie !).
Poussons plus loin (quand on est logique, faut aller jusqu'au bout): que peuvent importer fleurs, arbustes, jolis sous-bois et forêts profondes, tous empêcheurs de pâturer en rond pour la bonne marche de l'économie locale ?
Toujours plus loin: et ces bergers dans la montagne, franchement quelle importance qu'ils soient là ou non ? Quelques misérables fromages en plus ou en moins, un peu moins de moutons et d'agneaux sur les marchés, bref pas de quoi casser 3 pattes à un canard.

Ou alors je vous aurais mal compris. La vue d'un ours vous a traumatisé par le passé ("je ne le souhaite à personne"); vous vivez dans la hantise d'en recroiser un ? D'où votre réel déplaisir à la seule éventualité d'en revoir un dans les Pyrénées ?

Finalement, à vous lire, c'est un loup que j'ai l'impression de voir sortir du bois...
(et d'ailleurs, c'est une éventualité future ! Quel sera alors votre discours, ces sales bêtes étant revenues d'elles-mêmes ? Hum ?)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Avr 2010 22:05 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 21 Aoû 2006 15:43
Messages: 121
Localisation: 65
8) J'aime beaucoup l'intervention de néthou.
Mais ça m'étonnerais que Mr Dollo réponde, car comme tous les purs anti-ours qu'il représente dignement, il a peu d'arguments sous le pieds. Quelques fausses affirmations et hop disparition. :roll:

_________________
L'important ce n'est pas d'où on vient, mais où on va.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Avr 2010 22:51 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 21 Fév 2009 20:50
Messages: 2257
Localisation: sud landes
néthou a écrit:
La vue d'un ours vous a traumatisé par le passé ("je ne le souhaite à personne")

Eureka Nethou
C'est son doudou qui l'a mordu
Imagines s'il croise Ors 33 !!!
A+
Eyra


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Avr 2010 07:34 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Sep 2008 17:28
Messages: 1652
Localisation: Mouguerre, Mouguerre !!
eyra a écrit:
néthou a écrit:
La vue d'un ours vous a traumatisé par le passé ("je ne le souhaite à personne")

Eureka Nethou
C'est son doudou qui l'a mordu
Imagines s'il croise Ors 33 !!!
A+
Eyra


holà, holà!...




Eric ne me mêle pas à cette histoire d'









Hommes :lol: :lol: :lol: :lol:

_________________
Adishatz,

ORS

qui s'y frotte, s'y griffe


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: plan ours 2010
MessagePosté: 20 Juin 2010 21:06 
Hors ligne
Marcheur (euse)
Marcheur (euse)

Inscription: 23 Nov 2005 19:43
Messages: 24
Localisation: Tarbes
L'ours n'est qu'un alibi au développement d'une mouvance néo-fasciste à laquelle semble bien participer Europe Ecologie et ses alliés http://www.pyrenees-pireneus.com/ECOLO- ... gnols.html

La suite va devenir passionnante :-)

_________________
Louis Dollo
Le Monde des Pyrénées : http://www.pyrenees-pireneus.com


Haut
 Profil Site Internet 
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante




Articles en relation avec le sujet
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. plan d'action ours 2018 - 2028

petitourson

3

202

17 Mai 2018 08:32

olivaz Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 2010 année de la biodiversité ET DE L'OURS !

Papours

0

1504

20 Jan 2010 23:52

Papours Voir le dernier message



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à: