Nous sommes le 27 Sep 2020 10:44




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 19 Nov 2019 16:51 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2007 15:21
Messages: 2444
Localisation: Lavelanet / Tournefeuille
Oui le boliviens résistent pour préserver leurs salars de l'extration du lithium tout comme le Pérou résiste aux semences Monsato pour les pommes de terre et le maïs.
A voir si ils vont réussir à tenir encore longtemps.

_________________
Baliseur adjoint
Il n'y a qu'une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c'est la peur d'échouer (Paulo Coelho)


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 20 Nov 2019 09:03 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 19 Avr 2015 05:41
Messages: 890
Localisation: 31
Lanouxcerdan a écrit:
Les nantis ne sont pas tous si nantis que cela (toute proportion gardée évidemment). Et les nantis développent de plus en plus des pathologies ou des états chroniques problématiques (dont on a plus ou moins conscience mais c'est bel et bien là malheureusement). Et les non nantis qui ne souhaitent que consommer (et je les comprends) suivent souvent la même voie de développement avec les mêmes effets (délétères) dans un second temps.

Et dans les nantis qui ne sont pas si nantis que ça et qui essayent de se sortir des problématiques de santé liées au sujet du post, au final ils sont plus nantis du tout ...

Donc je pense que la réflexion n'est pas du tout une réflexion de riches qui n'ont rien d'autre à faire mais une réflexion profonde et majeure sur notre avenir (et même le présent pour ceux qui y sont déjà confrontés)

ps pour le dessin on comprend bien le sens mais le cochon, lui, est dans sa forme naturelle de bonne santé ; le dernier humain est quant à lui déformé et témoigne de pas mal de problématiques de santé


Déformer à ce point mon propos, ce n'est pas trop honnête, non ?
Si j’interprétais de même ton discours, je pourrais dire que tu affirmes que comme le nigérien et l’érythréen sont maigres, ils sont forcément plus heureux que le français !

Entre l’obèse occidental et le sud saharien, il y a une petite différence: le sud saharien ne peut pas choisir son mode d'alimentation.

Quand au cochon, le dessin représente le cochon actuel domestiqué et modifié au fil des millénaires par l'homme et pas du tout le cochon originel, tout comme l'homme .


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Nov 2019 09:22 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Avr 2003 13:51
Messages: 8157
Localisation: Eaunes (Muret)
La réouverture de la station du Puigmall d'Err est un peu bizarre puisqu'il n'y aura pas de ski alpin.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Nov 2019 15:10 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 07 Sep 2013 12:49
Messages: 1369
Localisation: Vinça (66)
cyril a écrit:
La réouverture de la station du Puigmall d'Err est un peu bizarre puisqu'il n'y aura pas de ski alpin.
Le projet, initie par la marque Salomon, vise sans doute une viabilite economique en amont (vente de materiel de rando, de trail, de Vtt, hebergement, application GPS...).
Pas de forfait de ski, acces gratuit pour les activites. Mais j'ai entendu sur Pyrenees FM qu'ils allaient faire marcher les remonte-pente toute l'annee :?: Difficile d'y voir clair...

la station mise sur l'engouement pour les activités de pleine nature et l'augmentation du budget dédié au sport dans les familles (+ 11% entre 2016 et 2017, environ 250 euros par personne dans un foyer).Le Puigmal est la première du type "4 saisons" à ouvrir dans les Pyrénées.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Nov 2019 22:08 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 04 Juin 2015 21:30
Messages: 723
Localisation: Comminges
Eterlou a écrit:
Lanouxcerdan a écrit:
Les nantis ne sont pas tous si nantis que cela (toute proportion gardée évidemment). Et les nantis développent de plus en plus des pathologies ou des états chroniques problématiques (dont on a plus ou moins conscience mais c'est bel et bien là malheureusement). Et les non nantis qui ne souhaitent que consommer (et je les comprends) suivent souvent la même voie de développement avec les mêmes effets (délétères) dans un second temps.

Et dans les nantis qui ne sont pas si nantis que ça et qui essayent de se sortir des problématiques de santé liées au sujet du post, au final ils sont plus nantis du tout ...

Donc je pense que la réflexion n'est pas du tout une réflexion de riches qui n'ont rien d'autre à faire mais une réflexion profonde et majeure sur notre avenir (et même le présent pour ceux qui y sont déjà confrontés)

ps pour le dessin on comprend bien le sens mais le cochon, lui, est dans sa forme naturelle de bonne santé ; le dernier humain est quant à lui déformé et témoigne de pas mal de problématiques de santé


Déformer à ce point mon propos, ce n'est pas trop honnête, non ?
Si j’interprétais de même ton discours, je pourrais dire que tu affirmes que comme le nigérien et l’érythréen sont maigres, ils sont forcément plus heureux que le français !

Entre l’obèse occidental et le sud saharien, il y a une petite différence: le sud saharien ne peut pas choisir son mode d'alimentation.

Quand au cochon, le dessin représente le cochon actuel domestiqué et modifié au fil des millénaires par l'homme et pas du tout le cochon originel, tout comme l'homme .


Non, je ne pense pas avoir déformé ton propos et je maintiens donc le mien. La réflexion doit être globale. L'opposition n'est pas entre riches et pauvres mais entre sain et pas sain. Et justement, l'argent est trop souvent mis à profit pour générer du "pas sain". D'ailleurs les maladies des environnements pauvres n'ont pas les mêmes sources que celles des environnements riches.
Je maintiens également que tout le monde n'est pas riche dans les pays riches et que se nourrir sainement malheureusement coûte très cher et qu'une bonne partie de la nourriture industrielle (et pas que) rend malade ou détériore le fonctionnement physiologique de pas mal de monde. Donc il vaut mieux réfléchir globalement comment produire une alimentation saine, moins élaborée, moins tape à l'oeil et à un coût plus raisonnable. Mais pour le moment, ça n'intéresse pas grand monde. Et tant qu'on sera dans la logique "un peu de toxique est largement accepté par le corps dans la limite des lois sanitaires", on n'avancera pas vraiment. Puisque le peu de toxique par ci par là cumulé dans tous les aspects environnementaux qui nous touchent au quotidien forme un panel d'agression qui dépasse largement la capacité naturelle de détox du corps humain.

Quant au cochon, je n'ai pas dit qu'il n'avait pas évolué, j'ai juste dit que c'était un cochon en bonne santé représentant l'espèce actuelle des cochons. L'humain déformé ne semble pas avoir évolué mais être juste la version déformée de la même espèce d'humain. l'évolution n'est pas une pathologie mais une adaptation à de nouvelles conditions. D'ailleurs il semble avoir été constaté scientifiquement que les animaux sauvages vivant près des agglomérations et qui s'"adaptent" à cet environnement développent des pathologies inconnues chez ceux qui restent vraiment sauvages avec pas ou très peu de contact avec la société humaine. Ceux qui s'adaptent dans d'autres conditions ne développent pas des pathologies

_________________
Randonner en famille avec des enfants http://pyrenees-en-famille.eklablog.com/
Yourtes en montagne baroussaise (65) : http://www.leportillondesfees.com/


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 21 Nov 2019 08:20 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2007 15:21
Messages: 2444
Localisation: Lavelanet / Tournefeuille
Lanouxcerdan a écrit:
Je maintiens également que tout le monde n'est pas riche dans les pays riches et que se nourrir sainement malheureusement coûte très cher et qu'une bonne partie de la nourriture industrielle (et pas que) rend malade ou détériore le fonctionnement physiologique de pas mal de monde.


Je pensais aussi à tort que manger sain coûté cher. Mais cela fait quelques mois que je ne vais quasiment en supermarché et que j'achète dans les marchés ou magasin en vrac zero déchet et au final cela ne me revient pas plus cher qu'avant.
C'est un plus contraignant mais on peut arriver à trouver un bon équilibre pour éviter de faire exploser le budget.

_________________
Baliseur adjoint
Il n'y a qu'une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c'est la peur d'échouer (Paulo Coelho)


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 21 Nov 2019 09:01 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2011 14:09
Messages: 8168
Localisation: Saillagouse
Aaaaaah enfin des débats !

Plusieurs remarques :

D'abord l'habitant de Saillagouse qui paie la station (fermée) du Puigmal dans ses impôts locaux et pour en avoir discuté avec le président de la communauté de communes.
Pas de remise en marche (dans un premier temps au moins et pas de projets en ce sens) des remontées mécaniques. qui de toute façon sont ruinées par 6 ans d'arrêt.
L'objectif est de baliser des itinéraires VTT, ski de rando, etc.... et de rouvrir les commerces de location qui existaient à la station.
L'article de la Dépêche contient une erreur, ce n'est pas le faible enneigement qui a conduit à la fermeture de la station (c'est plutôt la mieux enneigée de Cerdagne) mais l'absence totale de logement sur place alors que les touristes actuel veulent être skis aux pieds !
Il n'y a donc que de très limités investissements et surtout du marketing...

Ensuite l'ancien ingénieur EDF (avant d'être banquier). Pour la voiture électrique il faut rajouter quelques éléments :

Le passage à la voiture électrique suppose grosso modo (source EDF) une augmentation de la production d'environ 15% ce qui est possible dans le laps de temps imaginé (reste à savoir avec quelle source...).

En revanche, le réseau de transport de distribution ne supportera pas l'accentuation de l'effet de pointe. L'évaluation des investissements à faire va de 30 milliards à 100 milliards. Vu la situation financière d'EDF (et de l'Etat), attendez vous à voir vos factures exploser !

Autre problème de distribution le coût des prises individuelles de recharge. Dans une maison il faudra prévoir une ligne des plus dans le garage c'est coûteux mais faisable. Par contre dans les immeubles, personne ne sait comment on fera pour créer des prises sur toutes les places (sans que le voisin vienne recharger sa voiture sur votre place). Techniquement il y a des solutions mais le coût sera hallucinant !

La solution (si on reste sur l'alimentation électrique) reste plutôt l'hydrogène (fabriqué à partir d'électricité) et qui serait distribué via des stations service (il faudrait convertir les stations existantes ce qui est beaucoup moins onéreux que de revoir tout le système de distribution électrique). C'est plutôt la solution retenue au Japon. On verra ce qui se passera.

Ce que disent certains scientifiques sur le recyclage des batteries me fait penser au pari fait dans les années 70 quand, face au choc pétrolier de 1973, on a décidé du programme nucléaire. On ne savait pas quoi faire des déchets mais on s'est dit, dans 40 ans on saura. Résultat on a en grande partie abandonné les recherches et on se retrouve dans une impasse. Ce sera la même chose avec les batteries (surtout si on peut aller les entasser dans un pays africain !).

Dernier point, l'autonomie de la voiture avec des batteries. On fait le pari que l'on arrivera à dépasser les 100/200kms (les 300 kms annoncés par certains constructeurs sont du marketing, il ne faut pas allumer les phares, ni les essuie-glaces etc... :mdr3: ).
La réalité est que c'est très improbable. De nombreux industriels sont sur le sujet depuis longtemps car avoir des batteries à grande capacité de stockage serait utile dans plein de domaines. Et malgré ces moyens énormes on n'y est pas arrivé. Pourquoi ferait-on mieux ?


L'absence de débat sur le changement des sources d'énergie pour le transport est un vrai scandale mais il a été préempté essentiellement par des politiques.

Pour le reste je ne rentrerai pas dans le débat qui qui est nanti ou pas (je sais que faisant partie des nantis mon avis serait considéré comme non valable :mrgreen: ).

Seule remarque, la meilleure énergie est celle que l'on ne produit pas !

_________________
http://www.rando-marco.fr


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 21 Nov 2019 09:17 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 04 Juin 2015 21:30
Messages: 723
Localisation: Comminges
J'ai oublié de préciser ma définition de manger sain (puisque pour nous c'est déjà impératif à ce niveau là) : c'est vraiment regarder toutes les étiquettes => pas d'additifs pas de conservateurs pas de sucres industriels ajoutés etc.
je donne juste un ex : à part du jambon sec et du magret sec, ça n'existe pas en charcuterie même bio. Je connais juste une saucisse sèche bio dans ce cas qu'on trouve assez peu souvent car rupture de stock (ça met longtemps à sécher). Et l'équivalent d'une telle saucisse sèche standard coûte 2 fois le prix d'une saucisse bio qui coûte x ... le prix d'une saucisse pas bio
Et quand ça va assez mal de certains aspects, certaines choses pas forcément toxiques en soi mais très (trop) utilisées ne conviennent pas comme la levure et ça élimine encore beaucoup de choses et rejette vers des produits encore plus ciblés et encore plus chers car bien plus rares.

La vraie alimentation saine, ce devrait être ça : arrêter de rajouter tout un tas de trucs par facilité, pratique ou attractivité qui sont inutiles et sur le fond délétères en cumul. On revient à la logique, de il y en a si peu c'est pas grave. Mais si c'est grave. C'est juste que le corps humain est finalement pas si mal fait que ça et qu'il résiste ou tente de résister assez longtemps. Mais au final ça va pas. Et sans parler des conditionnements

Et juste sur le basique comparer le prix en bio et pas bio. Et si, on va sur la viande se demander comment elle arrive dans nos assiettes. Même pas bio de la viande assurée nourrie en herbe et pas avec autre chose qui est contre nature et mauvais pour la santé coûte bcp plus cher. Ou assuré sans antibio ou autre traitement, idem.
Là j'ai pas la réponse j'ai pas cherché : Pourquoi du canard le moins cher bio coûte 4 à 5 fois plus cher que les cuisses de canard pas bio alors que pour les autres viandes on est plutôt dans un ratio 1:2 ou 1:3 ?

Si, vraiment, ça coûte cher
Il est vrai que faire un potager soi même réduit aussi à ce niveau là.

_________________
Randonner en famille avec des enfants http://pyrenees-en-famille.eklablog.com/
Yourtes en montagne baroussaise (65) : http://www.leportillondesfees.com/


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 21 Nov 2019 13:44 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 07 Sep 2013 12:49
Messages: 1369
Localisation: Vinça (66)
Dalmatien a écrit:
la meilleure énergie est celle que l'on ne produit pas !
Ah pour une fois que je suis d'accord avec toi Marc :happy1:

Dalmatien a écrit:
Aaaaaah enfin des débats !
Le débat deviendrait : peut-on (re)vivre sans voiture ? :0
(on l'a bien fait 200 000 ans et je n'ai jamais vu un animal se plaindre de ne pas avoir de voiture pour se déplacer)
Allez hop, tous à vélo :taré1:

Et puis on est tous confronté à nos propres contradictions ...
https://www.dailymotion.com/video/x8n2mo


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Nov 2019 22:43 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Jan 2009 22:01
Messages: 1306
Localisation: Toulouse
Cedric09 a écrit:
Je pensais aussi à tort que manger sain coûtait cher.
Il y a à mon avis une nuance entre manger sain et manger bon; les deux ne vont pas de pair. Le bio, par exemple, n'est pas synonyme de qualité gustative. Mais on est -en théorie- assuré de manger sain.
Je dis "en théorie", puisque dans notre économie-monde libéralisée, tout s'achetant et se vendant, le bio est devenu un marché, investi par certains dans le seul but d'en tirer bénéfice. D'où certains produits "bios" en provenance directe d'Asie du sud-est, qui ne sont pas plus bios que moi je suis pape.

C'est pour ça que manger "bon" devient maintenant une forme de luxe ou en tous cas nécessite des moyens, puisque suivant le principe "tout ce qui est rare est cher", le bon produit se fait plus rare, et donc plus cher.
Le bon vin, par exemple, (et toute remarque éventuellement moqueuse sera consciencieusement ignorée :mrgreen: ) est devenu un produit cher, donc que tout le monde ne peut s'acheter régulièrement (sauf ceux qui y tiennent vraiment -cf parenthèse ci-dessus...- :mrgreen: ); et je ne parle même pas des vins de renommée internationale qui atteignent des prix aussi délirants et hors logique économique que le salaire d'un joueur de foot pisté par la finance qatarie.
Certes en faisant le tour des marchés locaux -encore faut-il y en avoir partout en France-, on trouve de bons produits pas (trop) cher; mais toute une économie familiale fondée là-dessus nécessite des moyens, si tant est que la bonne viande, le bon poisson, les bons légumes sont devenus moins courants (voire plus rares comme le poisson surpêché, donc certaines espèces, très courantes auparavant, sont maintenant hors de prix) et donc plus chers.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Nov 2019 08:38 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2011 14:09
Messages: 8168
Localisation: Saillagouse
Juste une remarque économico-philosophique (et sans aucune agressivité :mrgreen: )

néthou a écrit:
Je dis "en théorie", puisque dans notre économie-monde libéralisée, tout s'achetant et se vendant, le bio est devenu un marché, investi par certains dans le seul but d'en tirer bénéfice.


Je sens un jugement de valeur là dedans...
Toute personne vendant un bien a toujours essayé de le vendre plus cher que son prix de revient et ceci afin d'améliorer sa situation personnelle et de pouvoir générer la capacité à investir pour produire et vendre plus. La notion de bénéfice est assez inhérente à la nature humaine et ce n'est pas une caractéristique d'une "économie-monde libéralisée" pour reprendre tes termes (je ne crois pas que les chinois vendent à perte sur leur marché intérieur...).

Quant à l'idée que tout ce qui est bon est cher là je ne suis pas du tout d'accord mais c'est une autre histoire (exemple sur le vin que tu cites, il existe de très bons vins du Languedoc à 10 euros qui sont bien meilleurs que des Bordeaux à 30 euros...), hips.... :alcool1: :alcool1:

Après, le luxe (château Yquem et autres à plusieurs centaines voire milliers d'euros) s'il y a des cons (riches) pour les acheter, tant mieux pour les vendeurs qui font un excellent marketing du nom !

_________________
http://www.rando-marco.fr


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 22 Nov 2019 09:19 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 04 Juin 2015 21:30
Messages: 723
Localisation: Comminges
néthou a écrit:
Il y a à mon avis une nuance entre manger sain et manger bon; les deux ne vont pas de pair. Le bio, par exemple, n'est pas synonyme de qualité gustative. Mais on est -en théorie- assuré de manger sain.
Je dis "en théorie", puisque dans notre économie-monde libéralisée, tout s'achetant et se vendant, le bio est devenu un marché, investi par certains dans le seul but d'en tirer bénéfice. D'où certains produits "bios" en provenance directe d'Asie du sud-est, qui ne sont pas plus bios que moi je suis pape.


Je pense que vous n'êtes visiblement pas concernés par certaines problématiques et ne percevez pas ce que peut vouloir dire "manger sain" sur le fond. Il s'agit, principalement des additifs. C'est pas une histoire d'origine et de goût (encore que les additifs ont parfois un rôle d'exhausteur de goût). Malheureusement, le bio élaboré est plein d'additifs. Peut-être moins que le non bio mais pas tant que ça au final.
Les additifs ont un rôle dans l'hyperactivité et d'autres assez nombreuses problématiques de santé. Le problème de toutes ces choses tout comme les perturbateurs endocriniens etc, c'est qu'il n'y a pas un effet ciblé et unique immédiat. C'est plus simple de comprendre avec un poison qui conduit aux urgences dans les heures qui suivent. Donc l'enjeu est de prendre conscience que ces petit-es toxicités cumulées conduisent à de nombreux pb de santé.

Et les nombreuses intolérances à des aliments sains (c'est un comble mais la réalité pour de + en + de monde) viennent justement des agressions diverses que subit le corps qui se met à dysfonctionner.

Donc, je maintiens vraiment que l'alimentaire réellement sain (hors fruits et légumes) même dans le bio est plutôt rare et plus cher. Car évidemment que si l'on ne met pas d'additifs, il y a une contrepartie qq part.

_________________
Randonner en famille avec des enfants http://pyrenees-en-famille.eklablog.com/
Yourtes en montagne baroussaise (65) : http://www.leportillondesfees.com/


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 22 Nov 2019 11:53 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Jan 2009 22:01
Messages: 1306
Localisation: Toulouse
Dalmatien a écrit:
Toute personne vendant un bien a toujours essayé de le vendre plus cher que son prix de revient et ceci afin d'améliorer sa situation personnelle et de pouvoir générer la capacité à investir pour produire et vendre plus. La notion de bénéfice est assez inhérente à la nature humaine et ce n'est pas une caractéristique d'une "économie-monde libéralisée" pour reprendre tes termes (je ne crois pas que les chinois vendent à perte sur leur marché intérieur...).
Voilà bien un raisonnement d'ancien banquier... (toujours dans le mode "remarque sans agressivité"... :mrgreen:
Il y a une différence entre une économie capitaliste telle qu'elle existait encore jusqu'à il y a une quarantaine d'années, et l'accélération subie depuis avec une forme d'ultra-libéralisme économique qui se caractérise notamment par une financiarisation de tout ce qui peut l'être.
Ce n'est certainement pas à toi, ancien banquier, que j'apprendrai les dérives auxquelles cette logique a pu et continue d'ailleurs de mener, que ce soit sur les marchés financiers proprement dits, la prolifération des sociétés de services dont la logique mène à l'"ubérisation" de tout, la financiarisation de tout problème réduit à son seul aspect (faussement) budgétaire, etc... En ce sens il y a eu un changement depuis 3 ou 4 décennies avec une accélération brutale de choses qui étaient déjà en germe auparavant (par exemple les pays occidentaux n'ont pas attendu la mondialisation pour "profiter" des ressources des pays -souvent colonisés auparavant- africains, asiatiques, du Moyen-Orient, etc...), mais dont on a, sans aucune vergogne, poussé la logique au maximum, puisqu'en dérèglementant à outrance, en optant pour des politiques libérales volontaristes, on a tout fait pour favoriser cette accélération.
Tenir ce discours actuellement tient, pour reprendre ta formule "adoucie", du jugement de valeur; sauf qu'il ne s'agit que de décrire certains faits, qui eux ne sont pas contestables. Ce qui revient à opposer une prétendue "naïveté" à un réel cynisme affiché.

Quand en octobre 2008, les gouvernements du monde entier ont par centaines de milliards renfloué le système bancaire international dans la panique, ce n'était pas l'effet d'une catastrophe naturelle, c'était celui d'une dérive complète, pourtant connue et assumée auparavant, dont on n'a plus fini par maîtriser l'augmentation exponentielle. Ce faisant, on a considérablement alourdi, et pour longtemps, cette dette publique dont on nous rebat les oreilles depuis, et tout ça pour combler un gouffre "privé" menaçant l'économie-monde (car s'il y a une dette publique, il y a aussi une dette privée dont on ne parle jamais, encore plus importante que la dette publique, et qui agit nécessairement sur l'économie globale elle-aussi).
Ça, ce n'est pas un discours de gauchiste complotiste (le "jugement de valeur"...), c'est une réalité que nombre d'économistes ("atterrés", alternatifs, etc..., dûment diplômés -voire Nobélisés-) décrivent très clairement, mais sans être entendus du grand nombre si tant est que ce discours est volontairement absent des médias, qui au contraire nous ressassent un discours tout aussi alarmiste, mais contraire. Et notamment à la réalité...

Dalmatien a écrit:
Quant à l'idée que tout ce qui est bon est cher là je ne suis pas du tout d'accord mais c'est une autre histoire (exemple sur le vin que tu cites, il existe de très bons vins du Languedoc à 10 euros qui sont bien meilleurs que des Bordeaux à 30 euros...), hips.... :alcool1: :alcool1:

Après, le luxe (château Yquem et autres à plusieurs centaines voire milliers d'euros) s'il y a des cons (riches) pour les acheter, tant mieux pour les vendeurs qui font un excellent marketing du nom !
Mais Dalmatien, 10 €, c'est déjà cher.
Bien entendu que l'on trouvera de très bons vins moins chers; mais entre le "moins" et le "pas", il y a une nuance. Tu cites Yquem, mais c'est l'exemple-même du luxe absolu (le vin lui-même, la marque, la renommée). Encore le Sauternes (le vrai Sauternes, pas celui de supermarché à 12 € la bouteille) est un vin par nature plus cher à produire. Et encore, le vin blanc doux étant passé de mode, l'augmentation de ses prix n'a pas été aussi manifeste depuis 30 ans que celle des grands classés médocains et de la rive droite; lesquels ont un différentiel délirant entre leur prix de revient réel et celui auquel ils sont vendus (ou prévendus en primeur) sur le marché.
Mais même en restant sur un créneau de prix raisonnable (et quel est-il exactement ? pour beaucoup, acheter un vin 10 € la bouteille, c'est déjà cher), il y a eu depuis 30 ans une hausse des prix excédant la hausse "naturelle" avec le temps, excédant même le coup d'accélérateur du passage à l'euro; c'est que le vin est devenu un produit non pas de luxe, mais une forme de marqueur culturel correspondant aux attentes d'un public différent. En tous cas, c'est le constat que font nombre de cavistes et de vignerons, et qui donc, logiquement, augmentent leurs prix en conséquence. Et c'est tellement vrai, me disait l'un d'eux, que si je vendais mon vin moins cher, j'en vendrais moins...

A la tienne !!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Nov 2019 12:01 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Jan 2009 22:01
Messages: 1306
Localisation: Toulouse
Lanouxcerdan a écrit:
Je pense que vous n'êtes visiblement pas concernés par certaines problématiques et ne percevez pas ce que peut vouloir dire "manger sain" sur le fond.
Malheureusement si, ma chère, n'étant pas un pur esprit je dois être aussi concerné que tout le monde, vous comprise.
Et comme vous l'expliquez - et très bien - à propos des additifs, à mon corps (se) défendant...
:hello:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Nov 2019 12:55 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2011 14:09
Messages: 8168
Localisation: Saillagouse
néthou a écrit:
Quand en octobre 2008, les gouvernements du monde entier ont par centaines de milliards renfloué le système bancaire international dans la panique, ce n'était pas l'effet d'une catastrophe naturelle, c'était celui d'une dérive complète, pourtant connue et assumée auparavant, dont on n'a plus fini par maîtriser l'augmentation exponentielle. Ce faisant, on a considérablement alourdi, et pour longtemps, cette dette publique dont on nous rebat les oreilles depuis, et tout ça pour combler un gouffre "privé" menaçant l'économie-monde (car s'il y a une dette publique, il y a aussi une dette privée dont on ne parle jamais, encore plus importante que la dette publique, et qui agit nécessairement sur l'économie globale elle-aussi).


Oh là là je ne me mets pas dans un rapport gauche / droite (dans lequel j'aurais d'ailleurs du mal à me situer, le nombre d'imbécillités débitées par les uns et les autres étant équivalent mais simplement sur des sujets différents !)

Je voudrais juste corriger une erreur (voire une malhonnêteté) non pas de ta part, je n'en ai aucun doute, mais de la part de soit-disants économistes (atterrés ou non ! j'ai des noms, et que j'ai lus, dont certains sont professeurs d'université...).
Dans le cas de la France ce que tu dis est totalement faux mais tu répètes une contre-vérité largement diffusée par des journalistes incompétents et des économistes mensongers.

En 2008 l'Etat Français a effectivement prêté aux banques françaises qui se trouvaient dans une situation difficile du point de vue la liquidité (plus personne ne prêtait à personne et tous les refinancements possibles étaient bloqués). Elle n'avaient aucun problème de solvabilité leur bilan étant sain.
De ce fait l'Etat a prêté à des taux fort peu amicaux aux banques françaises de façon à passer ce cap.
5 ans plus tard la totalité de ces montants avait été remboursée par les banques françaises à l'Etat Français, lui laissant un gain de plus de 300 millions d'euros (là je parle de mémoire) provenant de la différence entre le taux fait aux banques et le taux auquel l'Etat Français s'était financé. Autre manière de taxer les bénéfices bancaires.
Il n'y a aujourd'hui dans l'énorme dette publique française aucun prêt aux banques.

Seul cas de faillite bancaire significative concernant la France, le Crédit Lyonnais au début des années 90 et le franco-belge Dexia lors de la crise de 2008.

Le premier a été effectivement sauvé par l'Etat avec de l'argent public (environ 100 milliards de francs soit 15 milliards d'euros). Dans ce cas il s'agissait d'une banque publique, et d'un défaut de management de la part de l'Etat !

Le deuxième a fait faillite du fait d'une gestion plus délirante avant la crise de 2008, ce qui a coûté environ 6 milliards à l'Etat Français.

Voici les faits, je voulais juste apporter cette correction en toute amitié.

Pour être complet seuls trois pays ont vraiment dû investir pour renflouer leurs banques à fonds perdus pesant ainsi sur la dette publique :
Le Royaume Uni (un plan de 850 milliards d'euros à l'époque mais qui se traduisait en réalité par 100 milliards de prêts effectifs à mettre en face du fait que l'Etat britanniques possède maintenant Royal Bank of Scotland (RBS) et Lloyds Banking Group).
L'Irlande (100 milliards environs fournis par l'UE ce qui a fait exploser la dette publique irlandaise)
L'Espagne (61 milliards dont 41 milliards de prêts de l'UE qui n'a pour le moment récupéré que 6 milliards, la dette publique espagnole reste assez faible)

Les US se sont largement remboursés à la fois via le remboursement de la quasi totalité des prêts consentis (sauf évidemment aux établissements qui ont fait faillite) et via les amendes colossales infligées à leurs propres banques (en plus de BNPP, SG, Crédit Agricole et quelques autres européens).

Les cas de la Grèce ou de Chypre sont totalement différents.

J'ai essayé d'être exhaustif

Pour ce qui est de la dette privée, je suis banquier et contre le crédit alors :mrgreen: ..... mais les gens sont libres de faire des bêtises !
C'est un vrai sujet, pas particulièrement en France où le taux d'endettement des ménages est bas ce qui explique que les banques soient saines et réciproquement, c'est l'oeuf et la poule ça, mais par exemple en Espagne où la dette publique est faible mais la dette des ménages considérable.

En résumé, halte aux idées simplistes..... :mrgreen:

_________________
http://www.rando-marco.fr


Haut
 Profil Site Internet 
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante




Articles en relation avec le sujet
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. ca peut servir...

leonnoel

8

5807

15 Nov 2007 21:07

Gérard Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Qui peut identifier ce sommet ?

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

leon

16

13084

29 Déc 2007 19:50

Chrystel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Où peut-on voir le brame du cerf en vallée d'Aure ?

leon

4

5391

04 Oct 2006 21:10

jean-paul.dugene Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les 4x4, peut-être un jour autorisés à circuler en montagne

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

bernard

17

11583

12 Jan 2010 22:06

anarkita Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Peut ètre l'origine d'une nouvelle coulée de neige ???

ARNAUD66

0

2377

23 Fév 2010 19:45

ARNAUD66 Voir le dernier message



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à: