Nous sommes le 27 Jan 2020 22:31




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 01 Juin 2008 13:46 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 07 Jan 2008 16:44
Messages: 132
Localisation: Argeles gazost
il va y avoir la course cauterets au petit vignemale retour par lac d'estom , je suis contre ces courses non respect de la flore en prenant des raccouci dans la descente ,pietinement de fleurs,non respect de la faune par le bruit et le monde!!!!! et de plus tout cela dans le parc national!!!!! se retrouver dans un site exceptionnel pour simplement courrir sans voir le fabuleux paysage !!non merçi qu'en pensez vous???? :(


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Juin 2008 22:40 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005 15:12
Messages: 837
Localisation: toulouse
Bonjour,
Le sujet de ton post est intéressant, et il met le doigt sur un sport assez "tendance",
... et très exigeant.

Je crois qu'il faut essayer de faire la part des choses.

Sur le fond :
1t, Rappeler la nécessite (ce que tu fais) de préserver un environnement fragile (et celui-là, nous le chérissons tous, particulièrement) des effets indésirables de l'activité humaine.

2t, Prendre en compte la légitime préoccupation des vallées (en zone de montagne, notamment) de trouver des moyens de développement économique (qu'on peut espérer le moins agressif possible).

A titre personnel, je suis moins dérangé par la mise en place d'une course de montagne, que par la création d'une station de sports d'hiver (mais la aussi, on retombe sur la problématique du développement économique local).

A priori, la pratique des courses (pédestres) en montagne, me paraît être moins agressive pour l'environnement (mais je n'ai jamais pratiqué personnellement ce genre de sport, je parle des trails) que d'autres pratiques "sportives" (je pense, notamment à l'introduction des engins motorisées, quad, notamment).


A l'intérieur des parcs, je crois qu'il faut être plus exigeant sur les modalités d'organisation.

Sur la forme, les modalités :
Tu évoques le problème de la destruction de la flore, le dérangement de la faune locale.
Une mesure d'impact serait peut-être à réaliser.

Je peux citer au moins un exemple de course de montagne, dans laquelle cette exigence (soucis de limiter l'impact de cette "intrusion", sur la faune et la flore) est prise en compte, sur le terrain.

Il s'agit d'une course (en équipe ou individuel) de montagne se déroulant dans les hp :
"le trail des hp".

Une course (en individuel ou équipe).
47 kms, en 3 étapes.
Une course organisée, dans cette édition 0, sous l'égide des vallées du pays de la Nestes.
Une manifestation sportive qui a mobilisé beaucoup d'énergies (et de bénévoles).
Une course qui met en avant les valeurs (qui sont peut-être aussi, les tiennes) de ténacité, courage, et passion de la nature … qui peut être assez rude avec nos fragiles carcasses.

Une course à laquelle je ne participe pas (je n'ai ni la condition, ni la volonté de parcourir la montagne en courant, ou en marchant très vite), mais je peux comprendre, et je respecte les personnes qui participent à ce genre d'épreuve, extrêmement éprouvante.
Un type de "randonnée" qui demande sacrifices et courage.
Je connais certaines des personnes y participant, qui sont d'authentiques passionnées de la montagne "propre".

Hier, j'ai découvert la 3ème et dernière étape, qui se déroule dans un secteur très verdoyant ;
Un secteur qui monte, et qui descend, … avant de remonter ….
(20 kms, D+ : 1000 m, D- : près de 1900 m).
Arrivée à Loudenvielle (vallée du Louron).

J'ai participé au balisage du parcours, je peux t'assurer que l'impact sur l'environnement est extrêmement limité.
Le balisage (bandes rouge/blanc) sera enlevé après le passage du dernier concurrent (par chaque bénévole responsable de son « secteur »).

L'itinéraire emprunte les sentiers de randonnée (gr, pr, pistes forestières …),
avec une préoccupation supplémentaire : limiter la dangerosité de l'itinéraire.

L'épreuve a lieu dimanche prochain, …et tu peux y participer (voir avec les organisateurs).
http://www.raidvienne.com/docs/TrailHP/ ... tation.htm


Ce type de manifestation sportive présente aussi l’avantage (pour le développement d’une économie respectueuse d’un développement économique durable) de faire connaître une région, une vallée, et les
richesses patrimoniales, qu'elle détient.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Juin 2008 07:41 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 25 Mar 2008 21:37
Messages: 417
Localisation: Nantes
Salut Papou et Bernard !

Personnellement, je ne comprends absolument pas l'intérêt de faire vite quand non seulement rien ne nous y oblige, mais en plus tout (la beauté des paysages tout particulièrement comme tu l'évoques justement) nous recommande de faire lentement. Et je ne vois pas l'intérêt de transporter en montagne des valeurs (la compétition) qui font assez de dégats humains comme ça dans les vallées et les plaines, j'aime pouvoir m'évader de toute cette idéologie anthropophage. Le fait que ce sport soit exigeant ne me le rends pas plus compréhensible.

Maintenant, je pense qu'il faut être tolérant et rester capable de faire avec ce qu'on ne comprends pas dans la mesure où effectivement cela n'entraîne pas de dégats sur le patrimoine collectif et où l'esprit de partage reste la règle. Les gens qui font le Mont Perdu + le Vignemale en 24 heures ne m'ont jamais dérangé, et tant qu'on ne m'interdira pas l'accès aux massifs pour leur permettre de faire plus vite à plus nombreux je crois que je m'en foutrai (les bords de Loire près de Nantes sont interdits aux promeneurs deux dimanches par an pour le marathon et la journée vélo, c'est chiant pour tout dire).

En revanche évidemment je dis NON aux sports et motorisé en montagne : ceux-là causent des dégats importants, font fuir les animaux, et ne sont pas du tout partageux.

Cordialement, Pierre.

_________________
Penser pour ne pas être pensé


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Juin 2008 07:41 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2005 22:46
Messages: 2258
Localisation: tarbes
salut papou,
Perso je pense que des milliers de touristes à Gavarnie font beaucoup plus de mal à l'environnement qu'une poignée de montagnards (et c'est gens là , j'en connais, sont de vrais passionnés de montagne) qui font une course dans le parc. Eux ne laissent pas des déchets qui mettront des siècles à se dégrader. Idem pour le secteur du Vignemale inondé en été par un flot vacanciers qui eux aussi prennent souvent des racourcis, ou vont ceuillir, au sein même du parc , des fleurs pour les garder en souvenir. Je m'entraine assez souvent et quand je prends des racourcis c'est toujours sur des sentiers de chèvres déjà marqués (moins que les sentiers mais quand même) et où la flore est absente. On a aucun interet à passer au milieu des broussailles où des parterres de fleurs .


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Juin 2008 10:03 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 07 Jan 2008 16:44
Messages: 132
Localisation: Argeles gazost
merci pour vos réponses , je me doute que beaucoup de personnes dont vous les abonnes du forum sont tres respectueuses de la nature mais sur le nombre j'ai des doutes. il est vrai que les randonneurs de gavarnie et du lac de gaube ne respectent rien! c'est justement cette catégorie de gens qui m'inquiete, car ils viennent ponctuellement sans rien connaitre et de plus on leur donnent la possibilité de courrir sans rien voir jusqu'au petit vignemale !non désolé ça passe pas. il y a assez de terrain de jeux dans les plaines . pour moi la montagne doit rester aux montagnards les vrais ceux qui comme vous ,avant de partir ,vérifier la météo locale , poser des questions sur le forum pour être sur du tajet etc.. les autres doivent être accompagnés ,apprendrent les valeurs de la nature et les risques! on voit trop de gens s'aventurer en petites chaussures dans la haute montagne ou des parents avec des enfants en bas age dans les bras!!
enfin excusez moi je m'emporte vive ce forum qui lui est super!! et vive les montagnards les vrais!!!(humour)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Juin 2008 12:26 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2005 22:46
Messages: 2258
Localisation: tarbes
Salut papou,
Il me semble que tu fais un amalgame. Tu mets dans le même sac les pratiquants de course en montagne et les touristes qui viennent en famille dans le parc. Ce n'est pas tout à fait pareil. Si c'est en référence à leur chaussures (des tennis pour les deux catégories) c'est un peu réducteur. On peut avec de l'entrainement passer en chaussure de trail sur de la neige même dure (un ami secouriste m'en a fait l'expérience cet hiver) si elle accroche. C'est une question d'habitude et d'entrainement. Quand aux terrains caillouteux ou éboulis mieux vaut avoir de bonnes chaussures de marche mais vu les progrès faient par certaines marques au niveau de l'adhérence même sur rocher mouillé je ne crois pas qu'il y ait énormément de différence(au niveau de ce critère) entre une paire de trail et beaucoup de "montantes" . Tu parles aussi de vrais montagnards(humour bien sûr). C'est quoi, je ne connais pas, on n'est jamais un vrai montagnard, on apprend petit à petit. Pour les coureurs de trail je te donne un exemple. Un ami va faire cet année le TMB (Tour du Mt Blanc) et c'est il court depuis 20 ans. C'est un ancien ingénieur du Parc ici dans les Pyrénées, qui connait mieux que quiconque la faune et la flore. Pour preuve à chaque sortie ensemble on se fait des pauses pour qu'il m'explique les fleurs ou par exemple la reproduction des batraciens. Je pense que beaucoup de coureurs en montagne sont comme lui, des passionnés. Mieux vaut d'ailleurs pour pratiquer cette activité vivre en montagne (c'est mieux pour s'entrainer) et y aller régulièrement. Enfin j'ai un peu de mal avec cette idée de vrai montagnard, je crois que ce n'est pas d'ailleurs dans l'esprit de la montagne. Intégrer certains et rejetter les autres.
A partir de combien de sorties par an est-on un vrai, à combien de km à la ronde doit-on habiter de la montagne, depuis combien d'années doit-on en faire? La montagne est ouverte à tous même aux inconscients qui vont à la Brèche de Roland en tennis. Si tu es un vrai et que tu ne veux pas les voir, ignore-les et vas-y en mai à ski ou attend septembre.
A plus


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Juin 2008 17:14 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 09 Juin 2005 08:52
Messages: 178
Localisation: Paris/Tarbes
Bonjour à tous,

effectivement le sujet est assez intéressant et peut-être le problème vient du fait que la plupart du temps les participants à ce genre de course privilégient le "côté sportif" alors que les "montagnards" préfèrent sans doute prendre plus de temps, expérimenter des itinéraires dont ils ont entendu parler ou qu'ils ont repéré dans des précédentes sorties, observer un maximum la faune, la flore et les arêtes rocheuses au cours d'une course...

personnellement j'ai participé en 2004 à la course dont tu parles papou31 (centenaire de la course du vignemale) et hormis le "challenge sportif" (qui me plaisait tout de même il faut l'avouer...) je n'ai pas de souvenirs mémorables de la course elle-même on a la tête dans le guidon durant les 5h30 (pour moi !) et on fait surtout attention là où on met les pieds ! la seule fois où j'ai admiré la face nord du vignemale avant les oulettes, j'ai failli me tordre la cheville ; et quand je me suis arrêté 2 minutes en haut du petit vignemale pour admirer la vue des sommets autour au petit matin, pfuit 15 personnes m'avaient dépassé sans demander leur reste !
bref tout ça pour dire que c'est un vrai challenge sportif pour personnes entrainées à ce type d'effort (et qui parfois d'ailleurs, pas toujours bien sur, connaissent peu voire pas du tout la montagne...)
et personnellement, je ne pense pas renouveler souvent ce genre d'expérience, je préfère largement à ce type de courses de belles journées de randonnées...

pour ce qui est des dégradations, le parcours passe en permanence par des sentiers balisés où les risques sont limités, et je pense que comme le souligne Jack, que ces pratiquants là ont tout de même une éthique de la nature et un respect bien au dessus du touriste de base... et en disant ça je ne blame absolument pas le touriste de base, la montagne est à tous et celui qui veut simplement faire une heure de marche pour profiter de la fraicheur et de la vue du lac de gaube a tout à fait le droit de le faire !!!
la seule chose c'est qu'il est certain qu'on trouvera beaucoup plus de déchets non récupérés sur le chemin du lac de gaube ou de la brèche de rolland que sur la voie normale du Balaitous ou du Besiberri...
mais là, c'est un problème d'éducation et de sensibilisation, j'essaie à chaque fois que je vois des gens faire de telles pratiques, de les sensibiliser et, sans les engueuler directement, de les sensibiliser à la protection des espaces naturels que nous aimons temps...

bonnes randos à tous !!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Juin 2008 00:28 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Mai 2007 13:33
Messages: 266
Localisation: Pau / Tarbes
salut,

effectivement trés intéressant comme sujet ,

pour ma part je vais résumer mons avis , que se soit un touriste , un montagnard ; alpiniste , skieur , ou trial man , tous est dans la tête , et surtout , l'EDUCATION " , j'ai vu un simple touriste ramasser son mégot et expliquer à son gamin l'intéret de préserver la montagne :D , mais j'ai pu voir aussi le soit disant montagnard qui frime et qui lui ! n'a pas eu de remord à planquer sa poche plastique sous un caillou :x :evil: , alors moi je dirais plutot " la montagne pour tous ceux qui reste humble et respectueux envers elle " .En se qui concerne le trial sportif , pourquoi pas si les parcours sont bien balisés, de façon a ne pas détruire la flore , mais comme partout il y aura toujours des irrespecteux . à nous de faire les gendarmes quand t'il le faut !

Par contre les motos vertes , Quads et compagnies , ça NON :x :x


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Juin 2008 19:27 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Mai 2005 22:26
Messages: 259
Localisation: lot et garonne;St Pierre de Clairac
Salut ,
Je suis adepte de ce type de course nature.Mis à part les champions, la plupart de ceux qui courent ce genre d'épreuve recherche plus le dépacement de sois même et le plaisir de courir en montagne ou au milieu de la nature.On voit beaucoup plus de choses que sur le bitume et c'est beaucoup moins monotone.
Pour ce qui est de l'impact sur l'environement ,les trails sont très strict :la disqualification .
Il va y avoir un ultra trail cette année( http://www.grandraidpyrenees.com/index.php ) et voici un extrait du réglement :

"PENALISATION - DISQUALIFICATION

En s’inscrivant à l’une des 2 courses, les coureurs s’engagent à :

-->respecter l’environnement traversé

-->suivre le parcours sans couper les sentiers

-->ne pas utiliser un moyen de transport

-->ne pas jeter de déchets sur le parcours

-->pointer à tous les postes de contrôle

-->porter le dossard devant et visible durant la totalité de l’épreuve

-->posséder sur soi durant toute l’épreuve le matériel obligatoire

-->se soumettre au contrôle anti dopage

-->porter assistance à tout coureur en difficulté

-->se laisser examiner par un médecin et respecter sa décision

Le manquement à l’une de ces règles par un coureur peut entraîner une disqualification immédiate sans aucune possibilité de faire appel de cette sanction. "

Il y a beaucoup de course qui ont ce type de réglement ;il ne faut pas voir que la compétition ,il y la nature qui nous permet de découvrir autre chose en course: alors respectons la.

Je suis de l'avis sparda des "cons " ily en a partout ,il y en aura (hélas) toujours , à nous de faire en sorte que les générations avenir le soit un peu moins.

A+ David


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Juin 2008 20:43 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005 15:12
Messages: 837
Localisation: toulouse
bonsoir,
davidb, j'ignorais l'existence d'un règlement aussi précis.
Finalement, ce que tu dis, confirme ce que je présentais : les exigences environnementales semblent mises en avant.
Je connaissais l'existence de courses de longue distance, tel l'utmb (ultra trail du mont blanc) : dans les 160 kms, ... et un peu de dénivelé.
je suis toujours effaré par la performance, même si moi-même, je n'envisagerais pas de participer à ce genre d'épreuves (il y a plusieurs années, peut-être ...).
Pour revenir sur le trail des hp, j'ajouterais que l'effort est purement gratuit : il n'y a rien à gagner (pour cette édition 0), sauf les encouragements du public.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Juin 2008 20:05 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 17 Mar 2006 12:29
Messages: 247
Bonsoir Papou

Je ne suis pas contre ce genre de course.
Ces courses ont lieu une fois par an. A Cauterets la dernière c’était il y à trois. Je t’assure que ces manifestations font beaucoup moins de dégâts sur la flore et l’environnement que les centaines de tourismes qui parcourent quotidiennement le parc national en été, bien souvent avec des chiens qui ne sont pas toujours tenus en laisse.
Je suis partit en randonnée au refuge de Baysselance par le col de Labas le lendemain de la course du Pt vignemal il y a 3 ans et je n’ai rien remarqué d’anormal sur le parcours (Papiers, dégradation de sentiers, etc.)
Cela dit Papou je respecte ton opinion.

Jacques


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 09 Juin 2008 20:44 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005 15:12
Messages: 837
Localisation: toulouse
Bonsoir, à pougatchev notamment.
A propos de ce genre de course, je ne m'attarderais pas sur l'intêret qu'il y a ou non à courir la montagne, c'est une affaire qui ne regarde que ceux qui pratiquent cette (rude) discipline.

Ce que je retiens, au vue de la première édition (édition-test) de la course des hp :
Malgré l'effort déployé (certains ont couru l'ensemble de l'épreuve à un rythme phénoménal), une concurrente, notamment, qui a fait l'intégralité du parcours (en fait plus de 50 kms, plus de 4000 mètres de D+, ...) avec son conjoint, et avec une "aisance" impressionnante.

Ce que je retiens, c'est cette image de bonheur, d'apaisement, de réussite, d'accomplissement qu'avaient tous les concurrents.

Une saine béatitude.

L'un des coureurs a même finit son parcours, ... avec un nez de clown.
Humour et rigueur sportive peuvent donc faire bon ménage.

A ce propos, je me souviens, dans un autre domaine (que la course de montagne) l'exploit qu'avait accompli un ancien sportif français, devenu infirme à la suite d'un accident.
Il s'agit de patrick segal.

De son expérience personnelle, il tire, voici une trentaine d'années, un bestseller :
"L'homme qui marchait dans sa tête".

http://www.evene.fr/celebre/biographie/ ... al-611.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Juin 2008 19:59 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 07 Jan 2008 16:44
Messages: 132
Localisation: Argeles gazost
merci à tous d'alimenter ce débat passionnant ,je suis assez content car vous avez l'air de dire que c'est vraiment réglementé notament le reglement envoyé par davidb merci à toi.ok mais je suis toujours contre car je ne vois pas l'interet de courir dans ce cadre magnifique sans rien voir ,comme tu l'as dit nanar lerenard la seule fois où tu as levé la tete danger!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Juin 2008 20:51 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2005 22:46
Messages: 2258
Localisation: tarbes
Salut papou,
Puisque finalement la seule question que tu te poses est pourquoi courir je vais essayer d'y répondre avec mon expérience. Tout d'abord la montagne est un sport et par conséquent cela demande entrainement et préparation physique. Pour grimper sur le Vignemale, atteindre la brèche ou escalader le Jean-Pierre il faut s'y préparer. Les gens qui le nient sont ceux qu'on retrouve en sandales au Taillon. A ce titre donc il faut travailler en autre son endurance et pour y parvenir on peut par exemple faire et refaire un même sommet en essayant de grimper plus vite. De plus cela a déjà été dit la montagne est un lieu de dépassement de soi, on cherche à atteindre ses limites et même parfois à les dépasser en gardant en tête le caractère dangereux du milieu. La course permet cela. Enfin comme cela a été dit c'est une vraie source de plaisir. Faire une descente en courant en restant concentré à 100% sachant que tout faux-pas est interdit, courir 20,30 ou 50km, parfois à bout de force et finir, rentrer chez soi fatigué mais heureux et appaisé. Un faisceau de sensations que l'on trouve que dans cette pratique .


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Juin 2008 20:53 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 07 Jan 2008 16:44
Messages: 132
Localisation: Argeles gazost
non jack la course ne me gene pas . c'est le lieu qui me gene ils ne profitent pas du paysage, autant courir en côte n'importe où c'est tout


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante




Articles en relation avec le sujet
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Pétition contre Groupama pour le droit de passage au Madres

gallye

13

5713

08 Sep 2012 15:06

didji Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nouveau site pour les mordus de la montagne

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

niko31

37

12954

05 Déc 2008 07:29

niko31 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nouveau Projet pour betonner un peu plus nos montagne

koda

2

1606

28 Mar 2011 13:17

lagrole Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Marche de protestation contre Groupama le 29/09

gallye

0

1344

31 Aoû 2012 18:50

gallye Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Pyrénées, Chemins de Traverse - HRP à contre-courant

Gérard

14

6530

21 Mai 2012 13:15

louarnig22 Voir le dernier message



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à: