Nous sommes le 31 Mai 2020 02:32




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 04 Aoû 2004 10:29 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Nov 2003 12:30
Messages: 2784
Localisation: pyrenees orientales 66 saillagouse
Hello,
je reviens tout juste de Gavarnie, ou j'y ai ft un raid de 3 jours. Je vous livre tt ça comme ça, sans littérature, c'est le coeur qui parle :
partie du col de Tentes, le 1° aout, à midi pétantes, le ciel est partagé entre nuages et éclaircies ; tant mieux, il fera moins chaud ( quoique !! ).
C'est la 1° fois que je traine mes Trezeta ds ce coin, je connais Gavarnie, par la grande classique qu amène à la Cascade, et par ce que peut en raconter les livres. Ms cette fois, ça y est j'y suis ( mon terrain de jeu, jusqu'à présent, était les PO, avec excursion au Mont-Blanc l'année dernière ). Chemin faisant, je me surprend à penser qu'une tyrolienne ne serait pas de trop pour rallier le chemein de l'autre côté : parce que la route goudronnée, tu parles d'une mise en jambes !!!. Enfin, ouf j'attaque le chemin, le passage des cascades se ft facilement, la foule n'est pas si nombreuse que ça.
Moins de 1 heure 30 plus tard, le refuge de la Brèche. Je souffle 5 mn, puis en avant, direction la brèche ; la trace sur le glacier est tellement évidente, et vue l'heure à laquelle j'y passe ( 14 h 00 ), les crampons restent au fond du sac. Tiens, là y'a foule. Je prends la direction du Tallion. La montée est aisée, quoique raide. Bigre ici les cailloux foisonnent !!! Ms l'effort est récompensé par la vue ; la plupart des principaux sommets se dévoilent, à commencer par le Mt-Perdu. Grandiose, et je ne suis pas au bout de mes surprises...
Je redescends, direction le Casque. Le passage du pas des Isards, quoique aérien me plait beaucoup , une petite montée d'adrénaline, et hop, je suis de l'autre côté. Pas âme qui vive : quel sentiment de puissance de se sentir seule au milieu de nulle part : déjà, dès le passage de la brèche , impression d'un autre monde...Et je n'avais encore rien vu...Le col des isards est sous la neige. Je commence à gravir les pentes du Casque...également ds la neige, puis le final ds les cailloux : là ou qd on ft un pas on recule de 2... En haut, panorama vertigineux sur la vallée.
Je m'attarde au sommet ( photos etc ... ) et redescends, au passage je reconnais un peu en visuel l'itinéraire que j'aurais à emprunter le lendemain. Toujours personne ; je retourne à la brèche, et là, ds ce silence minéral : un isard et ses 2 chevreaux st qq mètres ss la brèche, versant espagnol. Intrigués, les quadrupèdes ( magnifiques et excellents en civet, accompagnés de pommes de terre rissolées !!! ) m'observent, peu farouches ma foi ... Puis, un dernier regard, et nos chemins se séparent. Je retourne bivouaquer près du refuge : buvant comme un trou, je suis à cours d'eau, ( j'ai eu beau lécher les parois, ma soif n'est pas suffisament étanchée !!!! ).Le soir orage, je quitte la tente et m'abrite au refuge, ou j'engage la conversation avec un groupe de français ( ms si, il y en a encore ...)Deux heures plus tard extinction des feux : le petit vent qui souffle ds la nuit a l'excellent effet de sécher la tente. Le lendemain, je repars : objectif, le Mont-Perdu. Le paysage que je découvre( je passe à nouveau par le pas des isards, puis longe les parois du Casque et de la Tour ) est saisissant : que de cailloux ( et de la neige ) mais dieu qu'ils st beau ces cailloux!!! Je suis un groupe d'espagnols : ils montent au Casque, je poursuis ma route, mitraillant tt sur mon passage : la vue me coupe le souffle ( mon sac aussi d'ailleurs : 18 kg, autonomie complète, impression de liberté totale !! ), l'itinéraire est long, ms ça vaut vraiment le coup !!! La cheminée qui permet de passer au niveau supérieur est visible, et je tombe dessus ss pb, grâce aux traces qui y mène tt droit. J'arrive ensuite au col de la Cascade : ms que c'est beau!!! Je continue tjrs ds la naige ( tt mieux, je travaille la couleur : bronzage irréprochable plus tard sur les plages !!! ). Qq foulées plus loin ( pas mal de foulées qd même ) et qq gros cailloux plus loin, j'arrive en vue de l'étang glacé : il est encore pris par qq glaces qui dérivent à sa surface ). Je m'y installe pour me restaurer, et là question : ms comment ft-on pour rester debout sur les pentes du Mt-Perdu : d'où je suis, la montée semble particulièrement raide : réponse qq minutes plus tard : 18 kg sur le dos, ça aide drôlement à garder le contact avec le sol, et du coup, on les voit de très près ces fameux petits cailloux...Arrivée au petit col, je me décharge de mon fardeau, et m'envole vers le sommet : j'ai croisé beaucoup de monde qui redescendait, et du coup, je me retrouve seule sur le sommet : la vue là aussi me coupe le souffle ( déjà qu'il est bien entamé, le souffle, qd on arrive là-haut !! )C'est étourdissant, je crois n'avoir jamais rien vu d'aussi beau ( même sur le Mt-Blanc, car qd on y arrive,c'est juste un peu avt le lever du soleil, et la +part des sommets et vallées st encore plongés ds l'obscurité ). Et là j'ai pas de honte à le dire : et ben oui, j'ai pleuré, parce que c'était trop beau, parce que c'était trop fort.
Je me suis attardée longuement au sommet, me gavant de beauté, encore et encore; j'ai songé à y monter la tente, ms les nuages menaçants m'ont ft changer d'avis ( à regret ... )Ds la descente, qq gens montaient, visages crispés, tt comme le mien qq instants auparavant.
Les 2 derniers tiers, je les ai ft sur la neige, ms j'ai sorti les crampons. Pour 2 raisons : d'abord pour le plaisir de la descente accélérée, ensuite pour ne pas me dire de retour à la maison : "bravo ma fille, tu as trimballé tes crampons pour rien : juste pour du poids en plus !!" Et bien non, ils m'ont servi, nananère !!!
La descente sur Goriz est longue, je flashe à tour de bras, je glane au passage une entorse à la cheville ( m'en fous même pas mal !!Euh si ,sur le moment, ms on oublie vite ; le cadre ds lequel j'évolue est si féérique, que je n'ai guère le temps de m'attarder sur ce genre de petits bobos : ss compter que je suis coutumière du genre . (Alors , pfuitttt!!! )
En vue du refuge, tiens y 'a plus de cailloux, même qu'il y a de l'herbe dis donc!!!Beaucoup de monde, en bas, le soir je dénombre plus de 75 tentes ( je ne sais pas si d'habitude il y en a autant ? )Par contre, autant j'ai trouvé les gens du refuge de la Brèche accueillants et prévenants et aimables et tt ça... A Goriz, le gars qui " sert " doit sourir chaque fois qui lui tombe un oeil... et comme il a encore les 2 !!! Et puis pas de bebida no gas !! Tant pis, je me rue sur l'eau du torrent. Ah, grd luxe ici : y a même des douches !!!! Seulement, n'allez pas croire que les panneaux solaires st là pour vs les chauffer les douches ( manquerait plus que ça !!! ). En tout cas ça permet de ne pas faire la queue pour se laver un tantinet, parce que des courageux qui restent dessous 1 heure, et ben, y 'en a pas !!! Et puis l'orage ns est tombé dessus : St Pierre qui joue aux boules, comme on dit chez moi : on s'est ramassé des trombes d'eau . Par contre au petit matin, zip j'ouvre la tente, et là, une bonne odeur d'herbe me monte au naseaux... Inoubliable. Ms bon, assez rêvé, debout. Direction la brèche, avt de retrouver le monde civilisé!!! ( hélas )
Le chemin du retour est magnifique. La pente est progressive, sauf au tt début qd on quitte l'aire de bivouac. Le panorama qui se dévoile au fil de la progression est sublime!!!Le Descargador me ft penser à une pile de crêpes renversées, bombées au-dessus ( ben oui, c'est mon côté bouffe qui ressort : parce que, le seul avantage des sachets lyophilisés, c'est le poids, juste le poids .......Y'en a, a qui le Descargador, rappelle une soucoupe volante : chacun son truc !!!
Dommage que l'accés de la grotte de Casteret soit fermé par une grille : ce n'est pas l'envie qui m'a manquer de la franchir, ms talonnée par une bande d'allemands ( !!! ), j'ai préféré ne pas jouer la sauvage, et faire honneur à la réputation des français, qui comme chacun sait, est très respectueux ....
Ensuite, en avant ds les cailloux ( ah, ben les revoilà, eux !! ). Le passage du névé juste après la grotte est aérien : du genre regarde ou du mets les pieds parce que si tu te gauffres, en bas y' a même pas la bordure du trottoir, pour te rattrapper !!!!Là encore, moment d'émotion, de beauté, etc...Les mots ne sont pas assez nombreux pour décrire tt ce que je ressens à ce moment là. Bientôt la fin du voyage. Re-passage des isards ( un vieux copain maintenant celui-là ) Arrêt à la brèche, pour m'en mettre une dernière fois plein la vue. Descente par les cascades, l'orage gronde à nouveau. J'arrive à la voiture, bang, les éléments se déchaînent.
Voilà, je repars ds mes Pÿrénées orientales, des clichés plein la tête, des odeurs plein le nez, et une promesse : l'année prochaine j'y retourne, par tuquerouye. Merci à ce site, qui m'a grandement facilité la tâche ds la préparation de ce raid, merci aussi à ts ceux qui ont répondu à mes questions ( finalement, j'ai laissé mon véhicule au col de Tentes : pas facile de se garer, vu le monde : forcémént, un Voyager, ça prend plus de place qu'une Mini !!!! )
Je dédie le sommet du Mt-Perdu à mon père , trop tôt disparu : ds sa lutte contre le crabe, j'y ai puisé la force nécessaire pour me hisser en haut des plus beaux sommets de nos montagnes.
Voilà, j'espère ne pas vous avoir ennuyer à travers ce récit ; je vs l'ai livrer à chaud, brut de cailloux !!
A tous et à toutes, bonnes randos, et que vive la montagne :soyez humbles envers vous, elle vs le rendra bien.
Je m'envole ds moins de 15 jours pour le Kilimanjaro. Un autre monde, aussi.
A+
LAURENCE
A tous et à toutes bonnes randos

_________________
superfrog

Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Aoû 2004 21:44 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2004 22:03
Messages: 453
Localisation: Pays Basque
bravo! C'est le coeur qui parle et... c'est beau
pour le Kilimandjaro, vas y molo si tu veux arriver en haut

_________________
txom


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: kili
MessagePosté: 05 Aoû 2004 07:36 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Nov 2003 12:30
Messages: 2784
Localisation: pyrenees orientales 66 saillagouse
oui, merci
Pour le kili, sûr que je vais me ménager!!!
Et puis, je n'aurais pas 18 kg sur le dos!!!
A+
Laurence

_________________
superfrog

Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Aoû 2004 17:07 
Hors ligne
Marcheur (euse)
Marcheur (euse)

Inscription: 26 Juin 2004 16:40
Messages: 18
Localisation: 75 mais souvent 65
Merci beaucoup pour ce topo.
J'espère qu'on aura droit également à un topo à ton retour du Kili.
J'invite également les autres montagnards à décrire et raconter leurs courses.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 08 Aoû 2004 13:49 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2003 12:39
Messages: 106
Localisation: VERSAILLES
C'est vrai que cette région de Gavarnie est belle, comme le reste des Pyrénées d'ailleurs mais il y a quelque chose en plus! J'ai fait au mois de Juillet presque le même parcours que toi, peu de monde (sauf à l'arrivée à l'étang glacé), des sacs de 20 Kg (on a oublié les sachets lyophilisés), l'autonomie, le beau temps, beaucoup de neige (j'adore la neige)... Beaucoup de souvenirs : montée au Vignemale superbe, cordée en tête, personne au sommet (pas pour longtemps), un panorama superbe (j'ai trouvé mieux que celui du mont perdu). J'ai pu photographié mon sommet préféré en gros plan (qui pourtant est assez éloigné : L'Ossau!). Des rencontres au sommet avec des gens venant de différents itinéraires (face nord du Vignemale, arête Sud du Mont perdu...). Superbe la descente du Perdido en 10mn par des glissades dans les pierriers puis dans la neige (par contre c'est chiant à grimper!). De moins bons souvenirs : orages à l'étang glacé de 2h15 à 7h, vents violents qui ont fait bougé les cailloux qui tenaient la tente, retour à la brèche dans le brouillard. Le sommet de la Tour était encore dégagé avant qu'on y arrive mais le brouillard nous a suivi (le méchant!). Enfin, je préfère me prendre un orage là haut que chez moi, ça signifie que je suis encore à la montagne!

On comprend bien ce que tu ressents.

Moi maintenant, la montagne, c'est pas avant Février... :cry:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Aoû 2004 21:09 
Hors ligne
Marcheur (euse)
Marcheur (euse)

Inscription: 14 Aoû 2004 13:32
Messages: 16
Localisation: Toulouse
felicitations sur ce tres beau recit , j'ai effectué cette magnifique randonnée par le barrage des gloriettes Tuquerouyre col des tentes je peut vous communiquer des renseignements . Le coucher et le lever du soleil depuis tuquerouye face au glacier du mont perdu est un moment inoubliable (si la méteo es d'accord)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 19 Aoû 2004 20:46 
Hors ligne
Promeneur (neuse)
Promeneur (neuse)

Inscription: 14 Juin 2004 09:24
Messages: 7
Localisation: Morbihan 56
Bonsoir Laurence,très beau ton récit on a envie d'y ètre.Amicalement.kristof.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Aoû 2004 16:45 
Hors ligne
Promeneur (neuse)
Promeneur (neuse)

Inscription: 20 Aoû 2004 16:43
Messages: 1
Localisation: Midi-Pyrénées
Magnifique compte rendu. Je reviens du Tour du Mont Perdu de Piau Engaly à Bielsa, et je retrouve ces mêmes sensations ke tu décris. Je suis rentrée avec une féroce envie de repartir tout de suite mais ce sera pour + tard. Boulot qd tu nous tiens.

Merci pour ton récit :D

_________________
Randogirl


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Aoû 2004 12:10 
Hors ligne
Marcheur (euse)
Marcheur (euse)

Inscription: 14 Aoû 2004 13:32
Messages: 16
Localisation: Toulouse
tres beau recit , de retour du Kilimajaro fait nous rever par un aussi beau compte rendu que celui de gavarnie. le Kili me rever, et je voudrais bien avoir l'opinion d'un randonneur pour ce sommet africain.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Avr 2015 09:47 
Hors ligne
Promeneur (neuse)
Promeneur (neuse)

Inscription: 20 Avr 2015 09:45
Messages: 1
Et de 6 donc, Néouvielle par l'arête des 3 Conseillers en A/R depuis le refuge de la Glère, bon rocher belle course sur une arête toujours assez large pour ne pas trop flipper. Temps malheureusement trop couvert pour apprécier le panorama qui parfois nous laissait découvrir quelques bribes de toutes beautés.

Et de 7 et 8 (!), traversée Petit-Grand Vignemale avec une desescalade plus impressionnante que l'escalade, crête parfois bien étroite avec les rafales de vent qu'il y avait ! Nuit bien froide à Baysselance (bonnet oblige !), et le Vignemale et son evironnement magnifiques, des lieux comme ça c cadeau, à préserver absolument.

Désolé Yann;, pour le couloir Moscowa, le guide m'a indiqué qu'en face Ouest on ne pouvait le voir, mais visiblement c loin d'être plat comme la voie normale !

_________________
how to


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 




Articles en relation avec le sujet
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les sentiers de l'Histoire

Saradeilhois

0

1884

23 Nov 2008 11:32

Saradeilhois Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Folle histoire de l'Alpinisme.

O.C.

0

2026

12 Déc 2012 13:58

O.C. Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Redoutes, Astobizkar et histoire

Bouquetin Boiteux

3

3078

23 Fév 2020 14:58

Bouquetin Boiteux Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. À paraître : Arlet, une vie, une histoire et des randonnées

My name is...Tim

7

4196

14 Aoû 2018 11:56

dinosaure Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. avalanche Gavarnie

darane

7

5572

27 Avr 2008 21:35

Gérard Voir le dernier message



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à: