Nous sommes le 09 Juil 2020 15:06




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 68 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Roc Blanc, accident...
MessagePosté: 23 Juin 2009 18:44 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Nov 2003 12:30
Messages: 2785
Localisation: pyrenees orientales 66 saillagouse
Ben, voilà, la journée commençait plutôt bien, franc soleil; je retourne pour la 2° fois sur le Roc Blanc avec Régine une copine que j'amène en montagne régulièrement.
On part aussi du refuge de Laurenti.
A 2H de marche du départ ( 1616 m), altitude 2070m , un petit névé à traverser. Les crampons st sur le sac, j'ouvre la marche; la neige est dure mais ss plus, je trace avec les Asolo; La copine a des chaussures de montagne.Je lui donne les conseils habituels en cas de chute : " tu lâches un de tes bâtons, et tu le plantes ds la pente comme un piolet"Il lui manquait un mètre pour sortir et là : la chaussure qui dérape, la glissade, le bâton qui ne se plante pas; en bas, je sais ce qu'il y a : fin du névé, ruisseau et .....rocher; gros rocher; pas difficile de savoir qui, entre un corps humain et un caillou va gagner.....Je vois avec effarement ma copine disparaitre ds la pente. Pas de cris, pas de panique, elle s'évertue à enrayer sa chute; malgré ts ses efforts pour s'arrêter, elle file. et disparait à mes yeux...Arrêt brutal; je l'appelle, je crie son prénom, pas de réponses. Je redescends sur le côté ds la terre; enfin je la vois, une vingtaine de mètres plus bas; j'appelle, tjrs rien, elle bouge pas; les secondes les plus longues et douloureuses de ma vie; c'est pas possible, ça peut pas finir comme ça.
Elle est prostrée; puis ouf, me répond " j'ai le poignet cassé".Vivante, elle est vivante. Vite je me porte auprès d'elle; constatations des dégâts : Régine souffre du dos, le poignet, vu " l'ondulation " c'est clair, est cassé, fracture fermée.
Je ne veux pas la bouger : mal de dos, tout peut arriver. 2 dolipranes; " t'as envie de vomir, comment tu te sens, t'as mal où ?" Autant de question pour tester sa lucidité. Elle ne perd pas conscience mais n'est pas au mieux de sa forme.
Vite appeler les secours et là bien sûr, pas de réseau; aucun sur son portable et le mien. Je monte sur qq points hauts environnants pour capter : rien.Le 112 ne répond pas ; je me rends à l'évidence, je dois la laisser et descendre prévenir.
2 solutions, tt va très vite. Pdt qu'une partie de mon cerveau enregistre la scène ( heure de l'accident, blessures suspectées, localisation tt ce qui peut être utile au Pg,etc) la 2° partie est confrontée à un cruel dilemme : je monte ou je descends: je sais qu'en haut du Roc ça passe ( pour y être allée 8 jours auparavant); ce n'est pas tant la distance qui m'en sépare que la chance de rencontrer du monde qui me ft hésiter) Si je monte, à coup sûr j'ai du réseau mais comme il n'y avait personne devant nous impossible d'envoyer un soutien moral à Régine. Alors je descends; qq mn + tard je tombe sur une randonneuse; je lui explique en 2 mots, elle va retrouver Régine( finalement, ne la trouvera pas). Je dégage du vite que je peux, j'arrive au lac, je retrouve alors 2 personnes avec qui on avait discuté ds la montée au lac du Laurenti, par chance, le gars nous avait en visu et suivait notre progression; mais il pensait que Régine s'était remise sur ses pieds, en fait la personne qu'il voyait marcher, c'était moi qui descendait sur Régine; je lui explique que je descends prévenir les secours car pas de réseau; aussitôt, il me dit qu'il va rejoindre ma copine, je suis soulagée, je sais qu'elle ne sera plus seule très longtemps. Je continue ma course; à chaque personne rencontrée " vous avez du réseau?" La réponse est invariable :" non, désolé"Je file, j'avale la descente et bientôt suis au parking ( entre temps me suis débarrassée des sacs pour aller plus vite; je remonterais les chercher + tard.)Mais au parking ça ne passe pas non plus. Par chance juste avant de quitter Régine, je prends les clés de sa voiture ( une chance que j'y ai pensé!; parce que ds ces moments là, on cogite, on essaie de rester zen, mais pas tjrs facile; surtout ne rien oublier, aller vite, très vite, parer au plus urgent, ss se mettre soit même ds la galère; le chemin est truffé de cailloux et de trous......) Mais sa voiture possède une alarme : impossible de démarrer, et bien sûr personne aux alentours!M....
Finalement en bidouillant la voiture démarre; sur le chemin, pas de réseau, il me faut descendre tte la piste et direction Quérigut; il y a une gendarmerie et lorsque l'on est passée devant à l'aller, j'avais remarqué une voiture.
J'arrive au bureau : fermé : re M....
Je fais le tour; il est 13H00;Je crie " j'ai besoin de secours, accident montagne". Aussitôt une voix me répond, le gendarme déjeunait; je lui explique et là, 1° effet kiss cool : il me dit " il faut que vous alliez au centre de secours Machproduguidon"!!!!!:evil:
Quoi? Mais bo..l y a urgence. Finalement à ce moment j'accroche un réseau ( FR02) je fais le 112; qq secondes + tard on me répond; je déballe tout en essayant d'être le plus précis possible; j'ai tt repassé ds ma tête pdt la descente ( dieu que ce fut long, interminable)Et là, 2° effet kiss cool : il est 13H45, je dis au gars du phone que l'accident est arrivé à midii; il m'engueule " et ce n'est que maintenant que vs me prévenez?!!!" Pendant une fraction de seconde je suis hors de moi; je n'ai qu'une envie : le TUER :twisted: :twisted:
Se reprendre, rester calme ( croyez moi, c'est dur) je lui réponds calmement que " écoute machin, je suis descendu de 2070m d'altitude jusqu'au refuge à 1616M en volant par dessus les cailloux, les portables ne passent pas, j'ai dû reprendre la bagnole, me battre avec l'alarme rouler vite pour pas perdre de temps, et m'entendre répondre que j'ai trainer..." Le gars a dû lire ds mon esprit,car très vite est redevenu plus " humain" et m'a dit " quittez pas je vs passe le PGHM" Ah bon, parce que c'est pas encore le bon endroit pour crier au secours??
Il me passe le PG : ça coupe :twisted: :twisted: :twisted: :twisted:
Le gendarme de Querigut me dit qu'effectivement il y a de très gros pb de liaisons. Ah ouais, charmant. Finalement, son tph a lui sonne: c'est le PG, entre temps un autre gendarme est arrivé. Pour la xième fois je raconte tt ( bon sang, ce précieux temps qui fout le camp et Régine qui est restée là haut tte seule; encore qu'à l'heure actuelle Robert le randonneur a dû la trouver; ms qd même, ttes ces questions ss réponses...Mais qu'est ce qu'on peut se sentir impuissant ds ces cas là :cry: :cry: :cry: :cry: ...
L'impression d'avancer d'un pas et de reculer de 2. Bon l'hélico de Savignac est prévenu il se rend sur zone.
Je repars, re-refuge, re-montée . Là où à l'aller on avait mis 1H15, je passe en 40 mn ( Nico, y a pas que le Red Bull qui donne des ailes)Juste boire au ruisseau et continuer; en chemin j'arrête les gens : vous avez entendu un hélico " non" . Ms bon dieu, qu'est ce qu'il foutu; j'essaie de me rassurer : il va arriver par l'ouest, donc c'est normal que tu ne l'entendes pas; allez, ça va le faire :( )Enfin, ça y est, je suis au dessus du lac, un bruit de pales; je fais les gestes adéquats ( le Y) il ne me voit pas, il tourne, va vers le névé; " oui, c'est là tu peux pas la rater"; M.. il revient ne la voit pas, ms c'est pas possible, il est aveugle le pilote. Je cours monte sur un rocher, recommence les gestes, ça y est il m'a vu; il dépose 2 gendarmes ; je les renseigne; par radio un des 2 donne les indics au pilote, il repart vers le névé.Tourne et tourne encore; mais c'est pas vrai il revient; rien; à ce moment une personne se porte à ma hauteur :" j'ai vu 3 personnes redescendre". C'est Régine, c'est forcément elle avec Robert( et la femme de Robert)Bon, elle peut marcher; c'est déjà ça.Mais on n'est sûr de rien; l'hélico repart, faire sa ronde infernale; je continue à monter; encore 100 m de deniv, et j'y serai; soudain, on m'appelle " Laurence, ici"C'est Robert, il est parvenu à faire descendre doucement Régine sur ses pieds. N'est ce pas dangereux ; elle pouvait à peine bouger, souffrant du dos.
Je les retrouve, à nouveau il ft que l'hélico revienne; il fait un passage au dessus de nous, ne nous voit pas; enfin après de longues minutes, à force de gestes désespérés, il nous localise.
2 secouristes st hélitreuillés; il prennent en charge Régine; et font le nécessaire.
Ouf, la tension retombe. L'hélico sera arrivé sur zone à 15H15....soit 3H15 après l'accident; ils ont ft aussi vite que possible, mais le fait qu'il n'y ait pas de réseau n'a pas facilité le sauvetage.Finalement je me demande si j'aurais pas fait de monter sur le Roc, ça serait aller surement plus vite...:? :?
Régine part par la voie des airs, direction Foix.Je m'apprête à remonter chercher les sacs : inutiles Robert et sa femme les ont trouvé, et me les ramène.
Reste plus qu'à redescendre, un sac devant , un sac derrière.
Je ralentis le pas ds la descente; je souffle un peu.Je ramène la voiture chez Régine. Je ne serais pas à l'heure à l'école..
Leçon tirée à chaud :

Petit névé ou gros névé, tes crampons tu mettras, même si ça parait tranquille ( pour l'Equipe: c'était le même genre de névé qu'on a traverser juste avant d'arriver sur le balcon de la Pinéta, mais en plus court). ça faisait deux fois que je le passais ss crampons; au-dessus par contre le névé entre le petit lac et le col de Laurenti j'avais mis les crampons.

A tous les randonneurs solitaires ( occasionnellement j'en fais partie) :
vous avez tous certainement un copain, une copine, un frère ou une soeur, un père ou une mère qui vous aime; alors PRUDENCE ; le portable ne passe pas partout......
J'ai eu un coup de fil du copain de Régine : côte cassée, poignet fracturé; elle passe un irm. j'en saurais plus + tard.

Ce soir, c'est pas en pensant au Perdido que je ne dormirai pas....
Régine a eu beaucoup de chance, car ça aurait pu être pire, vraiment pire.

Image

Image

Image

_________________
superfrog

Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 18:59 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Nov 2003 12:30
Messages: 2785
Localisation: pyrenees orientales 66 saillagouse
dernière nouvelle : poignet cassée, vertèbre cervicale touchée; de Foix, elle sera transportée à Toulouse . J'irais la voir demain à Toulouse.

_________________
superfrog

Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 18:59 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 21 Fév 2009 20:50
Messages: 2523
Localisation: sud landes
Ben ça me scotche!!
Amitiés à ta copine
A+
Eyra


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 19:12 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005 15:12
Messages: 837
Localisation: toulouse
Bonjour Laurence,
Nous ne nous connaissons pas, mais je tenais juste à te manifester mon soutien moral, ainsi qu'à ta copine.
Je suis admiratif face à ton comportement (sang froid, lucidité, condition physique, ENERGIE ...).
Dimanche, je suis monté au port de vénasque.
On trouve qq névés à traverser.
J'y ai vue une randonneuse, également sans crampons, (moi, itou), qui a failli connaitre le même sort que ton amie.
Elle a pu planter son baton et arrêter sa glissade sur une neige qui fondait, dans l'après midi.
En contrebas, pas de cailloux, ... juste un lac gelé.
:roll:
Le premier accident des membres de pteam.

bernard


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 19:35 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juin 2009 14:48
Messages: 215
Localisation: Pyrénées-Orientales
Bonsoir Laurence,
Récit émouvant sur ce que tu as vécu aujourd'hui en montagne avec ta copine, pas facile à gérer cette situation d'urgence, tu as sû prendre les bonnes décisions, chapeau !
Bon rétablissement pour ta copine.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 19:40 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2005 22:46
Messages: 2258
Localisation: tarbes
Encore une anectode qui nous montre le danger constant de la neige et le fait que ça n'est pas forcément sur les passages les plus techniques que l'on se tue (exemple de Bérault). Personnellement au moindre névé ou presque je sors les crampons ce qui fait parfois sourire mes coéquipiers. Pour m'être retrouvé une fois dans la même situation que ta copine (mais heureusement sur des pentes plus faibles près du col du Lhéris en vallée de Campan) je sais l'impuissance que l'on a quand on se sent glisser sans pouvoir se ratrapper et la peur de ne pas savoir quand ça va finir.
Ce week-end François à glissé sur 10 bons mètres en haut de Tuquerouye. Je n'ose même pas imaginer ce qu'il se serait passé s'il n'avait pas eu le réflexe de se retourner et de planter son piolet.
Alors bon courage pour ta copine et chapeau pour TON secours


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 19:42 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Aoû 2006 19:04
Messages: 3476
Localisation: 64
Ouf, quelle aventure!

Comme tout cela nous rend petits, tout petits...et humbles devant la montagne.
Avant elle, il y avait eu l'émouvant récit de Gérard qui nous a longtemps fait méditer sur le même type de risque. Et Jordi qui s'était taillé un bon morceau de doigt sur le plateau de Lienz.
Bien sûr, chaque névé un peu pentu s'aborde avec crampons...mais nous avons tous un jour (et moi le premier), par fatigue ou négligence, ignoré cette consigne simple. A méditer donc, encore et encore...

Avant tout, je souhaite un bon et rapide rétablissement à ton amie.

Et surtout Laurence, ne gamberge pas trop, Régine a besoin de ton énergie et de ton soutien :wink:

Amitiés montagnardes.

Lagrole

_________________
J'passe de sas en sas
Et mes visites s'espacent...
A. Bashung


Dernière édition par lagrole le 23 Juin 2009 19:55, édité 1 fois.

Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 19:55 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 20 Avr 2008 17:13
Messages: 1191
Localisation: Perpignan
Sa refroidi sérieusement.
Comme je t’ais dis Laurence, n’hésite pas à m’appelé si tu as besoin. Pour quoi que ce soit.
Ce passage au Roc Blanc est très dangereux.
En tout cas, bravo pour ton sang froid, ton énergie, et ton analyse de la situation. On voit l’expérience.
Je suis en tout cas très fier de grimper avec une personne tel que toi ; une personne qui sais gérer les situations diverses, et de plus qui à un cœur en or.
Même les plus aguerris d’entre nous sont bien peu face à la montagne.
Alors prudence.
Courage Laurence. Et bonne chance pour la suite. Il faut que tu regrimpe très très vite.

_________________
Oublier le monde du dessous...


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 20:13 
Hors ligne
Site Admin
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Jan 2003 13:38
Messages: 357
Laurence

merci pour le récit à chaud de cette journée mouvementée.
Je me doute que sa rédaction a du te permettre d'évacuer le stress...

On ne le dira jamais assez mais une simple rando peut tourner au drame. J'espère donc que les personnes qui te liront en tireront les enseignements nécessaires car on a tendance a croire que cela n'arrive qu'aux autres.
Se souvenir que c'est souvent les secteurs "faciles" sont souvent accidentogènes.
Il ne faut pas dramatiser la pratique des sports de montagne mais juste rapeller les mesures élémentaires de précaution comme on le fait sur le site et ailleurs. Et l'aventure que tu as le courage de relater est un exemple qui nous touche tous car on sait que tu es quelqu'un de sérieux.

Je te félicite pour ta lucidité, car c'est facile de dire ce qu'on fera en cas d'accident mais lorsque on y est vraiment confronté ce n'est plus la même chose. Tu as su réagir comme il fallait

Je souhaite un bon rétablissement à ta copine Régine et que cela ne t'empêche pas de repartir vers d'autres sommets et de nous ramener de beaux récits et de belles photos.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 20:36 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Jan 2009 22:01
Messages: 1289
Localisation: Toulouse
Salut Laurence.
Un petit coucou pour te remonter le moral.
Tu as fait tout ce que tu pouvais et tu l'as fait vite et bien.

Tout ceci prouve à quel point il serait bon que les autorités se préoccupent un peu plus de forcer les opérateurs à installer quelques relais judicieusement et discrètement placés qui permettraient, enfin, aux portables de passer un peu partout en montagne; en 10 mn le PGHM aurait pu être averti et intervenir.

Tu m'as rappelé un mauvais souvenir; il y a 18 ans ma soeur s'est fracturé le genou entre 2 gros blocs sous le sommet du Néouvielle. Lequel genou fracassé n'était vraiment pas beau à voir, très ouvert en-dessous avec une sérieuse hémorragie. Le reste de la troupe restant la soutenir, il m'avait fallu faire très vite pour descendre à Aumar puis à Orédon avertir le PGHM de Gavarnie avant de remonter retrouver les autres après la Brèque de Barris. Heureusement en hélico Gavarnie n'est pas loin du Néouvielle, et le PGHM était sur place moins d'une heure après l'accident. Il faut dire que ma descente foldingue de la voie normale s'était faite en courant tout du long jusqu'à la voiture.
Le portable n'existait pas, à cette époque...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 20:55 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Déc 2005 16:51
Messages: 68
Localisation: toulouse
Salut,

Quel courge quel sang froid prendre les bonnes décisions au bon moment et surtout rester lucide bon retablissement a ta copine et PRUDENCE


_________________
nous n'héritons pas de la terre de nos ancetres, nous l'empruntons à nos enfants


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 21:07 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juin 2009 19:59
Messages: 69
Localisation: Toulouse
Cette aventure remarquablement bien racontée par Laurence parle de bien des choses:
-l'attachement de 2 amies, l'amour de la vie, le dévouement, la compétence et la sagesse, le sens profond de chaque pas que nous faisons en montagne
-le système de secours qui, s'il n'est pas sans défaut, rend bien service !
-le plaisir de chevaucher la sauvage nature et... la terreur qui nous étreint quand elle se cabre
-les dangers de la neige et les techniques judicieuses qu'il est bon d'adopter si l'on veut "tenir en selle"
(à ce sujet, je me permets de vous indiquer ceci http://alpinismes.free.fr chapitre "Terrains Glissants" ou vous trouverez quelques réponses à des questions qui sont ravivées par un tel récit)

Bravo Laurence pour ton dévouement efficace et pour ce récit très bien tourné.
Bravo Régine de t'être battue, cela t'a sans doute évité de plus graves blessures. Bon rétablissement dans sa santé et ta confiance.
Merci le PGHM et autres personnes qui ont aidé.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 21:30 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 28 Nov 2007 07:46
Messages: 2934
Localisation: Pau-Biarritz
Bonsoir Laurence,

Je te souhaite beaucoup de force (et tu n'en manques pas) pour évacuer
ces noirs instants qui ont dû repasser maintes fois et ça a dû te faire du bien
d'avoir relaté cette maisaventure, les minutes semblent des heures lorsqu'on
cherche des secours qu'on ne trouve pas... chapeau pour ce que tu as fait.

C'est au moment où l'on se croit maître de la situation que l'accident arrive :cry:
et j'espère que ton récit rappellera aux randonneurs (je me mets dans le lot)
et alpinistes qu'il faut respecter les règles élémentaires de sécurité.
Je souhaite un bon et prompt rétablissement à ta copine Régine, et aussi bravo
à Robert et à son épouse pour leur remarquable assistance.

@+
Robert


Dernière édition par Robert le 23 Juin 2009 21:32, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 21:31 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Juin 2008 19:17
Messages: 1265
Localisation: Banheras en Bigorrà
Bonsoir,

Un récit qui nous rappelle à tous les dangers de nos chères montagnes peu importe le terrain pratiqué et peu importe le niveau de chacun.

Je souhaite un prompt rétablissement à ton amie et que cette mésaventure ne vous empêche pas de retourner en montagne.

@+


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2009 22:07 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)

Inscription: 04 Juil 2007 16:33
Messages: 94
Localisation: toulouse
Bonsoir,
très prenant ton récit, on s'imagine vivre la scène, sauf qu'à ta place je n'aurai peut être pas eu toute ta lucidité et toute ta force pour venir en aide à ton amie. Je te tire mon bob...
Bon rétablissement à ta copine.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 68 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante




Articles en relation avec le sujet
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Accident sur la face Nord du Roc Blanc

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Nico66

91

31998

25 Fév 2010 13:53

Nico66 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Retour sur une journée ski de rando...et un accident bête!

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

minipouce

34

10592

05 Déc 2011 17:42

yannick Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Roc Blanc

Azimut

10

5083

12 Jan 2016 18:40

Azimut Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. roc Blanc par le Laurenti

laurence

6

4200

18 Juin 2009 14:19

laurence Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. col de Port et Roc Blanc

Pascale

12

5157

28 Fév 2010 19:15

Pascale Voir le dernier message



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à: