Nous sommes le 27 Oct 2020 22:43




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 26 Sep 2020 19:56 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 74
Grâce au récit de Medinenko (HRP), du retour d'expérience de Dinosaure (Déshydratation),... je m'aperçois que nous sommes plus nombreux que prévu à aller assez souvent brouter dans les pâturages de l'erreur, et qu'au delà des inconvénients, nous en tirons aussi des avantages.
"Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors" disait Tagore. Alors, pourquoi ne pas exposer ici quelques anecdotes illustrant nos tâtonnements mal inspirés, pouvant servir de main courante aux uns, d'encouragement à l'humilité pour d'autres, de distanciation pour tous.
Qu'en pensez-vous ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2020 08:42 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 74
En matière d'équipement, si le trop léger peut poser problème, le trop lourd en pose aussi...
Essai de traversée des Pyrénées avec les chaussures d'escalade de près de 3kg avant la fréquentation des fougères humides du Pays basque, de nettement plus après.
Première et dernière étape de 64 kms, avec les erreurs d'itinéraire dans le brouillard de la Rhune: Six ongles arrachés ne tenant plus que par le sparadrap !
Ce n'était pas prévu dans la présentation du produit: "Avis à ceux qui recherchent un modèle qui allie à la fois technicité et précision. Cette chaussure technique Super Guide pour homme s'avère très robuste pour la marche en conditions difficiles, qu'il s'agisse de montagne, de rocher, de glace ou de forêt. C'est un concentré de technologies. Traitée de façon hydrofuge, elle favorise une résistance à l'eau, grâce à ses coutures norvégiennes étanchées par résine. Sa tige haute d'une seule pièce de cuir naturel, son intérieur entièrement doublé peau et matelassé mousse, son soufflet étanche font de cette chaussure un instrument particulièrement apprécié des professionnels de la randonnée haute montagne.
Les plus de cette chaussure ? La possibilité de ressemelage, la gamme de pointure allant jusqu'au 50 et ½ pointures pour un chaussant optimal et la fabrication traditionnelle, artisanale avec des matières françaises, fruit du savoir-faire de Galibier. Vous voilà assurément bien protégés pour partir à l'assaut de la haute montagne.
Construction en une seule pièce de cuir naturel. Intérieur doublé peau et matelassé mousse. Souflet étanche."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Sep 2020 09:03 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 12 Juin 2006 11:21
Messages: 4711
Localisation: TOULOUSE
Bourdon a écrit:
Cette chaussure technique Super Guide

Qu'est ce que j'ai pu les aimer celles là...
et sans leur en vouloir de m'avoir amené direct à l'hôpital lors de notre début de rencontre...
(on ne se connaissait pas encore assez pour que je comprenne leur perte d'adhérence sur du calcaire raide...)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Sep 2020 10:02 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 12 Juin 2006 11:21
Messages: 4711
Localisation: TOULOUSE
Bourdon a écrit:
Alors, pourquoi ne pas exposer ici quelques anecdotes illustrant nos tâtonnements mal inspirés

:hello: :hello:
:aille: :aille:
collectionneur de sommet...
mais aussi collectionneur de casseroles... :-/

juste pour être en rapport avec le coup de froid qui concerne nos Pyrénées en ce moment...
sur du très très basique....

Il y a quelques années HRP réalisée par tranche d'une semaine...années après années..
et donc une fois sur une portion encore plus courte un pont de 4 jours au 14 juillet....

On part de Marc pour l'étape maintenant classique en Ariège et qui passe au refuge de l'étang Fourcat...où l'on a réservé pour le soir..
météo pourrie...
on change les plans qui prévoyaient de passer par les étangs du picot pour prendre le GR 10...
à Izourt il pleut sérieux...passage dans une baraque pour s'équiper au sec...j'ai une grande cape de pluie pas pratique à enfiler quand on met le sac dessous pour le protéger aussi...
je n'aime pas avoir chaud...donc je suis légèrement vétu...
ça monte bien donc au début ça va...puis il se met à faire froid quand même...on continue...
c'est assez à l'abri du vent...ça va encore à peu près...flemme de m'arrêter...
au sortir de la grande montée...changement de décor....il neige...à gros flocons...ça tient...
mais ça n'empêche pas de marcher facilement....par contre ça donne une idée de la chaleur un 14 juillet je rappelle...
et surtout....du vent...pas pratique du coup d'essayer de sortir cette fichue cape....partant du principe que le refuge n'est pas loin je vais m'obstiner à continuer comme ça en me glaçant de plus en plus....claquant des dents...de froid...
j'arrive enfin au refuge donc en relative hypothermie....avec une bonne demi-heure à encore claquer des dents à l'intérieur avant de reprendre un peu de chaleur sous l'oeil du gardien....qui me gratifiera ensuite d'un bon vin chaud...

Moralité....n'importe quoi !!!
quand on a froid...on doit se couvrir....ça semble une évidence.....et pourtant je n'ai même pas été fichu de l'appliquer !!!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Sep 2020 11:15 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 74
dinosaure a écrit:
Qu'est ce que j'ai pu les aimer celles là...
et sans leur en vouloir de m'avoir amené direct à l'hôpital lors de notre début de rencontre...
(on ne se connaissait pas encore assez pour que je comprenne leur perte d'adhérence sur du calcaire raide...)

En rocher comme sur névé glacé, ses semelles fortement armées m'ont tiré de bien mauvais passages, dans lesquels mes anges gardiens m'auraient déconseillé de m'engager s'ils n'avaient pas tous fait la sieste en même temps. Aussi, je leur pardonne mes erreurs d'utilisation !
dinosaure a écrit:
mais aussi collectionneur de casseroles... :-/
quand on a froid...on doit se couvrir....ça semble une évidence.....et pourtant je n'ai même pas été fichu de l'appliquer !!!

Merci pour ce retour d'expérience, pile poil dans l'esprit de ce fil. Je n'ai pas osé et ne sais pas citer ici la partie correspondante de votre post au sujet de la déshydratation...
En matière d'erreurs, parfois corrigées souvent renouvelées, je peux contribuer largement, à condition d'être accompagné.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Sep 2020 08:15 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 74
C'était reparti pour la traversée des Pyrénées en famille, accompagné cette fois par un bouvier des Flandres expérimenté (Encordé, il avait franchi tous les pics entourant le glacier du Vignemale). Sur mon sac de 35 kg, j'avais donc ajouté 10 kg de croquettes... qu'il n'a pas touchées, ayant perdu l'appétit pour avoir voulu partager sa joie avec les moutons basques.
Quatre jours plus tard, perdu dans le brouillard, quelque part au dessus du village des Aldudes, dans un pré très pentu hors HRP, un faux pas, mon genou en vrac, adieu le rêve.
Cherchez l'erreur !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Sep 2020 12:02 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 29 Avr 2014 19:33
Messages: 854
Bourdon a écrit:
Sur mon sac de 35 kg, j'avais donc ajouté 10 kg de croquettes...
Cherchez l'erreur !
C'est dans l'énoncé non?

_________________
« Choisissez une étoile, ne la quittez pas des yeux. Elle vous fera avancer loin, sans fatigue et sans peine. »
Alexandra David-Néel


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Sep 2020 14:43 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 74
LukeSmith a écrit:
C'est dans l'énoncé non?


On ne peut rien vous cacher !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Sep 2020 15:47 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 74
Si Georges Véron écrit qu'il faut "prendre à droite(SE) un sentier qui redescend un instant puis remonte en ondulant entre les broussailles sur le flanc Ouest du Choldocogagna" pour atteindre le col d'Ossin, restons en vue de l'Océan et ondulons avec cette sente à moutons qui, curieusement pour atteindre le mystérieux col descend, descend encore et nous abandonne au pied d'un interminable fourré d'ajoncs, que nous traversons douloureusement pour nous retrouver devant un étang.
Pour s'orienter, il ne suffit pas d'emporter une boussole de précision laissée au fond du sac, et de l'appeler au secours après s'être égaré.
Faut vraiment être à l'Ouest pour se croire à l'Ouest quand on est au Nord ! Même pas l'excuse du brouillard...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Sep 2020 07:34 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 74
Boussole et altimètre à portée de main, carte dans son étui transparent pendue au cou, beau temps assuré, forme splendide, horaires prévus tenus, j’avance gaiement sur la belle crête menant au col d’Errozaté.
Puis, je ne marche plus, je vole, grand vautour fauve planant au dessus de ces riantes montagnes basques. L’air est pur, enivrant. Je ne sens plus mes pieds dans ce ciel de gentiane. Du regard, je visite les poches boisées, fouille les herbages… et me retrouve bien au delà du passage clé sur une colline inconnue.
Mes ailes se déplument instantanément. Depuis combien de temps ai-je quitté l’itinéraire ? La montagne semble se tordre de rire. J’enrage. Mon estomac, qui réclame pitance, se fait envoyer paître. Revenant sur mes pas à toute allure, je me cravache de jurons, déterminé à ne pas écouter ma soif avant de retrouver le bon itinéraire.
Une heure plus tard, voici le passage manqué, défaillance carabinée à la clé .
Corriger une erreur par une autre, quelle trouvaille !
Sept erreurs d’affilée, ça vous plombe le moral après coup, surtout quand le grand Albert vous chuchote à l’oreille « Ce n’est que par erreur que la nature t’a doté d’un cerveau, une moelle épinière t’aurait amplement suffi ! ».


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Sep 2020 09:54 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 21 Fév 2009 20:50
Messages: 2563
Localisation: sud landes
Bonjour Bourdon
J'ai fait la même en montant au pic par la crête....
Il parait qu'il faut s'en tenir une belle couche pour sortir d'un itinéraire de crête :mdr3:
Ben en plus de l'erozate ( avec brouillard ) ça m'est aussi arrivé à l'Aiskorri, mais là, c'était parce-que je discutaillais ferme avec un bonhomme presque aussi bavard que moi :mrgreen: :mrgreen:
:hello: :hello: :hello:

_________________
En la cuesta del mudo...Se callan los que coren !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Sep 2020 10:38 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Jan 2009 22:01
Messages: 1324
Localisation: Toulouse
eyra a écrit:
Il parait qu'il faut s'en tenir une belle couche pour sortir d'un itinéraire de crête

Ben non.
Suffit de se tromper de crête... :mrgreen:

(ça m'est arrivé une fois dans la brume en descendant des Tres Vents dans le Vallespir. Fallait pas rester dans le même axe de descente -et accessoirement ne pas oublier la carte-... j'en ai été quitte pour quelques kilomètres de piste pour rejoindre le char au col de la Roue)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Sep 2020 14:34 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 74
Merci pour vos témoignages, on se sent moins seul.

Les fiancés de l'Aneto

La nuit rampait vers le glacier de l’Aneto quand ils sont arrivés au refuge de la Rencluse, venant du grand Sud de l’Espagne. De l’amour plein les yeux, ils venaient, pour sceller leur union, gravir le plus haut sommet des Pyrénées.
Prévenus qu’il fallait se lever de bon matin pour réussir cette longue ascension, ils s’étaient munis d’une lampe de poche pour partir tôt. Jamais ils n’auraient pensé qu’il puisse faire aussi froid en montagne l’été. Leurs habits et leurs chaussures de ville leur paraissaient soudain un peu légers. Pas de corde ni de piolet, car la neige avait dû totalement fondre. Un glacier ? Personne ne leur en avait parlé ! Pas question pour autant de renoncer à l’onction du pic sacré. En fouinant autour du petit refuge, l’homme revenait équipé d’un pic de terrassier.
Le lendemain, à l’aube, nous étions partis, une fois n’est pas coutume, bien après les autres, afin de choisir la meilleure des trois voies sur le glacier. Le passage inférieur était plus long mais réputé plus facile, celui du milieu plus direct mais plus crevassé, celui du haut plus pentu et plus exposé.
Visiblement, les cordées avaient toutes préféré la voie basse. Personne dans la voie supérieure, deux personnes seulement dans la voie médiane avançant très lentement. Peu motivé pour chausser les crampons, nous options pour la voie la plus fréquentée quand une clameur nous parvint.
Les jumelles nous apprirent que le pic de terrassier ouvrait un passage dans la glace de la voie du milieu, expédiant de gros morceaux bleus sur les cordées en dessous. Sans casque, nous avons prudemment emprunté la voie supérieure.
Nous retrouvons le couple au début du pas de Mahomet où la jeune femme épuisée, frigorifiée, terrorisée, s’est effondrée. Malgré les encouragements, exhortations, supplications de son compagnon, elle ne veut plus avancer, reste prostrée, plaquée contre un rocher qui lui cache le vide.
Je me décorde pour que le premier de cordée porte secours à la malheureuse, découvrant que par amour, elle est parvenue à franchir le glacier et le très redressé névé sommital avec ses petites chaussures de ville ruinées, assurée par les lacets des souliers de son fiancé.
Réconfortée, rassurée, soulagée d’être encordée solidement, elle accepte de se relever, de descendre pour reprendre pied sur le glacier. C’est compter sans le compagnon qui veut à toute force l’entraîner au sommet et qui proteste vivement en agitant son pic inquiétant. Devant la pâleur et les lèvres noires de sa dulcinée, il finit par s’incliner et accepte de retourner au refuge, par la voie du bas cette fois.
Nous venons de briser un rêve, peut-être avons nous sauvé le couple ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Sep 2020 19:29 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Oct 2017 10:30
Messages: 1129
Localisation: Saint-Pée-sur -Nivelle (64)
Cette dernière histoire est terrible :| Comment peut on être aussi inconscient???

_________________
http://randopyrenees.blogspot.fr/


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 01 Oct 2020 06:54 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 29 Avr 2014 19:33
Messages: 854
Senpertar a écrit:
Cette dernière histoire est terrible :| Comment peut on être aussi inconscient???
ha... l'amour... c'est tellement beau l'amour... et tellement con à la fois! :mrgreen:

_________________
« Choisissez une étoile, ne la quittez pas des yeux. Elle vous fera avancer loin, sans fatigue et sans peine. »
Alexandra David-Néel


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante




Articles en relation avec le sujet
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Coquilles et grosses erreurs de presse...

Robert

2

2599

12 Mar 2008 19:07

Robert Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Apprendre noeuds et manips de cordes

Ytterbium

10

2644

21 Juin 2011 16:42

eyra Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Wikipedia et la toponymie des Pyrénées - Erreurs et Horreurs

Gérard

3

2086

21 Juin 2012 16:16

Gérard Voir le dernier message



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à: