Nous sommes le 25 Nov 2020 11:56




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 144 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 17 Nov 2020 10:12 
En ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 110
Localisation: Corrèze
Gilles-33 a écrit:
Comment calculer son étape en quelques minutes ?
Gilles

Merci pour cet outil bien plus précis que Google Earth que j'utilisais à la place du chiffrage pifométrique ou en heures de marche des différents guides.
Autre question: Ne faudrait-il pas envisager déjà un plan B franco-français au cas où le Covid 19 déciderait de prendre ses vacances en Espagne ? A moins de reculer la frontière pour partager fifty fifty les Pyrénées... ou de limer le Pic d'Aneto pour qu'il cesse de faire de l'ombre à notre Vignemale.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Nov 2020 12:24 
En ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 110
Localisation: Corrèze
Bonjour à tous,

Quelques questions pour préciser le tableau indicatif des hauts relayeurs pyrénéens:
A Senpertar
je t'ai placé relayeur de l'étape 1, mais ta proposition était moins précise et plus large (1à6 + HP?)
A Eyra
Placé relayeur de l'étape 10, alors que ta proposition était plus large (7à11). On peut déplacer Bourdon qui, à titre indicatif seulement, s'était mis sur l'étape 9 et se verrait aussi bien sur l'étape 10.
A Senpertar et Eyra
Lequel d'entre vous accepterait la coordination sectorielle (1à9)
A Gille-33
Si l'étape 15 ne te convient pas complètement, il reste assez de place pour te positionner autrement. Peux-tu préciser tes perspectives d'étapes supplémentaires ? Sinon, Baysselance-Refuge de la Brêche-Refuge des Espuguettes par le couloir de Tuquerouye, c'est pas mal non plus mais demande de commencer à la frontale ! (Au secours, il est devenu fou !)
A Zorey
Est-ce que la proposition de te pêcher aux granges d'Astau le 19 au soir (où tu laisserais ta voiture) pour t'amener au plus près de ton départ d'étape te conviendrait ?
A Cédric 09
Est-ce que tu pourrais préciser la ou les étapes aménageables que tu aimerais parcourir comme relayeur, et proposer un repli sur un parcours intégralement ariégeois ?
A brouff et lpnaute
Merci pour votre illustration du mode d'organisation retenu, qui facilite la coordination de Dalmatien. lpnaute a proposé une plage d'intervention large (27à37), qu'en est t'il de brouff ?
A Dalmatien,
Je t'ai placé, à vue de nez, sur l'étape 39 alors que ta proposition était plus large (39-40). Nous comptons sur toi pour la coordination du secteur 25-32, à moins que lpnaute ou Cédric09 veuille s'en charger pour t'offrir celle du secteur 33-41. Voyez cela entre vous.
A Medinenko
Placé comme relayeur de l'étape 37, pourrais-tu envisager d'autres étapes, si nous manquions de volontaires ?
A Nethou
Malgré la sympathique plaidoirie de Gilles-33, je te vois bien plonger pour nous tous dans la Méditerranée au cap Cerbère par beau temps (Attention quand même à l'hydrocution !). Est-ce que tu serais disponible pour d'autres étapes ?
A Jean-Robert
Si tu étais à Mounicou, pourrais-tu effectuer un relai intermédiaire à ta mesure qui allègerait la tâche du relayeur précédant ou suivant ? Il me paraît indispensable que tu sois dans ce grand relai pyrénéen.
A dede, Eterlou, LukeSmith, Dino...
Même si vous croulez sous les questions, pouvez-vous indiquer l'étape ou les étapes qui vous intéresseraient au cas où ?
A bientôt vous lire, merci à tous !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Nov 2020 12:40 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 28 Juin 2012 15:50
Messages: 3826
Localisation: Aussonne
ça va être difficile pour moi car je serais en Corse a ces dates ou au moins pendant une grande partie

_________________
http://dedbond.wordpress.com/


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 18 Nov 2020 13:03 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 03 Juin 2020 11:49
Messages: 153
dede a écrit:
ça va être difficile pour moi car je serais en Corse a ces dates ou au moins pendant une grande partie
Au retour, revient vite faire la dernière étape avec le sac rempli de charcuterie et fromage Corse, c'est sur la route :mrgreen: :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Nov 2020 13:06 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 07 Sep 2013 12:49
Messages: 1384
Localisation: Vinça (66)
Bonjour bourdon :hello:
Bravo pour la mise en œuvre de ce très beau projet :super: :amen:
Si mes problèmes de dos sont réglés d'ici là, je peux me libérer pour faire n'importe quelle étape entre la 33e et la 41, voire toutes si besoin :)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Nov 2020 13:19 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 28 Juin 2012 15:50
Messages: 3826
Localisation: Aussonne
Gilles-33 a écrit:
dede a écrit:
ça va être difficile pour moi car je serais en Corse a ces dates ou au moins pendant une grande partie
Au retour, revient vite faire la dernière étape avec le sac rempli de charcuterie et fromage Corse, c'est sur la route :mrgreen: :mrgreen:

:mrgreen: :mrgreen: ::d

_________________
http://dedbond.wordpress.com/


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 18 Nov 2020 13:19 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2011 10:49
Messages: 1122
Localisation: Carcassonne/Le Soler
Entre Batére et la Méditerranée, je dois pouvoir mettre mon frère à contribution, puisqu'il a 60 jours de temps libre l'été, et la HRP passe devant chez lui (où pas si loin)

_________________
Ludovic
^___^
(='o'=)
(| . |)
(")/ \(")
http://randoludo.blog4ever.com
http://matraversee.blog4ever.com
http://randoludo.blog4ever.com/articles ... r-les-3000


Dernière édition par lpnaute le 18 Nov 2020 14:30, édité 1 fois.

Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 18 Nov 2020 14:18 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 03 Juin 2020 11:49
Messages: 153
Bourdon a écrit:
A Gilles-33
Si l'étape 15 ne te convient pas complètement, il reste assez de place pour te positionner autrement. Peux-tu préciser tes perspectives d'étapes supplémentaires ? Sinon, Baysselance-Refuge de la Brêche-Refuge des Espuguettes par le couloir de Tuquerouye, c'est pas mal non plus mais demande de commencer à la frontale ! (Au secours, il est devenu fou !).
Bonjour,

Effectivement je peux laisser l’étape 15, surtout si je suis en vacances dans le coin.
Pour le refuge de la Brèche, à mon avis il sera encore en travaux en Juillet…

Voici mes réflexions de découpage par le refuge Respomuso, mais ça enlève une étape:

12 - Refuge Ponbie-Refuge Respomuso:
18,4km/1400m par Arrémoulit ou 18km/1700m par le col de Sobe

13 - Refuge Respomuso-refuge des Oulettes:
19 km/1540m par le col d’Arratille ou Letrero

14 - refuge des Oulettes-refuge des Espuguettes:
22,3km/1400m ou
refuge des Oulettes-camping la Bergerie (Gavarnie):
19,3km/800m

15 - refuge des Espuguettes - Heas
16km / 800m ou
refuge des Espuguettes-cabane de l’Aguila (pour raccourcir l’étape du lendemain, Parzan)
18 km/1200m

L’option camping Gavarnie ou refuge des Espuguettes rajoute ou enlève 3km/600m

Sinon pour recaler le calendrier de l’option Respomuso on peut rajouter Gavarnie-refuge des Espuguettes par les Rochers Blancs/les Astazous/Tuquerouye :mrgreen:

:hello: :hello: Gilles


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Nov 2020 16:47 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2011 15:37
Messages: 1119
Localisation: Aure et Louron
Bourdon a écrit:
A Zorey
Est-ce que la proposition de te pêcher aux granges d'Astau le 19 au soir (où tu laisserais ta voiture) pour t'amener au plus près de ton départ d'étape te conviendrait ?
Oui merci, d'ici là j'aurais sans doute trouver un arrangement pour me débrouiller et peut-être d'éventuels autres relayeurs. :)

Ah l'étape Rioumajou-Barroude (et oui je suis un HRpiste est-ouest), magistrale, joli flash que la découverte du site en arrivant au pic de Port-Vieux (entre autres)! :coeur:

_________________
La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

Ourson Power


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 18 Nov 2020 22:17 
En ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 110
Localisation: Corrèze
Bonsoir à tous,
A dede,
Même réponse que Gilles-33. Je te pré-positionne sur l'étape 40 avec un point d'interrogation ?
A medinenko
Quelle proposition ! J'envoie immédiatement, en recommandé avec accusé de réception, une prière à l'abbaye Saint-Martin du Canigou pour que cesse ce scandale de mal au dos chez un pèlerin assidu, car nous avons un besoin impérieux du cabri au mieux de sa forme.
A lpnaute
Bienvenue au frangin. Je pressens que le coordonnateur va se la couler douce !
A Gilles-33
Le redécoupage semble bien équilibré. Pour rajouter l'étape manquante, indispensable pour que l'étape 20 tombe un samedi, je vous propose, si beau temps, l'ascension de la Pique Longue, du Pic du Clos de la Hount et du Montferrat au cas où vous pourriez être deux à le sentir.
A Zorey
qui dit "et oui je suis un HRpiste est-ouest".
J'ignore si Jérôme Bonneaux, qui a beaucoup plus discuté avec G.Véron de l'itinéraire que moi, possède d'autres informations, mais pour ma part, je reste avec l'idée que la principale raison du choix du sens Ouest-Est est liée à la plus basse altitude des Pyrénées basques permettant une meilleure acclimatation des randonneurs.
Pour des montagnards acclimatés, le choix de partir de la Méditerranée est aussi justifié que de partir de l'Atlantique. Nous sommes nombreux ici à savoir, par expérience, que les deux extrémités de la chaîne sont, pour des raisons différentes, assez difficiles à franchir.

Grâce à vous, j'ai passé une bien agréable journée !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Nov 2020 09:48 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2007 15:21
Messages: 2454
Localisation: Lavelanet / Tournefeuille
Je suis déjà sur un autre projet l'année prochaine mais la date n'étant pas fixé, j'ai du mal à savoir quand je pourrais faire un petit relai avec vous.
J'essaie de vous dire çà le plus rapidement possible !

_________________
Baliseur adjoint
Il n'y a qu'une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c'est la peur d'échouer (Paulo Coelho)


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 20 Nov 2020 11:16 
En ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 110
Localisation: Corrèze
medinenko a écrit:
Salut Ludo
...
Pour la discussion ci-dessus, tu as parfaitement raison, l'essentiel est le plaisir. Plus jeune, on a tendance à privilégier la performance physique. Plus tard, on privilégie d'autres aspects. Véron le disait très bien, il reconnaissait même être orgueilleux étant jeune, voulant minimiser les temps établis sur les topos pour telle ou telle ascension.
Juste pour étayer l'idée de marcher seul, je dirais aussi que c'est souvent un gage de sécurité. On est constamment concentré à chercher le meilleur chemin, la meilleure prise dans les moments d'escalade. A deux ou plus, il me semble que c'est moins le cas. A deux, on est moins prudent, car on se fie à l'autre. Si l'autre pense que ça passe, alors on y va. Bon c'est imagé, mais c'est souvent vrai. A deux, on accélère ou on freine mais on est rarement à son rythme, pour pouvoir rester ensemble. Je répete la fameuse phrase de Russell : marcher à deux est un bonheur, seul c'est une leçon.
Pour marcher seul, il faut bien entendu être sûr de soi, de sa forme physique et de son matériel. Et là je rejoins la très importante phrase de Jean-Jacques récemment sur ce forum, que je salue, ayant lu maintes fois ces exploits pyrénéens, le mot n'est pas trop fort, sur le site randonnée Léger depuis 2006 au moins:
"C'est typiquement sur des itinéraires comme la HRP qu'avoir un sac léger prend tout son sens. Quel sécurité de pouvoir poser le bivouac n'importe quand ! Dans les 5 minutes où un problème survient, nous pouvons être sous la tente, au chaud dans le sac de couchage avec un thé entrain de chauffer."


Sur l'évolution de la pratique de la montagne avec l'âge, j'emprunte à nethou, qui nous a offert cette remarque profonde du grand voyageur Nicolas Bouvier: "On croit qu'on va faire un voyage, mais bientôt c'est le voyage qui vous fait, ou vous défait". Pour nous, qui apprenons les Pyrénées par corps et par coeur, la montagne nous marque profondément, comme le montre aussi le succès du "jeu montagnard du c'est quoi ?" qui illustre bien l'impact dans les mémoires.
Sur l'intérêt de marcher seul, la HRP m'a appris deux choses: la première, que j'étais fait pour cela, la seconde, que la solitude en montagne, ça s'apprend.
La différence fondamentale entre les introvertis et les extravertis, quelque soit leur niveau de sociabilité, c'est la façon dont ils se ressourcent: les uns rechargent leurs batteries en s'écartant des autres, les autres font le plein d'énergie au contact de leurs semblables.
Mais un autre facteur me semble différencier les montagnards, sans constituer la moindre hiérarchie, c'est le besoin d'intimité avec les paysages, les ambiances... plus ou moins conciliable selon les personnes avec le besoin de rencontres humaines.
Sous l'angle de la sécurité, je suis d'accord avec toi, être seul stimule la vigilance même si cela ne suffit pas toujours à la réveiller à temps.
L'importance du rythme dans la marche me paraît aussi d'une grande importance à la fois pour le confort et l'endurance, mais aussi pour atteindre, par effet hypnotique, une véritable profondeur intérieure.
Un petit exemple concret, qui ne se veut surtout pas exemplaire: Pendant longtemps, mon grand plaisir à la descente c'était de dévaler la pente, non pour un quelconque record ni pour distancier d'autres randonneurs, mais pour la jubilation de dépenser mes forces économisées à la montée. Les genoux souffraient mais encaissaient mon enthousiasme, les chaussures beaucoup moins. Puis, j'ai découvert sur les pierriers, emporté dans mon élan, que mes pieds étaient beaucoup plus "intelligents" que ma tête et qu'à condition de ne jamais s'attarder sur leur support, ils trouvaient instinctivement où se poser en une fraction de seconde, au delà de la vision consciente. Entré dans cette sorte de transe, je parvenais à la fois à épargner complètement mes articulations et à franchir toutes sortes d'obstacles à une vitesse hallucinante. Au fond de ma tête, ma raison hurlait "Tu vas t'exploser" mais une sorte d'ivresse insensée m'assurait au contraire qu'à condition d'enchaîner très rapidement les pas sans réfléchir je ne pouvais pas tomber. Et je ne suis jamais tombé dans cet état. Parvenu au bas du pierrier, mon cerveau avec un temps de retard faisait défiler les images de ces prises éclairs, de ces pierres basculantes, surgies de nulle part. L'état de mes chaussures me prouvaient qu'elles n'avaient pas souffert et que je n'avais pas rêvé.
Cette expérience est sûrement déraisonnable, à déconseiller, mais elle éclaire un peu celle des lung-gom-pas.
Aucun terrien n'est un extraterrestre ! Et lorsque nous commençons à croire aux exploits humains en montagne, que nous nous prenons pour les héros du paysage, le spectacle d'un jeune isard ou d'un bébé bouquetin devrait nous ramener à l'humilité !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Nov 2020 22:58 
En ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 110
Localisation: Corrèze
Le sujet de la protection contre la chaleur ayant fait l'objet d'une discussion récente dans un autre forum, je vais tenter d'y renvoyer par insertion d'un lien interne:

viewtopic.php?p=159049#p159049


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Nov 2020 13:06 
En ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 22 Sep 2020 12:09
Messages: 110
Localisation: Corrèze
Quand, par exemple, je vois le bouquet d'informations pertinentes que pingouin obtient d'autres membres du site pour élaborer son projet de traversée des Pyrénées, je suis vraiment admiratif de cette coopération en actes, de cette solidarité éclairée.
viewtopic.php?p=156690#p156690
Bien qu'en excellente forme physique, mais sans expérience de la haute montagne, pingouin décide, compte tenu des éclairages fournis, d'éviter les névés pentus, potentiellement dangereux pour lui. Bravo et même chapeau !
En effet, s'engager sur le névé conduisant au col inférieur de Litérole, lorsqu'il est durci par le gel, nécessite certes un équipement adapté, mais aussi une véritable expérience sans laquelle crampons ou pas, piolet ou pas, chaussures rigides ou pas, la suite risque de mal tourner.
Tous ceux qui se sont entrainés à enrayer une chute sur névé pentu et glacé (étant assurés pour ce faire !) savent qu'ils n'ont qu'une ou deux secondes pour se rattraper en maîtrisant les gestes à enchaîner. Passé ce délai très court, la glissade ne pourra plus être enrayée car le piolet, à supposer que l'on puisse le planter va être arraché des mains, les pointes avant des crampons, à supposer que l'on puisse les positionner correctement, vont soit riper sans suffisamment freiner, soit provoquer un "soleil" qui fera perdre tout sens de l'orientation au randonneur en perdition.
Bref, il importe de ne se fier à son équipement qu'à la condition d'en maîtriser pratiquement l'usage.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Nov 2020 08:08 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2011 14:09
Messages: 8251
Localisation: Saillagouse
Hola amigos

J'ai été occupé (encore) du coup je n'ai pas tout suivi.

Pour ce qui me concerne, et aimant emmener mon chien dans ces endroits reculés sans lui porter d'eau ou rencontrer des moutons, j'avoue que l'étape Amélie les Bains/Las Illas n'est vraiment pas en plein mois d'aout ce qui me conviendrait le mieux (Lpnaute aurait-il suggéré méchamment que ce soit moi qui fasse cette étape :diable: ?).

Ma préférence va plutôt aux étapes 26/27 ou 31/32 (voire les deux à chaque fois).

Une remarque sur le découpage de Gilles :
S'il y a des volontaires pour éviter Parzan ce serait mieux. Le choix de passer par là était lié au ravitaillement potentiel mais la fin de l'étape qui y mène et le départ de celle qui suit ne sont pas passionnants.
Passer (avec une tente) par Barroude et Rioumajou (ancien tracé) est plus dans l'esprit, comme le souligne Zorey.

Pas de souci pour coordonner Bonaigua/Puymorens voire pour remplacer les relayeurs manquants sur cette partie, voire même aller tendre la main à Medinenko un peu plus loin.
Mon seul souci est qu'une longue expérience de la chose montre que je risque d'attendre Lpnaute un bon moment.... :mdr3: :mdr3: :mdr3:

_________________
http://www.rando-marco.fr


Haut
 Profil Site Internet 
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 144 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10  Suivante




Articles en relation avec le sujet
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. ce n'est pas dans les Pyrénées, mais...

epicea87

1

3719

06 Aoû 2010 11:20

olibarbo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. comment detecter les risques d'avalanches ?

igouan

1

3557

09 Mar 2005 12:20

cyril Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. QUand c'est pas drôle, comment se forcer.

ouzpak

12

7509

06 Avr 2016 21:21

djerando Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Comment avez vous escaladé le Mont Blanc ?

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

G2B

15

8599

22 Déc 2015 11:24

G2B Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Arnales: mais c'est où ?

seb_le_suisse

5

3967

02 Mar 2017 15:49

Le Meur Voir le dernier message



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à: