Nous sommes le 18 Aoû 2017 22:56




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 17 Juin 2017 18:09 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2011 14:09
Messages: 6457
Localisation: Saillagouse
Je m’étais dit que quand je serai sans chien je repartirai à travers les Pyrénées pour aller voir des endroits mal connus ou pour revoir des endroits que j’aime bien.

Je n’avais pas le temps de faire une traversée complète. Donc j’ai choisi un itinéraire du Canigou au pic d’Anie (grosso modo) à faire essentiellement en deux épisodes, juin et août.
J’avais aussi dans l’idée de vous faire un compte rendu a postériori, en réécrivant l’histoire, mais je me suis dit que livrer mes impressions du jour était peut-être plus intéressant (et psychanalytiquement plus utile pour moi !).

Soirée donc avec un éminent Pteamiste le vendredi 10/06.

J1 2000m positif 500M négatif et pas mal de kms, 8h de marche
Départ fort tôt le matin pour commencer à marcher à 7h15 depuis los Masos de Valmanya à 1030m.
Image


Le sac est lourd et le soleil donne de suite de la force et ça va durer !

En 1h15 on grimpe les 600 de sentier pour atteindre l’abri de Pinatell, semble-t-il sans punaises désormais (ou sans le panneau !).Image


Trente minutes de balcon et hop un cairn à droite indique le départ d’un itinéraire (le mot sentier serait trop fort !). Mehdi prend la tête et ne la lâchera plus !
Je tente vaguement de suivre (le pas et les traces de sentier !) la chaleur est lourde et je m’épuise bêtement dans un faux rythme mais vraiment trop rapide à ce moment là
Enfin au bout de 3 heures depuis le départ on arrive aux Molleres Larges où je m’effondre sans forces, c’est bizarre, le sac, les ans, le mental, il y a quelque chose qui ne suit pas.
Un litre d’eau plus loin (et donc un kg de moins dans le sac !) on repart direction le col 2509. Rien de bien dur dans ce hors sentier mais ça ne va pas bien.
Et hop 20m sous le col une crampe bloque l’ischio-jambier droit, ça ne va vraiment pas ça ne m’est jamais arrivé même pendant de longs matchs de rugby en plein cagnard (mais c’était il y a longtemps !). Mehdi gentiment me prend mon sac et je me hisse doucement sur les 20 derniers mètres.
Image

Je récupère un peu et on repart direction le Gourg de Cadi supérieur. L’endroit est magnifique mais j’avoue que je n’en profite guère, occupé à gérer l’ischio-jambier droit et, patatras le gauche aussi !
Enfin on se pose, j’ai tellement mal que je suis incapable de manger un truc solide donc opération soupe !


Image

Mehdi me suggère de rester bivouaquer là mais le corrézien est têtu. Une petite sieste, une séance d’étirements et on repart Mehdi garde mon sac et direction le col des Gourgs d’où Mehdi, pour vérifier si mon sac a une bonne structure de portage, fait la crête jusqu’au pic des Gourgs, de mon coté je file (si j’ose dire) vers le Rougeat. Ça va mieux !
Au sommet du Rougeat, photo de rigueur (pour une fois que je suis devant Mehdi !) et séparation. Merci à toi l’ami sans toi je serais surement resté en rade quelque part vers les Gourgs de Cadi ! (PS je reprends mon sac et je lui rends le sien – vachement lourdes tes clés de voiture ! )
Image

Continuation de la crête (ça monte et ça descend tout le temps !) des 7 Hommes et là, bêtise classique quand on est fatigué, je vais trop loin sur la crête et je rate la descente directe et balisée sur le col des Boucacers, il faut dire aussi que le brouillard marin commence à se mettre de la partie.
Résultat (deuxième bêtise) au lieu de revenir en arrière je pars dans une traversée pour rejoindre le bon itinéraire. C’est sans danger mais d’un chiant !
Ouf col des Boucacers d’où j’aperçois loin, mais loin, et surtout avec une étonnante illusion d’optique, beaucoup plus haut, le refuge du Pla Guillem (en fait il est exactement à la même altitude).
Image

Petite remontée (re crampe brutale suite à un mouvement trop ample), et ouf ça y est je trouve le GR et aussi de l’eau pour refaire les provisions.
Il est 16h50, je suis seul au refuge, fatigué, et déprimé, je ne comprends pas cette fatigue et le chien me manque, nous étions toujours ensemble dans ces cabanes. Je suis frigorifié alors qu’il fait chaud.
Finalement re-soupe, un lyophilisé qui a du mal à passer, des photos du coucher de soleil, quelques sms (si, si ça passe) et dodo pas trop mauvais dans ce refuge à la propreté et l’aménagement plus que sommaire donc assez déprimant aussi !
Image

Ceci étant il y a un beau coucher de soleil !
Image
Image


J2 1000m de dénivelé positif, 700 négatif, très beaucoup de kms, 8h15 de marche

Je suis prêt à 6h30 donc départ avec les photos de rigueur du lever de soleil en compagnie de quelques isards.
Image

Image

Image



Pour une fois j’ai l’impression de ne pas être grand que par le talent !
Image

Longue, longue traversée pour passer le long des roques Blanques, des Esquerdes de Rotja, de Roc Colom et enfin arriver à la porteille de Mantet.
Je n'arrête pas de ressasser des images des randos précédentes avec le Tacheté. C’est con mais c’est comme ça…..
Les fleurs sont jolies quand même (gentianes de Koch) !
Image



J’essaie de me reprendre et je fais le plein d’eau sous Roc Colom à une providentielle source. A la porteille de Mantet un groupe d’espagnols bruyant me dissuade de m’arrêter et je m’enfile dans la foulée le pic de la Dona puis le col qui suit et je m’arrête juste sous la montée finale du Bastiments/Geant à 2650m cela fait près de 5h que je marche et je ne me suis quasiment pas arrêté. Il fait déjà terriblement chaud.
ImageImage



Une barre et ça repart.
Sommet du Bastiments avec des hordes d’espagnols venant de ValTer. Après les photos je file sur la crête et je descends sur le col de Coma Mitjana.Image

Là en manque d’eau vu le soleil je fais fondre de la neige avec mon réchaud et je mange une soupe.


Banzai, le pic de Freser, courte mais rude remontée à 14h !
Descente directe et passage des dalles sans souci (mais à éviter si mouillé !) pour remonter au pic de l’Infern. Ouf ! vue magnifique quand même vers la Carança.

ImageImage


Continuation de la crête vers le col de Noucreus (il y a bien neuf croix et un éterlou !) et première hésitation sur le lieu du bivouac pourquoi pas l’étang supérieur de la Carança ?

Image



Il est 16h je peux continuer un peu, donc arrivée au col de Noufonts (re ça monte puis ça descend !) là un magnifique spot à bivouac m’attend. Il est 16h30.Image



Montage de la tente, toilette dans la mare de fonte ! Préparation de la soupe etc….
Je me rends compte que la tente sans le chien ça n’a pas la même saveur, mais pas du tout ! Trop de souvenir reviennent. Je suis triste et fatigué !
Au lit à 20h et accompagné du somnifère ad hoc dodo.

J3 500m de de dénivelé positif, 1700 négatif, beaucoup de kms, 4h45 de marche
Réveil vers 5h30 il fait déjà jour.
Image

Je finis le lyophilisé de la veille que je n’avais pas mangé en entier, je plie le camp et à 6h45 départ pour le Noufonts. Montée hyper facile mais qui m’a toujours faite souffrir je ne sais pas pourquoi !ImageImage

Suite de la crête avec le pic d’Eyne puis la rencontre avec un éterlou, un vrai, qui me laisse m’approcher à 5m. Plongeon sur le col d’Eyne, remontée au pic de Finestrelles et arrivée au col du même nom.
Là on voit Saillagouse tout au fond, loin ! Il est 9h40.Image



J’avais imaginé grimper au Puigmal pour descendre par la crête du Puigmal de Llo et le col Ségalera mais je n’ai pas la pêche et il fait déjà chaud, trop chaud. La descente par les gorges du Sègre a le mérite d’être directe, ombragée et d’avoir de l’eau partout donc ce sera mon choix (oui Jean Pierre c’est mon choix !). Une pause à mi-hauteur pour profiter d’un peu de réseau et hop la plongée continue !Image


A 11h50 j’arrive aux bains de Llo. Ce serait tentant d’y manger et de se baigner mais le risque est grand d’être incapable de repartir. Je continue donc et j’arrive à Saillagouse à 12h30, Maison ! Image


Bière avec la marque qu’il faut !
Image

Douche, petit repas que je suis bien en peine d’avaler, je suis très mal, physiquement comme mentalement/ En fait c’est surtout un bon début d’insolation et l’âge avouons le !
Je n’y arrive plus tout à fait comme avant !
Donc changement de programme pour la suite, abandon de la tente et allègement du sac. Comme j’ai avancé plus vite que prévu deux jours de repos à la maison avant de repartir avec le Bison ariégeois pour la traversée de la Sierra de Cadi. Mais je me réserve le droit de ne pas continuer, si le mental ne revient pas. On verra.


J4 1500m positif 1400 négatif 25 kms 6h35 de marche

Départ aux aurores pour rejoindre le Bison ariégeois puis, grâce à Aldo (le célébrissime taxi de Saillagouse), nous voici à la station de ski de la Masella à 7h du matin.
Pas d’échauffement vu la température et droit dans la pente pour atteindre plus que rapidement le sommet de la Tossa d’Alp et son refuge (fermé à ce moment là).
C’est bien simple on va tout au fond entre le sommet blanc et l’espèce de rognon sur la droite couvert de forêt
Image

A partir de là c’est simple, pleine crête !

Passage par les Penyes Altes de Moixero, tiens le fond s’est rapproché !Image


Et le point de départ semble déjà loin
Image

Lemanque d’eau dans ce massif est dur pour le randonneur car il faut tout porter et comme en plus nous sommes en pleine « ola de Calor » c’est rude même si j’ai sérieusement allégé le sac pour ces deux jours.

Les pauses sont réduites pour essayer de ne pas mourir de soif.
Enfin, on arrive au Pas del Bou où l’on va pouvoir quitter la crête pour se diriger vers le refuge Prat d’Aguilo mais contrairement à ce qu’indique la carte Alpina ce n’est pas par un simple sentier à flanc, ça monte et ça descend ! Image

On aperçoit le refuge
Image


On passe sous le Comabona pour arriver
Image

Et on y est quasiment
Image

Soirée bien sympa et dîner tout autant en regardant l’orage de l’autre coté de la vallée
Image

J5 1000m positif 1600 négatif 30kms 7h30 de marche

Lever tôt et départ à 6h30, nous voudrions éviter d’être lyophilisés ! Encore 3 litres d’eau dans le sac.
Image

Montée rapide au Pas de Gosolans pour récupérer la crête que l’on ne quittera quasiment pas jusqu’à Adraen.Image



On nous observe
Image

C’est ensuite un festival de montée et de descente pour admirer les « Canals » du versant nord, le spectacle est fabuleux.

On aperçoit la rude montée au pas de Cabirols et au Costa Cabirolera, ce coin est une friteuse, un dessicateur !
Image


Les fameux « Canals »
Image
ImageImage


Le seigneur des lieux le Vulturo ou pic de canal BaridanaImage


Le Bison et sa légendaire agilité de rochassier essaie d’atteindre le pic de GralleresImage


Le Vulturo est derrière nous maintenant, il est 12h00 et il nous reste plus de 3h de marche encore !
Image

Il reste du chemin !
Image

Mais c’est toujours aussi spectaculaire
ImageImage


Et à partir de là longue descente jusqu’à Adraen par le PRC122. Désolé plus de photos car tous les mouvements inutiles ont été proscrits afin de ne pas dilapider le peu d’énergie restante !
On ne trouvera de l’eau que 30mn avant d’arriver !

Par chance le taxi commandé par Transpyr nous attend bien, et 30mn plus tard nous voici à la Seu de Urgell.
Traversée splendide mais que je n’aurai (mentalement) jamais réussie si nous n’avions pas été deux (et quel deuxième participant !).

En revanche une chose est sure, je m’arrête à la Seu de Urgell car je ne supporte pas suffisamment bien la chaleur, or il est prévu encore pire dans les jours à venir.
Je change donc mon fusil d’épaule et je reprendrai plus tard cet été mon projet de traversée « originale », en visant plus de confort (refuge gardés ou cabanes) ce que j’avais fait dans mes traversées partielles précédentes. Cela apporte la légèreté mais aussi de la convivialité (du moins en évitant les refuges bondés en saison), c’est important quand on pense trop souvent à son vieux compagnon de rando qui drague au paradis des dalmatiens.

Ne tournons pas autour du pot, c’est un échec mais qui n’enlève rien à la beauté des paysages parcourus.

_________________
http://www.rando-marco.fr


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 17 Juin 2017 18:24 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Nov 2011 19:21
Messages: 949
:hello:

Tu exagères un peu il me semble en parlant d'échec!

J'aimerais bien avoir ta forme!

Merci pour ce CR, et bonne récupération.

PS: le bonjour au bison

Alain

_________________
http://z2a31.over-blog.com/
http://www.flickr.com/photos/50076101@N08/sets/


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Juin 2017 18:26 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2011 10:49
Messages: 748
Localisation: Carcassonne/Le Soler
Aaaah le massif du Canigou c'est du costaud quand même !
Tu avais le meilleur des guides.
Je réalise que j'ai eu une meilleure météo à peine plus à l'Ouest.

Un vrai plaisir de reparcourir l'itinéraire depuis la Porteille de Mantet vers l'Enfer.

Et cette Sierra de Cadi, hiver comme été, c'est vraiment photogénique.

_________________
Ludovic
^___^
(='o'=)
(| . |)
(")/ \(")
http://randoludo.blog4ever.com
http://matraversee.blog4ever.com


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 17 Juin 2017 18:40 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 19 Mar 2012 20:29
Messages: 678
Localisation: toulouse
Ah la la,un ex corrézien rugbyman encore en état de marcher à cet age ,c'est déjà :amen: un exploit

La dernière photo du compte rendu du Bison me fait fait penser à un David lee Roth un peu fatigué ::d


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Juin 2017 18:53 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 11 Oct 2013 04:02
Messages: 1831
:hello:
C'est que le parisieng nous fais la grosse déprime la !

Moi, en tout cas j'aimerais bien avoir des échecs comme ça !
Aller remise en selle et bientôt l'Ariège... plus tempérée. :siffle:

Il faut te consoler en te disant que sous la chaleur,... il y en a qui travaillent! :siffle:

_________________
randocouserans


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 17 Juin 2017 19:29 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 28 Juin 2012 15:50
Messages: 2423
Localisation: Aussonne
des échecs comme ça j'en veux tout les jours, t'as la forme oui quand je vois les km et les d+ par jours, tu avais aussi 2 compagnons d’exceptions pour ta belle virée ;-)

_________________
http://dedbond.wordpress.com/


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 17 Juin 2017 20:40 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Aoû 2014 09:20
Messages: 1688
Localisation: Barguillère
Les échecs forment la jeunesse...... :diable: ::d

_________________
"après la grimpette..,.. la saladette!!!!"
Moi

https://unariegeoisenmontagne.wordpress.com/


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 17 Juin 2017 21:09 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 30 Sep 2012 23:13
Messages: 765
n'écoute pas les autres...bien sûr que c'est un échec... :mrgreen:

et quand on tombe de cheval...on remonte...

en même temps...à force de randonner sur des collines...avec des mecs qui font du 500 de D+ max...et encore en les parcourant de nuit...ça devait arriver... ::d ::d

allez...tu récupères...et ru repars...et puis quand tu arrives par chez moi...tu me bippes...on essaiera de te faire faire un peu de montagne...de la vraie celle là...je devrais avoir un peu de temps cet été... :mrgreen:

et au passage on pourra partager nos peines et surtout se raconter nos heureux souvenirs canins respectifs... ;)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Juin 2017 06:50 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 24 Mai 2010 21:03
Messages: 364
Localisation: perpignan
Je trouve que ton idée et sa réalisation sont superbes , j'imagine que le plan psychologique a beaucoup influé sur ta sensation de "forme" , je comprends tout à fait les douleurs dues aux crampes aux ischios (j'y suis désormais habitué) qui sont terribles et je confirme bien que l'âge y est pour beaucoup (nous devons être "contemporains".... ) mais tu as des restes magnifiques parce que se taper tout ça avec un barda et la chaleur : CHAPEAU BAS et MERCI pour nous l'offrir aussi !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Juin 2017 13:55 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2011 14:09
Messages: 6457
Localisation: Saillagouse
dede a écrit:
des échecs comme ça j'en veux tout les jours, t'as la forme oui quand je vois les km et les d+ par jours, tu avais aussi 2 compagnons d’exceptions pour ta belle virée ;-)


Je confirme pour les compagnons d'exception !

Merci de vos commentaires

_________________
http://www.rando-marco.fr


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 18 Juin 2017 18:50 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 17 Déc 2013 09:28
Messages: 1095
Vu que tu dis être complètement raplapla et ce que tu as fait....si tu pouvais te fatiguer réellement plutot que faire semblant avant qu'on se retrouve en aout ca m'arrangerait, sinon je ne suivrai jamais moi : je ne suis ni mehdidonconafaitque45kmdanslajournée ni pierrotquirouleavalelamousse !! :mrgreen: :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Juin 2017 19:48 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 07 Sep 2013 12:49
Messages: 1040
Localisation: Vinça (66)
tarlack a écrit:
je ne suis ni mehdidonconafaitque45kmdanslajournée ni pierrotquirouleavalelamousse !! :mrgreen: :mrgreen:
::d ::d

Marc :hello: merci pour les compliments :amen:
Au vu de tes 2 jours dans la Cadi-Moxeiro, je comprends mieux ta fatigue avec ce cagnard... :aille:
File faire un tour en Ariège pour te rafraîchir la tête et les jambes, et on attend la suite de ta traversée en photos et en rencontres rgnntujdjuu :alcool1:

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2017 11:59 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 12 Juin 2006 11:21
Messages: 3897
Localisation: TOULOUSE
:hello: :hello: Dalmatien

Je te rends ton admiration ;)
:amen: :amen: :amen: :amen: :amen:
puisque...
viewtopic.php?f=2&t=14695&hilit=cadi
sauf....que....2 jours au lieu de 4 jours.... ;)
:super: :super: :super:
(comme dirais les autres....et c'est quoi quand il est en forme :happy1: )
Le parcours des bordures c'est vrai que :coeur: :coeur: :coeur:

bonne suite...
:hello: :hello:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Juin 2017 09:15 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2011 14:09
Messages: 6457
Localisation: Saillagouse
:hello: Dino
À la différence de votre sortie de 2016 nous n'avons pas suivi la crête à 100%. C'était donc un peu plus facile.


J'avais prévu cet itinéraire à cette époque pensant qu'il y aurait plus d'eau et une température agréable, sinistre erreur ! :mrgreen:

_________________
http://www.rando-marco.fr


Haut
 Profil Site Internet 
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 




Articles en relation avec le sujet
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. échec au pic Long

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Bob31

15

2902

25 Juin 2009 20:16

lagrole Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les neiges catalanes (tome 2)

Fred_le_Cathare

10

1432

01 Déc 2015 21:48

Azimut Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les crêtes de Céret

titi.66

13

2505

14 Mar 2010 11:13

titi.66 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Finestrelles par les crêtes

laurence

10

1954

13 Mai 2011 15:13

dinosaure Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les crêtes d'Agalops

myoppy

2

1038

17 Oct 2011 09:22

Fred_le_Cathare Voir le dernier message



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à: