Nous sommes le 14 Déc 2019 01:40




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 02 Nov 2019 13:39 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)

Inscription: 17 Aoû 2018 20:15
Messages: 85
Localisation: Pyrenees-Orientales
Nous avons eu le pire orage de nos vies! | Jour 2.2 de la TMB du Col de Tricot aux Chalets de Miages

Regardez la vidéo complète ici: https://youtu.be/8OPZ0JbZHRg
N'oubliez pas de cliquer sur les sous-titres français dans la vidéo.

Nous étions presque au sommet lorsque les nuages ​​bas et sombres ont commencé à nous tomber dessus et nous avons entendu le tonnerre. C'était très effrayant car c'était très proche de nous. Nous avons donc essayé d'aller plus vite. Mais c’était difficile avec la fatigue que nous avions déjà. Nous espérions que cela disparaîtra bientôt et qu'il ne pleuvra pas beaucoup. Nous avons donc rapidement franchi la montagne, mais nous avons vite compris que les nuages ​​restaient en place, la situation s'aggravant avec le vent violent et la pluie torrentielle. Nous avons commencé à descendre en espérant arriver à temps, mais c'était trop tard.

Le vent a commencé à souffler extrêmement fort et ce n'était pas seulement une pluie battante, mais de la glace qui tombait sur nous. Nous sommes tous mouillés en quelques secondes. Nous avons donc simplement dû nous arrêter au bord du sentier rocheux et raide dans l'herbe mouillée et attendre qu'il se calme. Nous avons sorti nos imperméables, nous avons couvert la tête et les sacs à dos et nous avons été presque affolés de prier pour qu’ils s’arrêtent ou tout au moins se calment. Nous n'avions jamais été dans des conditions aussi difficiles et nous ne savions pas comment nous comporter. Le tonnerre et les éclairs étaient juste au-dessus de nos têtes et le vent essayait de nous emporter avec la glace qui nous broyait la tête. C'était les conditions météorologiques les plus effrayantes que nous ayons connues dans nos vies.

Plus tard, nous avons réalisé que si nous montions une tente sur la montagne, il aurait été préférable d'attendre que la tempête s'en aille. Mais nous n'avons tout simplement pas eu une bonne réaction dans l'instant. De plus, un morceau de feuille imperméable serait utile pour pouvoir l’installer rapidement partout dans la tête. De cette façon, nous nous sentirions moins stressés par les mauvaises conditions météorologiques. Mais c'est quelque chose à considérer pour l'avenir.

Lorsque le vent s'est calmé un peu et qu'il ne pleuvait pas de glace, nous avons commencé à descendre. Le sol était extrêmement glissant et nos jambes étaient déjà très douloureuses depuis la longue montée, elles tremblaient, alors nous avons vraiment essayé de ne pas perdre l'équilibre.
Nous avons fait la descente en 30 minutes environ et nous nous sommes dirigés directement vers la maison du refuge car nous avions très froid et humide et avions au moins besoin de sécher nos vêtements. Quand nous avons vu les prix à 25 euros par personne pour la nuit, nous avons été un peu choqués car nous nous attendions à ce que le nom de réfugié signifie pour tout le monde et qu'il soit bon marché ou même donateur. Parce que tout le monde a le droit de s'abriter de la tempête. Nous savions donc déjà que nous n'allions pas rester là-bas. Mais nous avons demandé du thé et un endroit pour sécher nos vêtements et heureusement, ils avaient une terrasse en verre couverte avec une cheminée. Nous y avons donc passé de bonnes heures et la pluie a persisté pendant tout ce temps.

Nous pouvions sécher nos pantalons et la plupart des vêtements, mais pas les chaussures, malheureusement, ils étaient encore complètement mouillés. Et nous avions tellement faim à cette époque que nos têtes tournaient. À un moment la pluie a presque cessé et nous avons dû sortir de cet endroit chaud.

Nous savions que nous ne le ferions pas avant le village prévu. Nous avons donc dû chercher un endroit pour camper ici, dans la banlieue. Nous avons donc récupéré de l’eau à la source et avons trouvé notre place au bord de la rivière, car elle semblait assez plate et les arbres nous protégeaient de la vue des autres. Heureusement, il nous restait encore du jour pour monter une tente et tout mettre en place pour la nuit. Nous avons donc préparé nos délicieuses céréales avec des champignons et des tomates, mangé autant que possible et sommes allés nous coucher.
 

Avez-vous déjà été dans des conditions météorologiques aussi extrêmes? Comment vous êtes-vous comporté?

_________________
Nous sommes un jeune couple qui se consacre à la création de contenu photo et vidéo, ainsi qu'à notre propre musique. Notre contenu est lié aux voyages et aux aventures. Nous sommes aimerons la randonnée, le trekking et le camping.


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 12 Nov 2019 09:23 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 12 Juin 2006 11:21
Messages: 4309
Localisation: TOULOUSE
édit après prise de conscience....


Dernière édition par dinosaure le 15 Nov 2019 09:16, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Nov 2019 21:00 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 21 Fév 2009 20:50
Messages: 2456
Localisation: sud landes
Yepa Dino
Pas loin du dérapage par rapport à ta bienveillance naturelle :ange: :ange:
Serait ce ton comming out qui acidifierai ta plume ?
:hello:

_________________
En la cuesta del mudo...Se callan los que coren !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Nov 2019 22:07 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 12 Juin 2006 11:21
Messages: 4309
Localisation: TOULOUSE
eyra a écrit:
Pas loin du dérapage par rapport à ta bienveillance naturelle :ange: :ange:

:-/ mouais....comme pourrait dire l'ami Robert.... je dépasse les bornes ! ou je passe la frontière !
non...c'est le sujet...il y a de l'orage :diable: je mets un peu d'électricité :mrgreen: pour que le courant passe à nouveau :ange:

PS : Ca doit être la neige....


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Nov 2019 09:01 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 19 Avr 2015 05:41
Messages: 863
Localisation: 31
:super: dinosaure
Nos jeunes randonneurs ukrainiens ne vont peut être pas comprendre les subtilités électriques de notre langue.

Walking Nature World a écrit:
nous nous sommes dirigés directement vers la maison du refuge car nous avions très froid et humide et avions au moins besoin de sécher nos vêtements. Quand nous avons vu les prix à 25 euros par personne pour la nuit, nous avons été un peu choqués car nous nous attendions à ce que le nom de réfugié signifie pour tout le monde et qu'il soit bon marché ou même donateur.


Dans votre vidéo, vous dites que dans les Pyrénées, ces refuges gratuits existent. J'aimerai savoir où!
Comme on dit en France : faut pas pousser mémé dans les orties (hum la traduction ...)
25 € pour un refuge gardé privé avec une superbe véranda chauffée, douches chaudes et toute la literie pour la nuit, ce n'est pas cher . Si le refuge de Miage était gratuit, il y aurait du monde et pas seulement des randonneurs!

Par contre, ce qui est gratis, c'est le site Internet du refuge avec les tarifs. Et, sur un autre sujet, les sites de météo sont également gratuits (vu qu'il apparaît que vous semblez omettre de les consulter avant de partir en montagne).


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Nov 2019 09:47 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Avr 2003 13:51
Messages: 8122
Localisation: Eaunes (Muret)
Eterlou a écrit:
faut pas pousser mémé dans les orties (hum la traduction ...)


Dont push the grand-mother in the stick herbs ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Nov 2019 10:06 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)

Inscription: 17 Aoû 2018 20:15
Messages: 85
Localisation: Pyrenees-Orientales
Eterlou a écrit:
:super: dinosaure
Nos jeunes randonneurs ukrainiens ne vont peut être pas comprendre les subtilités électriques de notre langue.

Walking Nature World a écrit:
nous nous sommes dirigés directement vers la maison du refuge car nous avions très froid et humide et avions au moins besoin de sécher nos vêtements. Quand nous avons vu les prix à 25 euros par personne pour la nuit, nous avons été un peu choqués car nous nous attendions à ce que le nom de réfugié signifie pour tout le monde et qu'il soit bon marché ou même donateur.


Dans votre vidéo, vous dites que dans les Pyrénées, ces refuges gratuits existent. J'aimerai savoir où!
Comme on dit en France : faut pas pousser mémé dans les orties (hum la traduction ...)
25 € pour un refuge gardé privé avec une superbe véranda chauffée, douches chaudes et toute la literie pour la nuit, ce n'est pas cher . Si le refuge de Miage était gratuit, il y aurait du monde et pas seulement des randonneurs!

Par contre, ce qui est gratis, c'est le site Internet du refuge avec les tarifs. Et, sur un autre sujet, les sites de météo sont également gratuits (vu qu'il apparaît que vous semblez omettre de les consulter avant de partir en montagne).



Bonjour, nous parlons français et ajoutons toujours les sous-titres manuellement. C'est la seule façon de l'ajouter. Nous utilisons le traducteur pour eux mais le vérifions toujours. Il peut y avoir des erreurs bien sûr. Mais c'est encore beaucoup de travail.

Nous ne parlions que du choix, de la possibilité de choisir le réfugié moins cher avec moins de commodités et de luxe. Nous préférons toujours rester sous la tente, mais c’est l’un des seuls cas où nous restions sous le toit parce que nous étions mouillés.

Et comme nous n'avions pas de connexion Internet lors de ce voyage, nous ne pouvions pas le vérifier à l'avance. Et les prévisions météorologiques en montagne ne sont pas très précises, à moins que vous ne les vérifiiez toutes les demi-heures environ.

C'est tout l'expression de notre opinion. Nous ne prétendons pas que ce soit le plus correct et le plus véridique. Nous exprimons simplement nos sentiments et nos émotions à travers des vidéos et des textes au moment où nous étions sur la piste. Nous pensons donc qu’il n’ya aucune raison d’être agressif.

_________________
Nous sommes un jeune couple qui se consacre à la création de contenu photo et vidéo, ainsi qu'à notre propre musique. Notre contenu est lié aux voyages et aux aventures. Nous sommes aimerons la randonnée, le trekking et le camping.


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 13 Nov 2019 12:26 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 12 Juin 2006 11:21
Messages: 4309
Localisation: TOULOUSE
Bon vu que j'ai joué avec les allumettes...à moi d'éteindre les étincelles...
Bien fait pour moi...Me voici donc dans le rôle peu enviable du "moralisateur de service"
un comble pour moi qui ai fait tant d'erreurs en montagne...et ailleurs aussi bien sur....
le tout c'est de ne pas payer trop cher ses erreurs...

je suis loin de suivre toutes vos vidéos, mais j'en ai suivi quelques unes notamment celle sur la
nuit en hiver dans une cabane, celle sur la montée au carlit et celle ci au titre accrocheur...
Je vous aime bien...couple de jeunes sympathiques c'est frais, authentique naïf parfois...
votre démarche pour promouvoir la randonnée est plaisante,
reprenez moi si je me trompe, mais j'ai cru y décerner une volonté pédagogique ....
(sinon pourquoi par exemple un tutoriel sur l'art de la coiffure en montagne...)
c'est sur ce plan que je voulais vous alerter (pas sur celui de la coiffure on est d'accord !)

contrairement à ce que j'ai fait on ne plaisante pas sur les orages en montagne...
c'était par trop sarcastique, mais je l'assume....
je voudrais revenir sur votre montée au carlit.... j'ai fait avancer la vidéo pour voir l'arrivée et le sommet....2 choses m'ont frappé, la première c'est qu'il n'y ait pratiquement personne....sur un sommet aussi fréquenté.....étonnant...
la deuxième c'est la couleur du ciel....d'un noir d'encre....ce qui m'a expliqué le premièrement...
les gens n'étaient pas montés par peur de l'orage....vous n'avez pas eu l'air de comprendre que vous avez eu de la chance...surtout quand on connait la soudaineté et la violence des orages dans les pyrénées orientales...
Il y a une règle qui veut qu'en montagne on ne monte pas sur les sommets par temps d'orage...
donc quand plus loin vous affirmez que votre principal souci c'est celui de votre sécurité.....
Medi va encore y trouver un oxymore !!!
Là votre sécurité ça aurait été de faire demi-tour et de renoncer au sommet...
d'un point de vue pédagogique vous pouvez toujours utiliser le contre-exemple....mais il faut bien y préciser....Ne faites pas ce qu'on a fait...

L'utilisation du contre-exemple n'est pas à utiliser à tout bout de champ sinon c'est contre productif....on se trouve dans le cas du bravache....qui LUI passe (sous entendu parce qu'il est fort...) quand aux autres....il leur conseille de passer ailleurs...

bon dans cette dernière vidéo vous vous êtes fait grêler....ce n'est jamais agréable...le problème c'est surtout qu'on est pas trop loin du coeur de l'orage...
mais on peut toujours en faire le même constat....vous n'étiez pas au bon endroit au bon moment il y a donc un mauvais choix....que ce soit initialement à la lecture de la météo ou sur le terrain (ce qui commande bien sur). En itinérance comme c'est là votre cas on peut se laisser entraîner par des pensées "parasites" sur la prise de décision....je vais rater la réservation du refuge....je vais bouleverser le planning....etc...
ce qu'il faut savoir c'est qu'il faut éviter les lignes de crêtes la foudre tombe n'importe où....mais plus sur les points hauts....un col ce n'est jamais qu'on point bas....certes mais sur une ligne de crête donc un point exposé quand même....
si vous voulez rester dans votre optique de la sécurité d'abord....il faudra en accepter les contraintes...beaucoup de renoncement...
Je pense que c'est des notions à faire apparaître dans vos vidéos...

Si je reviens à celle de votre nuit en cabane, on a du se mettre à plusieurs pour vous faire prendre conscience que la réserve de bois devait être renouvelée...ce qui serait parfait c'est que vous modifiez le commentaire de votre vidéo en ce sens....

J'ai un copain qui a été foudroyé...jeune.....long coma....une année entière à réapprendre à marcher....
quand on le voit maintenant des dizaines d'années plus tard galoper comme un lapin....et qu'on sait qu'il est monté à 6000 mètres, et qu'il y a redescendu un sherpa victime d'un oedème pulmoraire lui sauvant ainsi la vie (et oui les sherpas pour gagner leur vie ne monte pas toujours en bonne santé et celui là avait un rhume...) d'ailleurs le terme de "respect" est pas mal galvaudé par les temps qui courent alors voilà quelqu'un qui lui mérite un grand respect...
on a du mal à croire par où il est passé....c'est un pur miraculé....
d'autres sont morts où ont des séquelles graves....
ce qui l'a sauvé lui.....ça lui est arrivé en plaine....son père à ses cotés....il l'a maintenu en vie avec des massages cardiaques en attendant l'arrivée des pompiers....en montagne il serait mort !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Nov 2019 14:19 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 29 Avr 2014 19:33
Messages: 726
:hello:

Pour une fois, je vais "tempérer" les propos de ô maître Dino! :amen:

Je ne pense pas qu'on puisse toujours éviter un orage. La météo vaut ce qu'elle vaut, et ne sait que très mal prévoir les orages. Et l'expérience n'y fait pas tout non plus, l'arrivé d'un orage est dès fois extrêmement soudain!

Je vais passer mes nombreux orages bénins (sous tente dans un creux de vallée, sur un chemin en redescendant d'un sommet, et autre cas classique que tant de randonneurs ont vécu) mais je vais revenir sur deux exemples de ma ptite expérience de randos.

Premièrement, encadré par un guide diplômé d'Etat, je me suis un jour retrouvé à planter la tente en urgence sur un névé, à 100m des crêtes dépassant les 3000m de Gavarnie... avec l'ordre de faire un tas éloigné des tentes, avec tous les crampons piolets et autre quincaillerie du groupe. La foudre est tombée toute la nuit, et très régulièrement sur les crêtes nous entourant... Le lendemain retour, avec un franchissement de la chaîne métallique du Pas des Isards, avec le guide qui informe qu'on ne devrait pas y aller... au moment où moi même je suis en plein milieu!... les expériences qui forment la jeunesse quoi... mais en résumé, on peut être très expérimenté et quand même se faire avoir (cf le guide)

Deuxième cas, plus flagrant... en haut du plus beau sommet des Pyrénées, arrivés vers 10h00 du mâtin par un versant, au même moment ou un guide (encore un) arrive par la VN de l'autre côté... et là un orage éclair (j'aurais pu dire aussi "foudroyant", le jeu de mot marche tout autant!) surgit là ou 5 minutes avant il n'y avait pas un nuage à l'horizon... le guide est tout autant surpris que nous, et au moment où les poils se dressent sur nos corps, il prends ses affaires et crie à tout le monde (ses clients et nous) qui faut redescendre au plus vite... il se met à courir en laissant en plan ses clients, qu'on a du rassurer et prendre en charge (alors qu'on allait pas au même endroit...) pendant que la grêle nous tombe dessus

Tout ça pour dire que personnellement, je donne des fois des "leçons" de morale montagnarde, mais sur les orages je reste toujours très très réservé. Même avec toute la sagesse et l'expérience des "meilleurs" on pourra toujours se faire avoir... et je dirais même que c'est en se faisant avoir qu'on apprend à voir venir les orages... car aucun bouquin et aucune vidéo ne nous apprendra à savoir ce qui est un temps orageux et à quel moment ça va mal tourner, et aucun météorologue ne donnera une prévision fiable en ce sens (il n'y a jamais un seul jour d'été où le risque orageux est nul, tout comme il n'y a jamais un seul jour où c'est sur à 100% que tel ou tel massif recevra la foudre). Trouver le juste milieu entre ne plus jamais aller en montagne de peur de se prendre un orage imprévu, et y aller coute que coute quelles que soient les conditions, c'est tellement délicat...

La seule vraie vérité, sur laquelle on se rejoint je crois tous, c'est que le risque zéro n'existe pas, en montagne encore moins qu'ailleurs (et le risque que l'on meure durant sa vie est loin d'être nul, les statistiques sont formelles)

Donc Dino, finalement je suis d'accord sur ta conclusion, faire quelques petits rappels permanents sur la prudence dont chacun devrait faire preuve en montagne est essentiel quand on s'adresse à des personnes qui n'ont pas forcément beaucoup d'expérience.

_________________
« Choisissez une étoile, ne la quittez pas des yeux. Elle vous fera avancer loin, sans fatigue et sans peine. »
Alexandra David-Néel


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Nov 2019 17:18 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 21 Fév 2009 20:50
Messages: 2456
Localisation: sud landes
dinosaure a écrit:
on peut se laisser entraîner par des pensées "parasites"
Et là, internet grésille :|

_________________
En la cuesta del mudo...Se callan los que coren !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Nov 2019 10:17 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 12 Juin 2006 11:21
Messages: 4309
Localisation: TOULOUSE
LukeSmith a écrit:

Donc Dino, finalement je suis d'accord sur ta conclusion, faire quelques petits rappels permanents sur la prudence dont chacun devrait faire preuve en montagne est essentiel quand on s'adresse à des personnes qui n'ont pas forcément beaucoup d'expérience.

voilà....c'est la seule chose qui a motivé mon message....
les modes de communication ont bien changé...
avant on achetait un topo guide et en page de garde conseils avertissements danger difficultés...
formel certes mais indispensable tout de même...
on retrouve ça dans une bonne part des blogs c'est une très bonne chose....

sur les vidéos....rien...hors elles peuvent être vues des milliers de fois par des publics fort divers...
les producteurs ne se rendent pas toujours compte qu'ils ont une part de responsabilité des suites...

pour les situations....bien sur que j'en ai :-/
on va en sortir 2 proches de celles de nos amis....
sommet
je monte sur le Montardo temps pas terrible j'arrive sur le sommet bouché....
ça m'énerve...je décide de rester un moment en attendant que ça se découvre...
et c'est même pas pour faire des photos !!!
je vais quand même y passer un bon bout de temps....il pleuvôte...je ne m'émeut pas plus que ça...
je mets mon capuchon et j'attends....patient....jusqu'au moment ou j'entends un drôle de bruissement dans mon capuchon !!! Mes cheveux sont en train de se dresser sur ma tête !!!
Ca forme quand même un déclic dans mon cerveau obtus...
je fuis le sommet dans la seconde...
pour tomber sur une groupe d'une dizaine de jeunes à une trentaine de mètres sous le sommet
j'essaye de leur expliquer la situation en pure perte il veulent monter au sommet....
moins de 10 minutes plus tard ça pète de partout....pas vraiment juste juste à coté mais quand tu sais que ça peut tomber n'importe où...
je m'accroupis sur mon sac et philosophe sur ma stupidité....

le col....
je viens de la vallée d'estos j'ai fait une longue course....que je finis par la crête de bardamine....
cette dernière en vitesse car je vois bien que le temps tourne à l'orage....
j'en descends vite fait mais je veux revenir par le col entre les Batisielles nord et sud pour rejoindre ensuite le lac éponyme puis la vallée d'estos...et ma chère voiture...

Ca commence à taper sur l'Aneto....plus je me rapproche du fameux col plus c'est noir au dessus....
si j'avais eu 2 grammes d'intelligence je serais descendu direct à angel orrus et tant pis si dans la vallée je me serais retrouvé loin de ma voiture....le stop les navettes les pieds....j'aurais toujours pu la rejoindre !!!
Mais non je vais passer le col....
un petit peu en dessous sur un replat...je suis très brutalement projeté au sol....
je suis totalement hébété....je ne me souviens même pas avoir entendu ou vu quelque chose.....
totalement décontenancé je vais me relever et commencer à marcher courbé et en zigzag....
avant de reprendre un peu mes esprits et de me remettre à marcher plus droit....

j'ai eu 2 fois du bol quand on considère ce qui suit...


"Les effets de déflagration

Au voisinage immédiat du canal de foudre, la dilatation quasi instantanée de l'air entraîne l'émission d'une intense onde de choc, qui va provoquer une surpression considérable, semblable à celle du "bang" des avions supersoniques. R.D. HILL a étudié en 1971 les surpressions générées au voisinage d'un canal de foudre. Pour un courant de foudre de 30 000 ampères, il a mesuré à 2 mètres du canal une surpression de l'ordre de 20 bars, et à 4 mètres, cette surpression était encore de 7 à 8 bars. Lorsqu' un objet forme obstacle au passage de l'onde de choc, il est soumis à une violente poussée : c'est ainsi qu'on a vu des panneaux ou des murs véritablement renversés par la déflagration ; c'est ainsi que l'on peut aussi expliquer que des personnes s'étant trouvées près d'un coup de de foudre aient été projetées ou déplacées de plusieurs mètres, apparemment sans aucune lésion d'origine électrique. Par contre, cet effet, qu'on désigne par "effet de souffle", ou "effet de blast", peut provoquer chez une victime projetée à distance des hémorragies internes graves ou une rupture tympanique par barotraumatisme. Ce n'est qu'au-delà d'une dizaine de mètres que cette onde de choc se transforme progressivement en onde sonore. La distance du canal de foudre et son orientation par rapport à l'observateur déterminent le spectre sonore perçu par l'opérateur."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Nov 2019 13:47 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 16 Déc 2015 07:15
Messages: 151
on s'était dit : "mer de nuage à 1200, grand bleu au pic rouge, la routine"
quand on a émergé y'avait ça en face en train de se rapprocher à la vitesse d'un mérens au galop 8|

rarement descendu aussi vite, on a choppé la flotte à la passerelle :mrgreen:

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Nov 2019 19:06 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Oct 2017 10:30
Messages: 863
Localisation: Saint-Pée-sur -Nivelle (64)
On a tous vécu ça... Au sommet de la Tour, le temps se charge assez noir sur le Taillon.
Je presse mon coéquipier pour descendre rapidos car je suis un vrai phobique de l'orage dehors (chez moi ou dans la voiture ça va, je me soigne :mrgreen: ), on redescend assez vite, quelques éclaircies mais le Taillon a disparu... Il y a encore du monde qui traîne au Casque..
Passage de la brêche, il fait beau côté français mais on presse le pas quand même, atmosphère lourde et j'aime pas ça ^^. Il n'est que 15h, beaucoup de monde monte encore vers les Sarradets malgré le temps qui tourne franchement. A Boucharo ça pète d'un coup, et partout, sur nos têtes (avec la grêle mais bon on plus trop expo et on est à 5 minutes de la voiture), mais aussi sur tout le massif.... Et là je pense à tout le people qui est encore dedans et j'aurais pas aimé être à leur place.

_________________
http://randopyrenees.blogspot.fr/


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 14 Nov 2019 19:47 
Hors ligne
Montagnard (e)
Montagnard (e)

Inscription: 17 Aoû 2018 20:15
Messages: 85
Localisation: Pyrenees-Orientales
LukeSmith a écrit:
:hello:

Pour une fois, je vais "tempérer" les propos de ô maître Dino! :amen:

Je ne pense pas qu'on puisse toujours éviter un orage. La météo vaut ce qu'elle vaut, et ne sait que très mal prévoir les orages. Et l'expérience n'y fait pas tout non plus, l'arrivé d'un orage est dès fois extrêmement soudain!

Je vais passer mes nombreux orages bénins (sous tente dans un creux de vallée, sur un chemin en redescendant d'un sommet, et autre cas classique que tant de randonneurs ont vécu) mais je vais revenir sur deux exemples de ma ptite expérience de randos.

Premièrement, encadré par un guide diplômé d'Etat, je me suis un jour retrouvé à planter la tente en urgence sur un névé, à 100m des crêtes dépassant les 3000m de Gavarnie... avec l'ordre de faire un tas éloigné des tentes, avec tous les crampons piolets et autre quincaillerie du groupe. La foudre est tombée toute la nuit, et très régulièrement sur les crêtes nous entourant... Le lendemain retour, avec un franchissement de la chaîne métallique du Pas des Isards, avec le guide qui informe qu'on ne devrait pas y aller... au moment où moi même je suis en plein milieu!... les expériences qui forment la jeunesse quoi... mais en résumé, on peut être très expérimenté et quand même se faire avoir (cf le guide)

Deuxième cas, plus flagrant... en haut du plus beau sommet des Pyrénées, arrivés vers 10h00 du mâtin par un versant, au même moment ou un guide (encore un) arrive par la VN de l'autre côté... et là un orage éclair (j'aurais pu dire aussi "foudroyant", le jeu de mot marche tout autant!) surgit là ou 5 minutes avant il n'y avait pas un nuage à l'horizon... le guide est tout autant surpris que nous, et au moment où les poils se dressent sur nos corps, il prends ses affaires et crie à tout le monde (ses clients et nous) qui faut redescendre au plus vite... il se met à courir en laissant en plan ses clients, qu'on a du rassurer et prendre en charge (alors qu'on allait pas au même endroit...) pendant que la grêle nous tombe dessus

Tout ça pour dire que personnellement, je donne des fois des "leçons" de morale montagnarde, mais sur les orages je reste toujours très très réservé. Même avec toute la sagesse et l'expérience des "meilleurs" on pourra toujours se faire avoir... et je dirais même que c'est en se faisant avoir qu'on apprend à voir venir les orages... car aucun bouquin et aucune vidéo ne nous apprendra à savoir ce qui est un temps orageux et à quel moment ça va mal tourner, et aucun météorologue ne donnera une prévision fiable en ce sens (il n'y a jamais un seul jour d'été où le risque orageux est nul, tout comme il n'y a jamais un seul jour où c'est sur à 100% que tel ou tel massif recevra la foudre). Trouver le juste milieu entre ne plus jamais aller en montagne de peur de se prendre un orage imprévu, et y aller coute que coute quelles que soient les conditions, c'est tellement délicat...

La seule vraie vérité, sur laquelle on se rejoint je crois tous, c'est que le risque zéro n'existe pas, en montagne encore moins qu'ailleurs (et le risque que l'on meure durant sa vie est loin d'être nul, les statistiques sont formelles)

Donc Dino, finalement je suis d'accord sur ta conclusion, faire quelques petits rappels permanents sur la prudence dont chacun devrait faire preuve en montagne est essentiel quand on s'adresse à des personnes qui n'ont pas forcément beaucoup d'expérience.



Bonjour, merci pour toutes vos suggestions et commentaires. Nous apprécions vos conseils. Dans aucune vidéo ou rapport de voyage, nous n'avons jamais prétendu être des experts ou des professionnels et nous disons toujours que nous partageons simplement notre expérience et qu'il existe bien sûr des erreurs. Nous apprenons au fur et à mesure et le processus est très long. Nous réalisons que nous avons encore beaucoup à apprendre.

Relatif au cas particulier comme celui-ci lorsque nous sommes entrés dans la tempête. Nous ne voulions absolument pas que cela apparaisse comme quelque chose de positif ou de facile à vivre. Nous ne le prenons pas trop facilement et ne voudrions pas le répéter à l’avenir. C’était l’une des expériences les plus extrêmes de notre vie et nous avons beaucoup appris. Nous avons commencé à faire attention à plus de choses et cela nous a rendu moins "négligents" pour ainsi dire. Et peut-être n'avons-nous pas dit cela trop clairement, mais nous voulions montrer par cette expérience que les hautes montagnes peuvent être dangereuses et qu'il est important d'être préparé physiquement et mentalement à cela. Être plus préparé que nous. À la fin de tous les épisodes, nous ferons une vidéo expliquant tout ce qui nous est arrivé pendant tout le voyage et ce que nous en avons appris. Peut-être que dans cette vidéo ce n'était pas si évident.

_________________
Nous sommes un jeune couple qui se consacre à la création de contenu photo et vidéo, ainsi qu'à notre propre musique. Notre contenu est lié aux voyages et aux aventures. Nous sommes aimerons la randonnée, le trekking et le camping.


Haut
 Profil Site Internet 
 
MessagePosté: 20 Nov 2019 10:32 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste

Inscription: 12 Juin 2006 11:21
Messages: 4309
Localisation: TOULOUSE
Walking Nature World a écrit:
Nous apprenons au fur et à mesure et le processus est très long. Nous réalisons que nous avons encore beaucoup à apprendre.

:hello: :hello:
Après 45 ans de montagne....quand on me parle éventuellement de "mon expérience"....ça me fait sourire....
En tant que dinosaure je vais aller chercher chez un très vieux.... la citation qui va bien....
"je sais que je ne sais rien" attribuée à Socrate...
donc je n'ai rien à transmettre...

Tout au plus je reconnais avoir vécu "des expériences"...
certaines instructives...certaines traumatisantes...
si par exemple on se réfère à celle ci dessus sur "l'effet de blast"
j'apprends maintenant...pourquoi je n'ai rien entendu...

"Ce n'est qu'au-delà d'une dizaine de mètres que cette onde de choc se transforme progressivement en onde sonore. "

j'étais donc dans la zone avant...
je peux donc maintenant que j'ai "vécu" contre ma volonté.... cette expérience "in situ"....
corroborer les dires de la science...
étonnant non ? :mrgreen:

Puisqu'on en est à évoquer les conseils en cas d'orage....en montagne...
il y en a un qui préconise de ne pas se coller à une paroi rocheuse humide....
l'eau conduisant l'électricité....

les anciens du pic du midi de Bigorre se plaisaient à raconter cette anecdote qui illustre bien le risque....
A cette époque reculée....les WC des bâtiments du pic s'écoulaient à l'air libre....ruisselant sur les parois rocheuses....
un jour d'orage...un gars a été pris d'une envie pressante....
au WC il a eu la mauvaise idée de tirer la chasse d'eau au moment même ou la foudre frappait....
résultat....
la cuvette des WC a explosée....il n'a pas été blessé....
mais il y de quoi vous constiper pour le restant de vos jours... :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ] 




Articles en relation avec le sujet
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nous avons fait notre Tèse...

Pascale

10

5260

23 Mar 2011 20:26

atchoum81 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jour d'orage pour arriver à Zarautz - Camino de Santiago

Walking Nature World

0

1118

23 Fév 2019 19:04

Walking Nature World Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nous nous sommes fait virer du camping!|Camino de Santiago

Walking Nature World

0

1263

27 Jan 2019 14:08

Walking Nature World Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Couleur d'orage

koda

3

1809

03 Aoû 2010 21:47

laurence Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. après l'orage...

Pascale

6

2133

06 Juin 2012 09:22

Pascale Voir le dernier message



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à: