L'ours dans les Pyrénées
Ours, une si longue marche
Le 24/08/2002 La Dépêche site internet : La dépêche.com Pascal Jalabert

Le 18 mai 1996, la première ourse slovène était lâchée. Depuis deux autres ont été lâchés et quatre petits sont nés.
C'est le septième été des ours réintroduit dans le massif.
Le bilan de ce retour reste sujet à polémique.

A cet endroit, la Garonne est encore un torrent qui roule des cailloux espagnols. A gauche avant le Val d'Aran, dans l'ultime kilomètre de France sur la nationale 125, juste après le poste de douane désaffecté, un chemin s'enfonce vers la montagne boisée de Melles. II conduit au mémorial des ours. Au milieu d'une futaie fraîche et agréable, un mur, une plaque et trois effigies d'ours désignent l'endroit où ont été lâchés au printemps 1996 et en 1997, les trois fauves slovènes destinés à réintroduire le plantigrade dans les Pyrénées centrales. Quelques curieux s'arrêtent ici, en allant ou en revenant de faire le plein d'essence et de pastis sous-taxés, de graines de tournesols et de boules d'anis en sachet, dans les " supermercados " bondés de Lés et Bossost.
Voilà maintenant sept étés que les ours sont revenus dans les Pyrénées centrales à grands frais et à grand fracas (lire encadré).
" Que nous a apporté le retour de l'ours ? La valorisation des Pyrénées à travers son image demande des moyens à hauteur de l'enjeu ", explique Alain Reynes, directeur de l'association Adet, à l'origine de la réintroduction des ours dans les Pyrénées centrales. " Pour le moment, l'augmentation de la fréquentation liée à l'ours n'est pas sensible mais l'opération " Pays de l'ours " a permis de sauver l'espèce en doublant la population (voir encadré), d'améliorer l'image du massif, la qualité de l'accueil et la satisfaction du client pour les professionnels du pays de l'ours ".
Très prisés des vacanciers, les sets de tables, brochures et sites internet racontant l'histoire de l'ours dans les Pyrénées confirment la puissance de communication de la bête et le cachet exo tique et unique qu'elle apporte au massif. Mais tout cela ne se traduit pas en plus-values et en emplois. Quant au projet zoologicotouristique de grand parc de vision, des ours en site naturel, il a été abandonné.
En terme d'engouement et de retombées, la réintroduction n'est en rien comparable avec le succès enregistré par la même opération dans les Abruzzes italiennes. Là bas, l'ours attire les randonneurs, remplit les hôtels et tel Mozart à Salzburg, Bernadette à Lourdes, Elvis Presley à Memphis, est omniprésent dans les boutiques, sur les tee-shirts, boîte de dragées, souvenirs à deux euros qui font de la neige quand on les tourne. Cela dit, la réintroduction remonte à 16 ans et ce massif est un Parc national dédié à la randonnée, au sport en montagne et à la nature beaucoup moins vaste et moins peuplé que les Pyrénées centrales où la polémiquefait rage depuis sept ans.
Entre les partisans de la réintroduction regroupés autour de l'Adet, et les éleveurs victimes des dégâts des ours refusant, becs et griffes dehors, toute cohabitation, le conflit a été arbitré en 2001 au sommet de l'Etat : le Conseil constitutionnel a annulé l'amendement à la loi chasse du député ariégeois Augustin Bonrepaux, demandant le retrait des plantigrades.

Silence inquiétant
Cette année, les ours sont passés plus discrètement. " D'une part, tout le monde a bien compris que les ours resteraient là, d'autre part les mesures d'accompagnement proposées aux éleveurs produisent leur effet. Les populations locales sont majoritairement favorables à la présence de l'ours ", estime Alain Reynes. Depuis deux ans, les pouvoirs publics n'ont pas ménagé leurs efforts pour faire accepter la présence de cette faune sauvage aux éleveurs. Subventions pour l'embauche de bergers, mise à disposition de chiens patou, clôtures de protection, radiotéléphones : plus de 280 exploitants ou groupements ont bénéficié de ces mesures. En même temps l'Adet, a lancé une charte de qualité " pays de l'ours ". Elle a rallié plus de 100 professionnels. Des artisans, des aubergistes, des spécialistes de la randonnée, des apiculteurs, et même des éleveurs qui ont créé une association pour la cohabitation pastorale basée... en Ariège.
Mais la majorité, devenue volontairement silencieuse, des éleveurs demeure hostile à la présence de l'ours. " Certains ne signalent plus les dégâts. Plus on proteste, plus on passe pour des méchants et on mobilise le camp d'en face. On se tait et on verra bien... ", analyse Francis Ader, éleveur ovin en Luchonnais.

Mais toujours le débat
" C'est facile d'applaudir et de mettre des autocollants à la gloire de l'ours quand on ne l'a pas chez soi. Nous avions décidé de ne plus réagir. Mais les deux ours ont fait de notre canton leur garde manger. Cela ne peut pas durer ", grogne Bernard Bergé, maire d'Orgeix en Haute-Ariège. Sur les hauteurs d'Ax-les-Thermes, de la Dent d'Orlu aux estives d'Aston, les maires de sept communes réclament encore cette année le retrait des plantigrades : " L'ours? Rien de positif. Qu'on nous en débarrasse. A cause de lui, les éleveurs dont les brebis s'éparpillent désertent les estives sur lesquelles nous avions investi. Les randonneurs passent en mairie pour demander où il se trouve et se détournent de ces secteurs. En tant qu'élu, on ne parvient pas à trouver d'interlocuteurs auprès de la Direction régionale de l'Environnement et dans les préfectures. Tout le monde se défile sur le sujet ", renchérit Bernard Bergé qui, comme les éleveurs, ne serait pas étonné que certains " envisagent d'autres solutions... ". En sept ans, les ours n'ont pas été totalement adoptés.
Car tant que l'impact économique attendu restera en hibernation, l'ours échauffera les esprits montagnards.

Le prix du plantigrade
Financée au départ par le programme européen Life, l'opération a coûté en Investissement 2 millions d'euros, soit 15 MF, (19961998), et demande depuis des frais de fonctionnement pris en charge par l'Etat. Pour 1999 et 2000, lis ont oscillé autour de 3 millions de francs annuels dont une partie consacrée à l'indemnisation des dégâts mi-juillet 2002, les dossiers relatifs aux dégâts étaient moins nombreux qu'en 2000 et 2001. En moyenne un éleveur perçoit pour une brebis tarasconaise tuée par l'ours de 115 € (750 francs) pour l'animal, autant pour le dérangement le tout majoré de 2,5 % pour le manque à gagner. Soit entre 230 et 245 € (1.500 et 1.600 francs). Ce montant est trois fois supérieur à celui versé pour une brebis égorgée par un chien errant (ils tuent huit fois plus de moutons que les ours) et dépasse le prix de vente de la brebis.
Côté animations et développement autour du thème de l'ours, l'Adet multiplie les événements culturels et les projets comme les automnales qui auront lieu en octobre à Massat (09), Arbas (31) et Nistos (65). Une action aux moyens et donc aux ambitions limitées. Sept ans après la réintroduction et les mesures de protection, les promoteurs de l'ours en Pyrénées demandent surtout aux collectivités locales et à l'Etat les moyens de promouvoir et d'organiser le développement.

Au moins onze animaux se promènent sur le massif
Les équipes françaises et espagnoles chargées du suivi de l'ours dans le massif ont trouvé trace cette année de onze ours dans les Pyrénées, cinq de souche autochtone (quatre mâles pour une femelle), et six issus de la réintroduction en Pyrénées centrales (quatre mâles pour deux femelles). Ces derniers pourraient néanmoins être sept voire huit car un individu très jeune à été vu en 2001 en Espagne, et un autre à Miramont-de-Comminges, aux portes de Saint-Gaudens, en mai dernier.
On n'a pas trouvé par la suite la moindre trace de ces plantigrades, qui pourraient être issus de la seconde portée de l'ourse Ziva en 2000.
Le repérage devient plus compliqué au fil des années car les quatre techniciens des fédérations de chasse doivent désormais se fonder sur les traces de passage (empreintes, destruction de fourmilières, excréments...), ou les témoignages de personnes qui ont vu l'ours. Les colliers-émetteurs dont avaient été équipés certains plantigrades sont en effet tombés ou n'émettent plus. Selon ces repérages, six ours se trouveraient donc dans les Pyrénées-Atlantiques, les cinq pyrénéens de souche plus Néré, né de Melba, la première ourse slovène introduite en 1996 et abattue un an plus tard par un chasseur. L'un des autochtones, la femelle Cannelle, vagabonde parfois dans les Hautes-Pyrénées.
Le val d'Aran (Espagne) accueille les deux adultes nés en Slovénie et lâchés à Melles, la femelle Ziva et le mâle Pyros, parents d'au moins deux mâles adultes (Boutxy et Kouki). Si Ziva est bien fixée dans les massifs aranais, Pyros passe régulièrement en Barousse et en Haute-Garonne. Plus à l'est, l'autre femelle, Caramelles, a été repérée au printemps dans le Mont Valier (Ariège). Elle n'est pas suitée. Les deux autres mâles âgés de cinq ans, Boutxy et Kouki, ont traversé toute l'Ariège et se sont installés sur les hauteurs d'Orlu, le second étant parfois repéré dans les Pyrénées-Orientales au dessus des Angles.

1234567891011121314


Forum ours
accès forum
iconeOlivaz biche.......... - Message de Castetdaleu
iconeQuand Nicolas rencontre Jeannot - Message de Olivaz
iconeOURSeLePHANT TIGRE LION.....bis - Message de Castetdaleu
iconeGoiat, ou l'herbivore qui adore les lasagnes - Message de Olivaz
iconeSondage - Message de Fandi
iconeMr P.team - Message de Elizabeth
iconeTwo bear or not two bear? faites-vous votre propre opinion! - Message de Olivaz
iconePlan d'action ours 2018 - 2028 - Message de Petitourson
iconeQuestion de solidarité - Message de Olivaz
iconeRiposte des opposants le 30 avril à Pau - Message de Olivaz
iconeCaramelito biche!!!! - Message de Castetdaleu
iconePoison pour ours - Message de Elkami

 
Sommet de la page 
-

 [L'OURS DANS LES PYRÉNÉES]

  23/03/2012
Le point sur la population d'ours dans les Pyrénées: En 2011, 22 ours ont été détectés dont 1 ourson mort en cours d'été
01/01/2012 [Des pièges à ours découverts en Couserans: verre pilé, produit toxique et térébenthine ont été découverts mi-décembre à proximité du parking dit de "La Pucelle" dans la Vallée de l'Orle]
18/11/2011 [Les résultats d'analyse génétique indiquent clairement que l'ourson est descendant de l'ourse Pollen (fille de Hvala née en 2007) et de l'ours Pyros]
09/11/2011 [Epilogue de l'opération "Aidez-nous à baptiser les oursons", qui a connu un énorme succès. Les oursons nés en 2010 ont un nom]
14/10/2011 [Cette année encore, les prédations dues à l'ours dans les Pyrénées sont restées faibles : environ 165 brebis, soit moins de 1% des pertes et ce malgré l'augmentation du nombre d'ours]
30/09/2011 [Le problème de l’ours rugit toujours autant en Ariège. Cette fois-ci, il est question de la mise en place de patrouilleurs volontaires pour limiter les risques de braconnage]
27/09/2011 [Le Parc National des Pyrénées fait le compte des brebis tuées par l'ours cet été. Au total, 13 morts de brebis sont directement imputables à l'ours et 5 le seront au bénéfice du doute]
21/09/2011 [Le temps est venu de trouver un nom aux oursons nés en 2010 dans les Pyrénées: 3 femelles et 1 mâle. Aidez l'association Pays de l'Ours-Adet à les baptiser]
31/08/2011 [Le gouvernement a beau avoir renoncé à introduire une ourse, la colère gronde chez les opposants au plantigrade qui n'excluent pas de réserver un sort funeste à l'animal]
09/08/2011 [Une observation visuelle du 28 juillet 2011 atteste de la présence d’une femelle adulte accompagnée d’au moins 2 oursons de l’année en Ariège]
13/07/2011 [Un cadavre d’ourson de l’année découvert en Ariège. Une autopsie sera réalisée par un docteur vétérinaire afin d'établir des informations plus précises sur la cause de la mort]
11/07/2011 [La Commission européenne a demandé à la France de lâcher une femelle ours dans les Pyrénées malgré l'opposition des éleveurs, car elle a "l'obligation de conserver l'espèce"]
08/07/2011 [Etonné d'une remarque du coprésident de l'Aspap, François Arcangeli invite l'Aspap à tenir une réunion publique à Arbas]
30/06/2011 [Après avoir passé plusieurs années en Haute-Ariège, et même fréquenté l'Aude et les Pyrénées-Orientales, Balou est depuis début juin revenu dans le noyau central des Pyrénées : Comminges, Val d'Aran]
29/06/2011 [A chaque attaque d'ours, les associations d'opposants sollicitent les médias qui relaient l'info. Elles ne disent jamais mot des autres causes de mortalité qui représentent pourtant 99% des pertes]
25/06/2011 [Cannelle, la dernière ourse de souche pure du versant français des Pyrénées, tuée par un chasseur en 2004, doit être prochainement remis au Muséum d'Histoire naturelle de Toulouse]
22/06/2011 [Les associations environnementales ont boycotté la première réunione un comité sur la biodiversité suite au renoncemet de l'introduction d'une ourse dans le massif]
10/06/2011 [Après l’annonce de la décision de Nicolas Sarkozy, mercredi dernier, de ne pas procéder au lâcher de l’ourse slovène dans le Béarn, les réactions sont vives]
08/06/2011 [A l'appel de Pays de l'Ours – Adet, tous les anciens Ministres de l'Environnement depuis les premiers lâchers en 1996 soutiennent la restauration de la population d'ours dans les Pyrénées]
01/06/2011 [Le ministère de l’écologie a confirmé l’information donné par l'organisation mondiale de protection de la nature (WWF) et l'association Adet-Pays de l'ours : il n’y aura finalement pas de lâcher d’ours dans les Pyrénées cette année]
28/05/2011 [Le projet de réintroduction d'une ourse dans les Pyrénées fait l'objet d'un arbitrage du chef de l'État. La décision devait être annoncée cette semaine au terme d'une réunion interministérielle]
24/05/2011 [L'ours est devenu, dans les Pyrénées, le symbole de la confrontation de deux conceptions de l'avenir, regrette le grand défenseur de la nature Hubert Reeves]
24/05/2011 [La date du prochain lâcher sera déterminée "a priori cette semaine" lors d'une réunion interministérielle. Il interviendrait avant le 10 juin, peut-être en vallée d'Aspe]
21/05/2011 [Le Conseil national de protection de la nature, réuni hier à Paris, a donné un avis favorable à l'introduction en Béarn d'une ourse provenant de Slovénie. Aucune date n'est officiellement avancée, mais l'on parle de la semaine prochaine]
20/05/2011 [C’est lundi 23 mai que la ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, devrait rendre publique sa décision quant à la réintroduction d’une ourse slovène dans les Pyrénées Atlantiques]
19/05/2011 [Aujourd’hui, 19 mai 2011, marque le 15e anniversaire du premier lâcher d’une ourse dans les Pyrénées. C’est le jour qu’a choisi Nathalie Kosciusko-Morizet pour présenter la nouvelle stratégie nationale de la France en matière de biodiversité]
07/05/2011 [Le neuvième lâcher d'un ours slovène prévu dans les Pyrénées ce printemps n'est pas encore décidé qu'il ranime déjà la querelle entre pro et anti divisant le massif depuis 30 ans]
26/04/2011 [Balou, sorti d'hibernation depuis environ un mois, n'est donc pas allé voir ailleurs si les pâturages étaient plus verts : il est toujours là, aux confins de l'Ariège et de l'Aude]
18/04/2011 [Deux cents personnes qui se sont rassemblées à Laruns, samedi, pour manifester leur refus au projet de la réintroduction d’ourse dans le Béarn]
08/04/2011 [Le rapport annuel 2010 de la synthèse du suivi de l'ours brun dans les Pyrénées effectué par les membres du Réseau Ours Brun vient d'être révélé]
Archives 2010 [Les nouvelles pour l'année écoulée]
Archives 2009 [Les nouvelles pour l'année écoulée]
Archives 2008 [Les nouvelles pour l'année écoulée]
Archives 2007 [Les nouvelles pour l'année écoulée]
Archives 2006 [Les nouvelles pour l'année écoulée]
Archives 2005 [Les nouvelles pour l'année écoulée]
Archives 2004 [Les nouvelles pour l'année écoulée]
Archives 2003 [Les nouvelles pour l'année écoulée]
Archives 2002 [Les nouvelles pour l'année écoulée]
Archives 2001 [Les nouvelles pour l'année écoulée]

 [PIC DU MIDI DE BIGORRE]

  04/04/2012
Le Pic du Midi poursuit ses efforts pour améliorer sa rentabilité et son attractivité. Son chiffre d'affaires annuel flirte en 2011 avec les 4 M€ HT soit +5% par rapport à 2010
10/07/2011 [Le Pic du Midi en partenariat avec les Vins Brumont et les producteurs locaux propose les Soirées du Goût au sommet du Pic pendant les mois de juillet et aôut]
30/06/2011 [Des chefs étoilés, 160 invités dont 43 journalistes, ont participé au 10e anniversaire de l'ouverture au public du pic du Midi, lundi 27 juin]
28/04/2011 [Dix ans après le démarrage de l'exploitation touristique du pic du Midi, le pari est en passe d'être réussi. Fréquentation et chiffre d'affaires en hausse, baisse de la participation des collectivités en témoignent]

 [FIGURES PYRÉNÉENNES]

Charles Packe 1826-1896 [Lire le portrait]
  Maurice Gourdon 1847-1941
Il est l'un des premiers à écrire sur l'Andorre, il explore les Encantats, mais son terrain de prédilection est le Luchonnais, il consacrera plus de 60 ans de sa vie active aux Pyrénées
Lucien Briet 1860-1921 [Lire le portrait]
Henry Patrice Marie Russell 1834-1909 [Lire le portrait]
Liste complète [De a à z]

 [ADRESSES UTILES]

  Sélection d'adresses
Retrouvez les adresses des principaux clubs, fédérations , associations, organisations, syndicats etc... relatives au monde de la montagne et de la rando

 [PICS DE PLUS DE 3000M]

212 sommets pyrénéens de 3000 m et plus [Voir la liste]
-
REFUGES & GITES
refuges
STATIONS
stations
OURS
ours
PIC DU MIDI
picdumidi
ADRESSES
adresses
3000
3000
BOUTIQUE
pteamshop
PYRENEISTES
personnages
HORS MASSIF
horsmassif
 
Adresses   |   Dossiers   |   Refuges & Gîtes    |   Actus    |   Photos
Liens    |   Randos   |   Conseils   |   Stations    |   Hors Massif    |   Accueil    |   Forums    |  
Powered by Pteam 2000 / 2013 v3.4.2
Nutri Naturel : superaliments Bio